Megachile - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Megachile
 Abeille « découpeuse » (ici Megachile rotundata découpant des feuilles d'Acacia)
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Ordre Hymenoptera
Famille Megachilidae
Genre
Megachile
Latreille, 1802

Le genre Megachile regroupe au sein de la famille des Megachilidae un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'espèces d'abeilles solitaires.

Les megachiles (ici Anthidium manicatum) sont souvent velues et dotée d'un organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction...) ventral leur permettant de faire une réserve de pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les...), et dotées de solides mandibules
Les megachiles sont dotées d'un organe ventral de collecte du pollen

Description du genre

C'est un genre d'abeilles très cosmopolite, celui qui regroupe le plus grand nombre d'espèces d'abeilles (plus de 500 espèces regroupées dans plus de 50 sous-genres).
Elles sont souvent qualifiées d'abeilles « coupeuses de feuilles » parce que chez les megachiles, de nombreuses espèces ont un instinct qui les pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) à découper des fragments réguliers, ovales ou arrondis de certaines feuilles ou fleurs pour construire le nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir...) dans lesquelles elles déposeront leurs œufs... alors que d'autres genres d'abeilles au sein de la même famille (des Megachilidae), mais hors du genre Megachile, mâchent simplement les feuilles ou des pétales pour en faire une sorte de « papier mâché » utilisé pour la construction du nid dans lequel elles déposeront leurs œufs.
Certaines espèces du genre Megachile coupent de manière si nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces...) des feuilles ou des pétales que celles-ci donnent l'impression d'avoir été poinçonnées.
Ces abeilles sont de tailles, formes et couleurs variées, mais souvent velues et dotées de fortes mandibules.

Comportements & reproduction

Selon les cas et les espèces, les nids peuvent être construits dans les tiges creuses de plantes (on parle alors d'espèces « caulicole »), dans les anfractuosités ou fentes d'écorces, de bois mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...), de poutres, dans d'anciennes galeries creusées par d'autres insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large...), dans de trous dans la roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce...) ou dans une construction, mais le plus souvent dans des galeries creusées ou occupées dans le sol.
Les nids sont généralement composés d'une seule et longue série de cellules, construites de façon séquentielle, du fond de la galerie vers l'extérieur. Et bien que les œufs pondus en dernier sont les plus récents, les jeunes adultes qui émergeront les premiers en proviendront. La femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le...) dispose un approvisionnement en nourriture (pollen ou mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses...) de nectar et pollen) dans chaque cellule, puis ferme cette cellule par une cloison qui la séparera de la suivante. Cette cloison est assez perméable pour laisser passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques...) l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...) nécessaire à l'œuf puis à la larve (La larve est le premier stade de développement de l'individu après l'éclosion de...).
Une fois sortie de l'œuf, la jeune larve consacre son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) à se nourrir, puis après la mue elle forme un cocon (Le cocon est l'enveloppe de la nymphe de certains insectes. On appelle aussi cocon le sac que les...) et une pupe, souvent après plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...) d'hibernation (L’hibernation est un état d’hypothermie régulée, durant plusieurs...) comme un prepupa. De cette pupe, au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...) suivant, le jeune adulte émerge et recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) un partenaire sexuel et - pour la femelle - entame la construction d'un nid semblable à celui dans lequel elle est née. Les mâles (généralement plus petits que les femelles) - comme chez les osmies - émergent avant les femelles. Les mâles mourront peu après l'accouplement. Les femelles leur survivront quelques semaines, le temps de construire de nouveaux nids.

La démographie (La démographie (en grec...) des megachiles est « contrôlée » par de nombreuses espèces de guêpes et abeilles parasites qui pondent dans leur nids et mangent leurs larves. Parmi les parasites des mégachiles figurent de nombreux Gasteruptiidae, Leucospidae, Sapygidae, et même quelques megachiles cleptoparasitiques, dont du genre étroitement lié Coelioxys.

Différentes espèces de ce genre, et notamment les abeilles solitaires du sous-genre Chalicodoma et d'autres groupes proches, n'utilisent cependant pas de feuilles coupées pour former les cellules de leurs nids, mais se servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de résine végétale à demi-sèche, qu'elles mettent en forme dans leurs mandibules.

Le sous-genre Chalicodoma comprend l'une des plus grandes abeilles, le Megachile Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète...), ainsi que l'un des plus grands megachiles trouvés aux États-Unis, récemment introduit d'Asie : le Megachile sculpturalis.

Les megachiles n'ont pas de lobe (arolia) entre leurs griffes, ce qui ne leur permet pas de tenir et se déplacer sur des surfaces lisses (verre.. ).

Page générée en 0.087 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique