Hurd - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Hurd
Hurd-logo.svg
HURD Live CD.png
Le Live CD de Hurd
Développeurs Thomas Bushnell
Roland McGrath
Marcus Brinkmann
Neal Walfield
Dernière version L1 [+/-]
Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) GNU (GNU est un projet de système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.)
Type Noyau de système d'exploitation
Licence Licence publique générale GNU (La Licence publique générale GNU, ou GNU General Public License (son seul nom officiel en...)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une...) www.gnu.org/software/hurd

Le Hurd est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de programmes et de bibliothèques servant de base au système d'exploitation GNU. Commencé vers 1990, il s'agit d'un logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication...) soumis à la licence GNU GPL.

Le but recherché est de remplacer les fonctionnalités d'un noyau de type UNIX (UNIX (marque déposée officiellement comme UNIX, parfois aussi écrit comme Unix avec...), tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en maintenant une large compatibilité avec ceux-ci. Il respecte autant que possible les spécifications POSIX (POSIX est le nom d'une famille de standards définie depuis 1988 par l'IEEE et formellement...), tout en évitant les restrictions d'action arbitrairement imposées à l'utilisateur.

Le nom « Hurd » est un double acronyme récursif, « Hurd » signifiant « Hird of Unix-Replacing Daemons », et « Hird » « Hurd of Interfaces Representing Depth ».

Architecture à micro-noyau

Contrairement aux noyaux UNIX classiques, essentiellement monolithiques, le Hurd se fonde sur un micro-noyau, qui fournit uniquement les fonctions de base (accès basique au matériel et à la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...), gestion des tâches et de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) entre celles-ci). Il se compose d'une série de services (appelés serveurs), fournissant des fonctions et des abstractions de plus haut niveau (système de fichiers, processus Unix, gestion des permissions, console, pilotes évolués...). Cette conception est donc plus modulaire et plus facile à faire évoluer dynamiquement. Cependant, ces serveurs indépendants doivent fréquemment communiquer, ce qui affecte les performances du système.

Actuellement, le micro-noyau utilisé est GNU Mach, une implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) Mach mais les efforts sont dirigés vers le portage du Hurd sur le micronoyau L4.

Il existe d'autres systèmes de type UNIX utilisant Mach, tels OSF/1, NeXTSTEP (NeXTSTEP est le système d'exploitation des ordinateurs conçus par NeXT, basé sur un micro-noyau...), Lites (voir (en) lites) et MkLinux. Ils ont en commun une architecture basée sur le modèle serveur : le noyau monolithique (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du...) du système UNIX traditionnel est ainsi remplacé par deux composants distincts, le micro-noyau et un serveur monolithique qui fournit la compatibilité Unix (BSD le plus souvent, sauf évidemment pour MkLinux). Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et...) utilise également Mach comme base de son noyau monolithique xnu.

Distributions

Richard Stallman, fondateur du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) GNU, avait annoncé qu'il espérait la sortie d'une version officielle de GNU OS (également appelée GNU/Hurd) avant la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) 2002 (déclaration qui avait beaucoup surpris les développeurs)[réf. souhaitée] . Il n'existait au départ qu'une distribution basée sur le Hurd, au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe...) de développement, mais qu'il était possible d'utiliser pour certaines tâches non critiques : Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le...) GNU/Hurd. Celle-ci existe toujours.

Depuis, quelques rares distributions ont vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...):

  • superunprivileged.org propose un LiveCD basé sur Debian GNU/Hurd, réalisé par Ben Asselstine avec l'aide d'Alfred Szmidt. Ce LiveCD (datant de 2005) fournit un système de base suffisant pour découvrir et démontrer les fonctionnalités de GNU/Hurd.
  • Début 2010, des membres de la communauté Archlinux ont lancé une distribution GNU/Hurd, basée sur ArchLinux, sous le nom de Arch Hurd.

Ces distributions utilisent toutes un chargeur de démarrage (bootloader) qui puisse gérer la spécification multiboot (Terme pour désigner la possibilité de démarrer plusieurs systèmes d’exploitation sur un...), comme GRUB, ce qui est requis pour utiliser le Hurd.

Compte-tenu de la disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on...) d'autres noyaux de système d'exploitation qui permettent une utilisation de l'ensemble des outils GNU, le développement est lent. Ce noyau souffre encore d'importantes limitations liées au support matériel. Il n'existe ainsi aucun support pour les cartes son.

Page générée en 0.408 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique