Tétanos
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Tetanus
Classification et ressources externes
CBell1809.jpg
CIM-10 A33.-A35.
CIM-9 037, 771.3
DiseasesDB 2829
MedlinePlus 000615
eMedicine emerg/574 
MeSH D013742

Le tétanos est une maladie infectieuse (Une maladie infectieuse est une maladie provoquée par la transmission d'un micro-organisme : virus, bactérie, parasite, champignon....) aiguë, grave et potentiellement mortelle, due à Clostridium tetani, un bacille sporulant anaérobie (On appelle milieu anaérobie un milieu où il n'y a pas présence de dioxygène (O2).) strict et ubiquitaire dont les spores sont souvent retrouvées dans la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...).

Le tétanos est causé par la contamination d'une plaie (Une plaie est une rupture de la barrière cutanée. Outre la lésion d'organes sous-jacents qui peut se produire lors de l'accident, la plaie peut entraîner la pénétration...) par des spores de Clostridium tetani, qui vont ensuite germer et se transformer en bacille sécrétant une neurotoxine qui migre le long des axones des nerfs moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) jusqu'à la moelle épinière (La moelle épinière, ou moelle spinale, désigne la partie du système nerveux central prolongeant en dessous la medulla oblongata, ou bulbe rachidien, du tronc cérébral, et...) et le tronc (Un tronc peut être :) cérébral, entraînant des contractures musculaires caractéristiques, des spasmes et des convulsions et éventuellement la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...).

À l'échelle mondiale, le tétanos cause environ 500 000 morts par an, presque tous dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...) en voie de développement. Sont exposées toutes les personnes risquant de présenter une plaie susceptible d'être souillée par de la terre contaminée par des spores de clostridium. Dans certains cas il peut s'agir d'une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) professionnelle.

La prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se dégrade, ou qu'un accident, une...) est basée sur un vaccin anti-tétanique très efficace, sur le lavage de toute plaie et l'administration prophylactique d’immunoglobulines anti-tétaniques en cas de plaie à risque. Une fois la maladie installée, le traitement est long et difficile.

L'infection n'est pas immunisante, ce qui signifie qu'il est possible d'être infecté plusieurs fois.

Historique

Si les symptômes de la maladie sont connus depuis la plus haute antiquité (Hippocrate en signalait deux formes), ce n'est qu'en 1854 que la présence d'une plaie fut désignée comme cause première par Sir James Joung Simpson ; et si Arthur Nicolaier en identifia le germe (En botanique, un germe est un embryon de plante contenu dans une graine. Le terme désigne également une excroissance qui se développe depuis un tubercule....) en 1884, ce n'est qu'en 1889 qu'il put être cultivé et purifié par Shibasaburo Kitasato. La découverte de la toxine (Une toxine est une substance toxique pour un ou plusieurs organismes vivants. Le Petit Larousse de 2009, toutefois, définit la toxine comme une « substance toxique élaborée...) en 1890 par Knud Faber, suivie par celles de G. Tizzani et G. Gatani, Albert Frankel et Emil von Behring notamment, permirent de commencer dès 1897 des productions de sérum de manière intensive. Le vaccin lui même fut inventé par Descombey en 1924 à base de l'anatoxine tétanique, ouvrant la voie à une vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. La substance...) obligatoire en France depuis 1940 pour tous les enfants.

La constitution chimique de la toxine est connue depuis 1948 et le site récepteur spécifique dans le tissu nerveux depuis 1959.

Le tétanos reste une maladie grave et, même en France, 30 % des sujets touchés par le bacille de Nicolaier en meurent.

Clostridium tetani

Clostridium tetani, également nommée Bacillus tetani, Plectridium tetani ou bacille de Nicolaïer, est un bacille gram positif (Les bactéries à gram positif sont mises en évidence par une technique de coloration appelée coloration de Gram. Les bactéries à gram positif apparaissent alors mauves au microscope. La technique de coloration repose sur les...) sporulant anaérobie strict.

C'est une bactérie ubiquitaire et pouvant survivre des années dans le milieu extérieur sous forme de spores qui résistent à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !), à la dessiccation et aux désinfectants. On retrouve ces spores dans les sols, dans la poussière, sur les plantes, sur les objets rouillés, dans les selles animales et dans 10 à 25 % des selles humaines.

Les spores pénètrent dans l’organisme par une plaie et peuvent y survivre des mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) voire des années. Si les conditions sont adéquates (environnement anaérobie, faible potentiel d’oxydo-réduction), comme dans les plaies infectées, contenant des tissus nécrotiques ou des corps étrangers, la spore germe et se transforme en bacille sécrétant la toxine responsable de la maladie.

Page générée en 0.149 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique