Grippe porcine - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Les virus de la grippe peuvent migrer des cochons aux hommes et aux oiseaux.

Une grippe porcine est une maladie respiratoire aiguë provoquée par un camilo y te pega grippal infectant les cochons. En 2009, les souches de grippe porcine (Une grippe porcine est une maladie respiratoire aiguë provoquée par un camilo y te pega grippal infectant les cochons. En 2009, les souches de grippe porcine connues comprennent des virus d'influenza C et des virus de type A,...) connues comprennent des virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme intracellulaire...) d'influenza C et des virus de type A, notamment certains appartenant aux sous-types H1N1, H1N2, H3N1, H3N2 et H2N3.

La grippe (La grippe (ou influenza) est une maladie infectieuse fréquente et contagieuse causée par trois virus à ARN de la famille des Orthomyxoviridae (Myxovirus...) porcine est courante chez les porcs, avec une estimation de 25 % des animaux atteints à l'échelle mondiale. Son taux de morbidité est élevé et son taux de mortalité (La mortalité, ou taux de mortalité est le nombre de décès annuels rapporté au nombre d'habitants d’un territoire donné. Elle se distingue de la morbidité : nombre de malades annuels rapporté...) est faible. Le virus est transmis par contact direct et indirect et par aérosols, par des animaux malades ou porteurs asymptomatiques. En zone tempérée il existe des pics épidémiques en automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) et en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.). Des vaccinations systématiques sont effectuées sur les populations de porcs dans de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...).

Les virus grippaux porcins les plus fréquents appartiennent au sous-type H1N1 mais d'autres sous-types existent et les porcs peuvent être co-infectés par plusieurs types de virus en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), ce qui peut engendrer un virus recombiné résultant du mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée mélange....) de différents sous-types. Ces virus n'infectent normalement que les porcs mais ils peuvent parfois passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) la barrière de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique....) et provoquer la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) chez l’homme, généralement chez des personnes en contact étroit avec les porcs. Quelques cas de transmissions interhumaines ont également été rapportés. En 1976, elle causa la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les...) d'une personne aux États-Unis.

Historique

La grippe porcine a été suspectée pour la première fois d'être liée à la grippe humaine au cours de la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une épidémie touchant une part exceptionnellement...) de grippe de 1918, lorsque des porcs sont tombés malades en même temps que l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...). La première identification d'un virus de la grippe comme une cause de la maladie chez les porcs a eu lieu une dizaine d'années plus tard, en 1930. Durant 60 ans, les grippes porcines ont été presque exclusivement des souches H1N1. Puis, entre 1997 et 2002, de nouvelles souches de trois sous-types différents et cinq génotypes se sont révélé être à l'origine de la grippe chez le porc (Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus) ou cochon des villes est un mammifère domestique omnivore de la famille des...) en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). En 1997-1998, les souches H3N2 apparurent. Ces souches, qui comprennent des gènes dérivés de réassortiment avec les souches humaine, porcine et aviaire, sont devenues une cause majeure de la grippe porcine en Amérique du Nord. Des réassortiments entre H1N1 et H3N2 ont produit le H1N2. En 1999 au Canada, une souche du H4N6 a franchi la barrière des espèces d'oiseaux pour les porcs, mais a été contenue sur une seule ferme.

La forme H1N1 de la grippe porcine est l'un des descendants de la souche qui a causé la pandémie de grippe de 1918. En plus de la persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La Persistance de la mémoire (1931) en médecine : la persistance du canal artériel la Persistance...) chez les porcs, les descendants du virus de 1918 ont également circulé chez l'homme au cours du 20e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois...), contribuant aux épidémies de grippes saisonnières. Toutefois, la transmission directe du porc à l'homme est rare, avec seulement 12 cas aux États-Unis depuis 2005. Néanmoins, le maintien des souches d'influenza chez les porcs après que ces souches ont disparu de la population humaine pourrait faire des porcs un réservoir où les virus de la grippe peuvent persister, émergeant plus tard pour réinfecter l'homme.

La grippe porcine a été signalée à plusieurs reprises en tant que zoonose chez les humains, habituellement avec une distribution limitée, rarement avec une large distribution. Les épidémies sont fréquentes dans l'espèce porcine et sont responsables d'importantes pertes économiques dans l'industrie, principalement en causant des retards de croissance et de temps de mise sur le marché.

1918 pandémie humaine

La grippe de 1918 chez les humains a été associée à l'influenza H1N1 et la grippe est aussi apparue chez les porcs

1976 épidémie de grippe aux États-Unis
1988 Zoonose

En septembre 1988, un virus de grippe porcine a tué une femme et infecté plusieurs personnes.

1998 épidémie de grippe porcine aux États-Unis
2007 épidémie de grippe chez les porcs aux Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et un peu plus de 2 000 seulement sont habitées,...)
2009 épidémie chez les humains
Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique