Sophrologie caycédienne - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Emblème et devise de la sophrologie caycédienne

La sophrologie caycédienne est présentée comme une science par son fondateur et les membres de son académie, science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce...) étudiant la conscience et les valeurs de l’existence, suivant une méthode qui lui est propre. Elle est présentée par ailleurs plutôt comme une méthode de développement personnel, de psychothérapie, de relaxation, voire de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son...) alternative et sa qualité de science n'est pas toujours reconnue. Elle est officiellement employée comme méthode de développement personnel et de gestion du stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage...) par Caycedo lors de sa déclaration à Récife en 1977. Elle a été créée sous l'appellation de « sophrologie » par Alfonso Caycedo en 1960 et améliorée par lui au fil du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), selon son engagement pour la recherche médicale (La recherche médicale se divise en recherche fondamentale et clinique.), notamment dans les années 80 et 2000. Le qualificatif « caycédienne » a été ajouté et labellisé en 1989.

Étymologiquement, venant du grec, sophrologie se compose selon 3 racines : Sos qui signifie harmonie, Phren qui signifie esprit, conscience et Logos qui signifie science. La sophrologie se définit donc comme la science de la conscience qui permet l’harmonie du corps et de l’esprit, œuvrant ainsi à l’étude de la Conscience Humaine et la conquête des valeurs de l’homme. La devise de la sophrologie, dont l'objectif est la recherche de la conscience et des valeurs de l'existence, est « Ut conscientia Noscatur ».

Historique

Naissance de la sophrologie

À la fin des années 50, Caycedo sort de l’université de Madrid (Madrid est la capitale de l'Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, c'est le chef-lieu de la Communauté autonome de Madrid qui appartient à la...) diplômé en neuropsychiatrie. Dès le début de sa carrière, il crée la sophrologie : « science pour la (re)construction de l’individu au départ du corps vécu au présent et pour son positif. » Il veut redonner au corps la place première qu'il aurait perdue dans notre culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :). Caycedo a été guidé, entre autres, par sa rencontre avec Ludwig Binswanger, psychiatre (Un psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie et psychothérapie, qui diagnostique, traite et tente de prévenir les maladies mentales, les troubles psychiques et les...) phénoménologue réputé, les pensées occidentales (Platon, Heraclite, phénoménologie européenne, hypnose (Le terme hypnose désigne un état modifié de conscience ainsi que les techniques permettant de créer cet état et les pratiques thérapeutiques utilisées pendant cet état.), psychanalyse) puis orientales (Yoga indien, Zen, Tummo) et, à partir de 1968, en a largement fait profiter sa méthode avec les « Relaxations Dynamiques » qui, d'abord au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de trois, sont aujourd'hui au nombre de douze, divisées en trois cycles : réductif, radical et existentiel. Il considère le corps et l’esprit comme deux dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou...) d’une seule et même chose : une unité existentielle originale et « auto-évolutive ». La conscience serait la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...), l’énergie vitale qui intégrerait ces deux polarités. Caycedo fait avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de la sophrologie une méthode de pratiques pour entraîner au quotidien notre conscience-énergie.

Caycédo présente la sophrologie comme une science prenant ses racines et origines dans de nombreuses autres courants : la Grèce antique (Platon, Aristote (Aristote (en grec ancien Ἀριστοτέλης / Aristotélês) est un philosophe grec né à Stagire (actuelle Stavros) en Macédoine...), Hippocrate (Hippocrate le Grand ou Hippocrate de Cos (en grec : Ἱπποκράτης), né vers 460 av. J.-C dans l’île de Cos et mort vers 370...), l’époké), l’époque du Théos (Thomas d’Aquin, Buenaventura), l’Orient (Yoga et méditation Dhyāna, Tibet, Zen), l'hypnose comme épisode de recherche, les relaxations (Johannes Heinrich Schultz, Edmund Jacobson), la phénoménologie (Hegel, Husserl, Heidegger, Maurice Merleau-Ponty, les existentialistes, Ludwig Binswanger, Caycedo et la Sophrologie phénoménologique existentielle).

Déjà en 1969 le professeur Agustin Pedro-Pons, président de la Royale Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels que des dictionnaires, des...) de Médecine. et doyen de la faculté de médecine à Barcelone (Barcelone (Barcelona en catalan et en castillan) est une commune de Catalogne - Espagne, située dans la province de Barcelone. Elle est la capitale historique,...) considère la sophrologie comme la cinquième étape de l'étude de la conscience : « L'intérêt de la médecine pour la conscience se présente dans l'histoire en différentes étapes, qui peuvent être classées ainsi : première étape la magie, deuxième étape le magnétisme (Le magnétisme est un phénomène physique, par lequel se manifestent des forces attractives ou répulsives d'un objet sur un autre, ou avec des charges électriques en mouvement....), troisième étape l'hypnose, quatrième étape la psychanalyse (Dans le définition qu'en donnait Sigmund Freud , la psychanalyse est le nom :) et cinquième étape la sophrologie ».

Scissions et autres courants

La Sophrologie est victime de son succès et vite « mise à toutes les sauces ». Le mot « sophrologie » n'a jamais été protégé dans son usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) public et a souffert de vulgarisations et amalgames divers notamment dans le milieu de la formation ; il s'est progressivement trouvé au milieu d' applications dont Caycedo a considéré qu'elle n'avaient vraiment plus rien à voir avec le but recherché. Caycedo ne peut fin des années 80 défendre l’authenticité de sa science qu’au départ d’une nouvelle appellation : « sophrologie caycédienne », cette fois déposée à La Haye breveté à l'OMPI (organisme de protection mondiale des propriétés intellectuelles et droits d'auteurs). Ce label, pléonasme nécessaire, permet depuis 1989 de mieux garantir la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...), les recyclages et la protection juridique de son enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le...) ainsi que les professionnels formés par son programme officiel complet.

D'autres courants utilisent le mot sophrologie qui n'a jamais été déposé. Ils se sont créés en France autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) de positions concernant :

  • la formation, le coaching, le marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui cherche à déterminer les offres de biens et services...), le bien-être (Le bien-être ou bienêtre est un état qui touche à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi, à l'harmonie avec soi et les autres. René Dubos présente la...)
  • la liberté d'entreprendre sans devoir se conformer au Code déontologique de la sophrologie caycédienne (La sophrologie caycédienne est présentée comme une science par son fondateur et les membres de son académie, science étudiant la conscience et...) ni le copyright, ni finir son cursus d'études Master spécialiste en sophrologie caycédienne (3 cycles) auprès de la fondation Caycedo.
  • le droit aux mélanges de divers techniques (Hypnose, massages, cognitivisme, PNL, Qi Qong, etc.); rejeté comme ouvert aux manipulations, avec pour effet pervers une dépendance thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.)
  • le découragement d'anciens membres de l'école caycédienne (rigueur sémantique, formation et pratique continue, améliorations de la méthode, lenteur des instances académiques).

Ainsi s'est constitué au fil du temps un mouvement multiple (écoles, syndicat, observatoire, instituts de formations, cabinets de sophrologues...) au vocable proche mais aux pratiques plus ou moins éloignées des fondements et de celles de Caycedo.

La sophrologie caycédienne comprend aujourd’hui la Phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) Préparatoire, les douze degrés et les importantes actualisations faites de 1999 à 2002, les techniques associées, les techniques abrégées et les techniques clés. Les actualisations offrent une méthodologie de l’essentiel. Elle est deux fois plus rapide et paradoxalement plus profonde que l’ ancienne. « À notre époque où par exemple une meilleure connaissance de soi et la gestion de ses stress-émotions sont devenus de véritables urgences (Dans le langage courant, les urgences sont le service d'un hôpital qui s'occupe de recevoir les malades et les blessés qui se présentent d'eux-mêmes, ou qui...), la bonne intégration des nouveaux développements de la sophrologie, donc de la sophrologie caycédienne, sont encore plus que jamais d’actualité ».

Page générée en 0.098 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique