Vaccination
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Vaccins et santé publique

En France, l'INSERM estime que les vaccinations ont, depuis 1950, contribué à diviser par 30 ou plus la mortalité due à certaines maladies infectieuses, comme le montre le tableau suivant :

Mortalité par million de personnes
Diphtérie (La diphtérie est une maladie infectieuse contagieuse décrite en 1826 par Pierre Bretonneau. Elle est due à Corynebacterium diphtheriae ou bacille de...) Tétanos (Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave et potentiellement mortelle, due à Clostridium tetani, un bacille sporulant anaérobie strict et...) Poliomyélite (La poliomyélite (du grec polios (πολίός) « gris », -myelos (µυελός)...) Tuberculose (La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du complexe tuberculosis correspondant à...) Coqueluche (La coqueluche est une infection respiratoire bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire inférieur, mais d'évolution longue et hautement contagieuse. Deux bactéries du genre...)
En 1950 50 – 100 20 – 50 5 – 10 300 – 1000 20 – 50
Après 1990 0 0,25 – 0,5 0 13 0.1

Controverses sur l'efficacité des campagnes

Le cas de la tuberculose

La prévalence de la tuberculose a fortement diminué en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique,...) entre le XIXe et le XXe  siècle. Ce recul de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) serait aussi largement dû à des facteurs autres (éloignement des malades en sanatorium, sélection naturelle des souches, amélioration des conditions de vie (La vie est le nom donné :) et d'alimentation, etc.). En effet, même si l'efficacité expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes dominants tant sur le plan formel, esthétique, que sur le plan culturel et politique. En science, il s'agit d'approches de...) du vaccin est démontrée, on observe que la régression de la tuberculose est antérieure à la mise en place des campagnes de vaccinations.

Les études rétrospectives montrèrent que ces campagnes de vaccinations ne furent pas aussi systématiques que programmées. Il est aujourd'hui admis que le vaccin BCG offre une immunisation variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En...), en particulier chez les jeunes adultes dans les régions tropicales, Par contre, depuis les premiers travaux de Calmette et Guérin, son efficacité n'a cessé d'être confirmée contre les formes infantiles de la maladie.

Les recommandations de l'OMS tendent donc désormais à abandonner les campagnes de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la...) dans les zones où la prévalence de la maladie est faible (dans la mesure où le vaccin n'est pas sans effets secondaires même s'ils sont très majoritairement bénins, voir ci-dessous). Par contre, les instances internationales recommandent de vacciner les populations à risque dans les zones endémiques des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) en voie de développement mais aussi dans les pays développés (Les pays développés à économie de marché (PDEM) sont des pays dont la majorité de la population accède à tous ses besoins vitaux ainsi...), là où des foyers de résurgence de la maladie sont apparus depuis les années 1990 (comme en région parisienne).

Des études épidémiologiques d'efficacité vaccinale ne montrent pas de recul de la maladie après la mise en place de certaines campagnes de vaccinations.

Cas des autres vaccinations obligatoires ou recommandées

S'agissant d'autres pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance...) infectieuses (comme la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les oreillons (Les oreillons ou parotidite virale ou encore parotidite ourlienne est une maladie virale infantile humaine atteignant principalement les glandes salivaires...), la rubéole ou la rougeole) le bénéfice de la vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. La substance active...) ne fait aucun doute et les recommandations internationales maintiennent la vaccination systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des...).

En 2005, les décès par pneumonie (Une pneumopathie est une pathologie du tissu pulmonaire. Étymologiquement, il s'agit d'une maladie (-pathie) des poumons (pneumo-) ou pneumopathique...) sont estimés à 2 millions d'enfants selon l'OMS. Cela représente 18 % de la mortalité infantile totale annuelle. L'OMS accueille favorablement le développement de vaccins efficaces pour prévenir les pneumoccocies dont l'un des principaux agents sont les bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le peptidoglycane. Les bactéries...) pneumocoques. Selon une étude, un vaccin antipneumoccocique conjugué (En mathématiques, le conjugué d'un nombre complexe z est le nombre complexe formé de la même partie réelle que z mais de partie imaginaire opposée.) peut réduire la mortalité et les hospitalisations pour pneumonie.

Les deux principales maladies qui pourraient bénéficier d'une vaste campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La...) de vaccination sont la rougeole (La rougeole (également appelée 1re maladie) est une infection virale éruptive aiguë. Elle atteint essentiellement les enfants à partir de...) et l'hépatite (L’hépatite (du grec hépar: foie) désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant les formes virales (notées de A...) virale B (près de 300 000 décès d'enfants pour chacune d'entre elles).

Le marché des vaccins

En 2004, le marché des vaccins restait faible par rapport au marché pharmaceutique avec 1,7 % des dépenses mondiales en médicaments. En 2008, le vaccin représentait 3% du marché pharmaceutique mondial et affichait une croissance à deux chiffres. Il devrait générer plus de 20 milliards de dollars à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres domaines :) 2012.

5 laboratoires se partagent le marché mondial :

  • Sanofi-Pasteur (25 % du marché),
  • GlaxoSmithKline (23 %),
  • Wyeth (13 %),
  • Merck (11 %),
  • Novartis (Novartis est un groupe pharmaceutique suisse qui a été créé en 1996 par fusion de Ciba-Geigy et Sandoz et dont le siège social est à...) ex-Chiron (5 %).
Page générée en 0.298 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique