Patronage
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « patronage » sur le Wiktionnaire.

Le Patronage est un ensemble d'initiatives associatrices destinés à protéger et à venir au secours des pauvres, à l'origine placé sous la protection d'un saint patron. Par extension, le terme désigne le local où se réunissent les enfants ou adolescents qui en bénéficient.

Historique

A la fin du XIXe siècle - début du XXe siècle en France, les 'patronages' regroupent de nombreux enfants de milieux populaires. Le mouvement prend de l'ampleur à travers le pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...), mais sans réelle coordination nationale. Il existe alors des patronages de filles et de garçons, qui sont laïques, privés, paroissiaux, municipaux. L'apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite elliptique d'un astre ou d'un corps...) de ce mouvement d'education populaire se place entre 1945 et 1950.

Diverses activités, sorties etc sont organisées pour les enfants le jeudi après midi (puis le mercredi après midi), jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) de congé scolaire. Les samedi et dimanches sont plus rarement occupés. Certains "patros" développent plus particulièrement un sport comme le basket-ball ou le football.

Il subsiste encore aujourd'hui des patronages en France, qu'ils soient laïques ou religieux. Les centres aérés peuvent aussi être considérés en partie comme leurs successeurs.

Quelques patronages célèbres

Plusieurs grands clubs sportifs français ont pour origine des patronages catholiques, parmi lesquels :

  • l'AJ Auxerre, créée par l'abbé Deschamps qui a laissé son nom au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) bourguignon,
  • le Cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est...) Saint-Pierre (Le terme saint-pierre est un nom vernaculaire qui peut désigner en français trois espèces différentes de poissons appartenent à l'ordre des Zéiformes.) de Limoges,
  • l'Élan Béarnais Pau-Orthez,
  • Jeune France de Cholet (aujourd'hui Cholet Basket).

Objectifs

A l'époque, ces patronages répondent à deux objectifs concernant les jeunes:

  • Apporter une aide matérielle et/ou morale à des enfants démunis. Les éduquer, les former, et placer ces jeunes issus de milieux défavorisés. Cela se faisait au sein de patronages scolaires, des enfants orphelins, ou apprentis.

L'oeuvre du patronage des jeunes ouvrières (...) s'occupe du placement des jeunes filles après leur première communion, règle les conditions de leur apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences,...), donne à chacun d'entre elles une dame patronesse et leur offre le dimanche, chez les sœurs, l'instruction (Une instruction est une forme d'information communiquée qui est à la fois une commande et une explication pour décrire l'action, le comportement, la méthode ou la tâche...) religieuse et quelques délassements" (In Dictionnaire de la langue française XIXe siècle, Larousse

  • Recevoir les enfants et les adolescents durant leurs loisirs et leur apporter - dans un but de formation morale, physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) et sociale - des activités sportives et éducatives distrayantes.

Les patronages laïcs cherchent à créer un cadre agréable pour les activités des enfants. Ils emploient des moyens éducatifs et pédagogiques adaptés, organisent des jeux et excursions (In Les institutions soc. de la France, La Documentation Française)

Bibliographie traitant des patronages paroissiaux

  • Gérard Cholvy (sous la direction de), Mouvements de jeunesse chrétiens et juifs, sociabilité juvénile dans un cadre européen. 1789 - 1968, Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la...), Cerf, 1985, 435 pages.
  • Gérard Cholvy, « Patronages et oeuvres de jeunesse dans la France contemporaine », Revue d'histoire de l'Eglise de France, tome LXVIII, n° 181, juillet-décembre 1982, pp.235-256.
  • Gérard Cholvy (sous la direction de), Le patronage, ghetto ou vivier? Actes du colloque des 11 et 12 mars 1987, Paris, Nouvelle Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des...), 1988, 369 pages.
  • Vincent Feroldi, La force des enfants. Des Coeurs Vaillants à l'A.C.E., Paris, Les éditions ouvrières, 1987, 336 pages.
  • Michel Launay, Pierre Pierrard, Rolande Trempe (La trempe ou trempage est un traitement thermique consistant en un refroidissement rapide d'un matériau pour obtenir des propriétés mécaniques particulières. On applique ce traitement majoritairement à des...), La J.O.C., regards d'historiens, Paris, Editions Ouvrières, 1984, 235 pages.
  • Jean Millet, « En 1939, à quatorze ans, j'entre à la JOC », Autrement, numéro 8, février 1977, pp.56-61.
  • Charles Molette, L'A.C.J.F. 1886-1907. Une prise de conscience du laïcat catholique, Paris, Armand Colin, 1968, 807 pages.
  • Yvon Tranvouez, « Les "patros" revisités », Vingtième siècle, revue d'histoire, octobre-décembre 1987, pp.106-109.
  • Vincent Vier, Championnet (1919-1939) : Un patronage de jeunesse au XXe siècle, Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) P.M.F., I.E.P., Grenoble, 1992, 215 pages.
  • Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Hoibian, "Le patronage Saint-Pierre-Saint-Paul d’Ivry-sur-Seine et l’Oeuvre de la Jeunesse de Charenton (1918 - 1939)", Maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents niveaux selon ceux-ci.) d'histoire, université Paris-1, [C.Andrieu, A.Prost], 1995, 230 p.
Page générée en 0.412 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique