Régions pétrolières en Amérique du Nord - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Régions pétrolières en Amérique du Nord

Cet article détaille les régions pétrolifères en Amérique du Nord.

États-Unis d'Amérique

Ce pays vit la naissance de l'industrie pétrolière (L'industrie pétrolière traite de la chaîne industrielle du pétrole et du gaz...). On considère généralement que le premier puits de pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de...) est celui creusé sous les ordres de Edwin Drake à Titusville, Pennsylvanie, en 1859. Ce point (Graphie) reste controversé, mais si les États-Unis n'ont pas été les premiers à extraire du pétrole, c'est bien dans ce pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) que ce secteur atteint l'échelle industrielle, surtout à partir de 1901 (Spindletop, Texas) et se développa. Les États-Unis furent d'ailleurs le plus gros producteur mondial de pétrole pendant plus d'un siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...) (jusque 1974).

L'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) américain onshore et offshore (Offshore est un terme anglais désignant à l'origine les activités qui se déroulent au large des...) proche est extrêmement mature. Le pic de Hubbert (Le géophysicien Marion King Hubbert suggéra dans les années 1940 que la courbe de production...) de production de pétrole a été atteint en 1970. Le déclin est quasiment ininterrompu depuis. Les gisements pétroliers et gaziers américains sont éparpillés dans nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de bassins, mais quatre états (Texas, Louisiane, Alaska, et Californie) détiennent 80 % des réserves restantes.

Des succès d'exploration ont été enregistrés récemment dans le golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en...) du Mexique profond (qui offrira probablement plus de 20 Gbep au final), fournissant d'importantes productions nouvelles qui compensent, en partie, le déclin du reste du pays. Malgré trente cinq ans de déclin de production, le pétrole américain est loin d'être une histoire terminée. Les États-Unis continentaux sont la zone la plus intensivement explorée du monde (Le mot monde peut désigner :), le potentiel de découvertes est donc limité. Cependant, la production finale des gisements connus peut encore représenter des dizaines de Gbbls, surtout avec l'application de l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) de CO2. À cela, il faut ajouter un ou deux plays nouveaux (comme celui identifié récemment au Nevada), l'Alaska, le golfe du Mexique profond, et les côtes Atlantique et Pacifique encore fermées aux activités pétrolières, de même que la partie est du golfe du Mexique.

On peut procéder à un regroupement en neuf régions, mais chacune d'elles comprend des réalités géologiques variées :

1- Les gisements des Appalaches. Une province pétrolière modeste et presque épuisée, située principalement en Pennsylvanie et en Virginie occidentale. Historiquement, cette région est le point de naissance de l'industrie pétrolière.

2- Les gisements des lacs inférieurs.

3- Les gisements de la côte du golfe du Mexique. Ce système pétrolier (Un pétrolier est un navire citerne servant à transporter le pétrole ainsi que ses...) s'étend du Mexique jusqu'en Louisiane. Il s'agit d'une marge continentale remplie de sédiments détritiques, et, localement, d'une formation deltaïque (Mississippi). Les roches sources sont des schistes de l'ère tertiaire. Le pétrole et le gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) des parties onshore et offshore peu profondes de cette région sont en déclin, mais ils sont compensés par l'offshore profond (voir ci-après).

4- Les gisements du golfe du Mexique en grande profondeur (> 300 m) : La distinction avec l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) précédent n'est pas géologique ou géographique, mais historique et technique. Les États-Unis ont été le deuxième pays du monde (après le Brésil) à développer les techniques nécessaires à l'exploration et l'exploitation de gisements sous une grande profondeur d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...). Une immense zone du golfe du Mexique a ainsi été ouverte, et est actuellement l'une des provinces les plus activement explorées du monde, alors que la côte est une région mature. Plus de 15 Gbep (liquides plus gaz) ont été trouvés et les découvertes continuent.

5- Les gisements centraux (Midcontinent). Plusieurs bassins pétroliers (Permian, Anadarko) s'étendent sur les territoires du Texas, du Nouveau-Mexique, du Kansas et du Colorado. Ces bassins sont en fort déclin, et les nouvelles découvertes s'y font rares, après un siècle d'exploration. L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des compagnies pétrolières dans ces régions, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) comme dans les montagnes Rocheuses, se concentre désormais plus sur la récupération tertiaire, visant à extraire des réserves supplémentaires de vieux gisements, que sur la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) de nouveaux champs. Ainsi, le Permian Basin est la région du monde où la technique d'injection de CO dans les gisements de pétrole est la plus utilisée. S'agissant du gaz naturel (Le gaz naturel est un combustible fossile, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures présent...), le Barnett Shale (formation schisteuse produisant du méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la...), il s'agit de gaz extrait directement de la roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce...) source) joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les...) un rôle de plus en plus important (>50 millions de mètres cubes par jour). Il s'agit de gaz non conventionnel en réservoir compact, qui ne peut être extrait que par fractionnement des roches par injection d'eau.

6- Les gisements des montagnes Rocheuses. S'étendant du Nouveau-Mexique au Dakota du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et prolongée au Canada par le Western Canada Sedimentary Basin (WCSB), cette zone comprend en fait plusieurs bassins séparés, mais tous ont été déformés par la levée des montagnes Rocheuses, ce qui crée des pièges anticlinaux favorables à l'accumulation du pétrole. Ici aussi, les réserves sont en grandes partie épuisées.

7- Les gisements californiens. La Californie a une histoire pétrolière très ancienne, et possède quatre gisements comptant parmi les gros des États-Unis : à Wilmington (2,8 Gbep de dotation dotale, découvert en 1932), Midway sunset (1894, 2,7 Gbep), Kern River (1899, 1,7 Gbep) et Elk Hills (1911, 1,4 Gbep). Ces vieux gisements ne fournissent plus qu'une petite fraction de ce qu'ils produisaient à leur apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê :...). La Californie possède aussi des régions offshore potentiellement pétrolifères, mais dont l'exploration est interdite, car faisant partie d'un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été...) naturel marin. La Californie produit encore aujourd'hui près de 700 kbep/j, mais cela représente une diminution de 40 % par rapport au pic pétrolier (Un pic pétrolier désigne le sommet de la courbe qui caractérise la production...) en 1985.

8- La rive nord de l'Alaska. Le North Slope présente une famille de gisements dont le plus grand est Prudhoe Bay, découvert en 1968. Le pétrole traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de...) l'Alaska via un pipeline jusqu'à Valdez, d'où il est transporté par tankers vers les États-Unis. L'Alaska donna dans les années 1970 un « second souffle » à l'industrie pétrolière américaine, mais franchit à son tour son pic de production en 1989. Il y reste cependant de vastes réserves et un certain potentiel d'exploration. Les réserves de gaz de cette région seront exploitées une fois qu'un gazoduc (Un gazoduc est une canalisation destinée au transport de matières gazeuses sous pression,...) sera construit à travers le Canada. Les compagnies pétrolières exercent une forte pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) pour avoir accès aux zones encore protégées d'Alaska (ANWR, NPR-A et offshore).

9- Le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Alaska (golfe de Cook) présente un petit système pétrolier, complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) distinct du North Slope, exploité depuis les années 1960. 24 gisements sont en exploitation, la plupart en offshore. La production n'est plus que de 30 kbbls/jour de pétrole et 80 kbep/j de gaz. Quelques 90 % des réserves de cette zone, fief de Unocal, ont été extraites.

Page générée en 0.011 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique