Eric Raymond - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Eric Steven Raymond
Eric S. Raymond au FISL 6.0 en 2005 à Porto Alegre, Brésil.
.

Surnom(s) ESR
Naissance 4 décembre 1957 (1957-12-04) (52 ans)
Boston États-Unis États-Unis
Nationalité États-Unis États-Unis
Profession(s) Développeur, écrivain

Eric Steven Raymond (né le 4 décembre 1957 à Boston, Massachusetts, aux États-Unis), connu également sous les initiales ESR, est un hacker américain célèbre à qui l'on doit notamment la popularisation du terme Open Source par opposition à Free Software (ou logiciel libre). Il est l'auteur du livre La cathédrale et le bazar qui résume ses points de vue sur ce sujet.

La différence terminologique entre Open Source et Free Software a pour but de souligner une divergence de vues idéologiques avec Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation. Alors que ce dernier met en avant les mérites plutôt éthiques et philosophiques des logiciels libres, Eric Raymond préfère souligner, de manière plus pragmatique, la qualité des logiciels à code source ouvert d'un point de vue purement technique.

Les productions informatiques d'Eric Raymond sont moins connues que celles d'autres hackers célèbres tels que Richard Stallman ou Linus Torvalds. On lui doit notamment quelques contributions à GNU Emacs et à des bibliothèques Unix, puis au jeu vidéo Battle for Wesnoth. Il est surtout connu comme le principal hacker des librairies Lisp de GNU Emacs des années 1991 à 1993, mais également pour ses mises à jour du client de messagerie Fetchmail. Il est aussi l'auteur de nombreux didacticiels et a publié en 2003 The Art of Unix Programming.

Eric Raymond a souvent critiqué de manière virulente la Free Software Foundation et la licence GNU GPL. Il pense que, étant donné que le développement libre est plus efficace que le développement non-libre, un auteur qui développerait un code non-libre à partir d'un code libre (nommons-le A) serait immanquablement puni par la production d'un code moins efficace que les améliorations libres du code libre (celui que l'on a nommé A). L'économie ferait le travail du copyleft, sans décourager les nouveaux arrivants...

Eric Raymond est un fervent défenseur du droit de détenir et de porter une arme à feu. Ces positions en faveur des armes à feu et pour les logiciels "Open Source" sont présentées par Eric Raymond comme les éléments d'une idéologie politique plus vaste appelée libertarianisme, qu'il soutient.

En 2005, il réduit ses activités dans l'Open Source Initiative, qu'il a fondée en 1997, et rejoint en septembre 2006 l'équipe de Freespire, une distribution Linux dérivée du système d'exploitation Linspire.

Bibliographie

Eric Raymond a exposé ses idées dans plusieurs textes-clés du mouvement Open Source, notamment :

  • The Art of Unix Programming (Addison-Wesley, octobre 2003; ISBN 0-13-142901-9)
  • Une tétralogie ayant pour thème les modèles de développement logiciel :
    1. La Cathédrale et le Bazar
    2. À la conquête de la noosphère (en)
    3. Le chaudron magique
    4. (4e et dernier texte non encore sorti à ce jour)
  • son historique du logiciel libre :
    1. Une brève histoire des hackers
    2. La revanche des hackers

http://www.catb.org/~esr/netfreedom/

Page générée en 0.046 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise