Prasat Phnom Wan - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Prasat Phnom Wan, Prasat Phanom Wan
Phnom-Wan-001.jpg

Nom Prasat Phnom Wan, Prasat Phanom Wan
Créateur Indravarman I, Yasovarman I, Udayadityavarman II, Jayavarman VI
Date de construction XIe siècle
Divinité Shiva, Vishnou, Bouddhisme Mahayana
Architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) Preah Ko, Bakheng, Baphuon
Localisation Entre Phimai et Khorat
Coordonnées 15°1′33.21″N 102°11′37.25″E / 15.0258917, 102.1936806
Principaux sites khmers

Le Phnom Wan est un temple khmer de la province de Nakhon Ratchasima, dans l'est de la Thaïlande.

Histoire

Bien que considérablement plus petit que l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de temples du Prasat Hin Phimai (Le Prasat Hin Phimai est le plus important temple khmer situé dans la Thaïlande actuelle....) situé non loin, Phnom Wan était un site religieux d'importance. En particulier, une inscription en sanscrit et en khmer, encore sur le site, nous éclaire sur l'histoire ancienne de cette région. Comme c'est le cas pour de nombreux et plus importants temples khmers, la construction s'est déroulée sur une période étendue, rendant difficile de le dater précisément, mais une inscription de 1082 montre que la majeure partie de la construction devait être être terminée à cette époque. Difficile également de déterminer à quelle divinité ce temple était dédié ; il est clair que Shiva fut la principale divinité pendant un certain temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), mais le culte de Vishnou et le Bouddhisme Mahayana furent également pratiqués, ce dernier probablement aux XIIe et XIIIe siècles.

Henri Mouhot, l'explorateur français crédité de la découverte d'Angkor, semble avoir été le premier occidental à visiter le temple, en route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie...) pour Phimai en février 1861. Dans une lettre à son frère, il écrit: "J'ai visité à neuf milles de Kôrat, à l'est, un temple nommé Penom-Wat, très remarquable, quoique bien moins grand et moins beau que ceux d'Ongkor...Penom-Wat est un charmant temple de trente six mètres de long sur quatorze de large, et dont le plan figure assez bien une croix. Il est composé de deux pavillons ou chapelles avec toit de pierre en voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un...) et portiques de la plus grande élégance. La hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) des voûtes est de sept à huit mètres; la galerie en a trois de largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit...) intérieurement et deux de plus avec les murs. A chaque façade de la galerie se trouvent deux fenêtres à barreaux tournés. Du grès rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait...) et gris d'un grain (En météorologie maritime: Un grain est un vent violent et de peu de durée qui s'élève...) assez grossier est seul entré dans sa construction, et dans plusieurs endroits, il commence à se décomposer. Sur une des portes, se trouve une longue inscription. Les frontons de toutes sont couverts de sculptures représentant les mêmes sujets à peu près que les temples d'Ongkor et du Bassette...Penom était le temple de la reine, disent les siamois; celui du roi son époux est à Pimaïe, district situé à une trentaine de milles à l'est de Kôrat ".

Restauré récemment, Phnom Wan est un temple aux belles proportions bien que sa décoration ne soit pas terminée, situé dans une zone rurale plaisante. Le sanctuaire (En anthropologie religieuse un sanctuaire (de sanctus, « sacré») est...) lui-même est encore utilisé pour le culte du bouddhisme Theravada; les diverses statues du Bouddha, les offrandes et les bâtons d'encens donnent une certaine continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction....) à la vie (La vie est le nom donné :) de cet édifice religieux du IXe au XIe siécles

Le gopura Est et la galerie

A l’opposé du temple bouddhiste moderne se trouve le gopura Est, qui bien que n’étant pas plus grand que les trois autres, est néanmoins l’entrée principale de ce temple qui est orienté à l’est. A gauche et à droite, des galeries, bien que maintenant en ruines, rejoignent dans les angles les pavillons carrés en redents. Des fenêtres rapprochées étaient percées dans les murs extérieurs et intérieurs de ces galeries, donnant à l’ensemble l’aspect d’un cloitre.

Page générée en 0.101 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique