Arc Picard - Définition et Explications

Le terme d'arc picard renvoit a deux projets distincts : la création d'un grand contournement de Paris et celui d'une ligne à grande vitesse non officiel, reliant Rouen à Reims via Amiens et St-Quentin. Ce dernier projet n'est pas officiel et a été enterré au milieu des années 1990.

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de ligne à grande vitesse (Une ligne à grande vitesse, ou LGV, est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse...)

Fonctionnalités

La géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη"...) particulière de cette ligne lui donne plusieurs fonctionnalités :

  • Relations radiales Paris-Amiens, Paris-St-Quentin-Maubeuge, Paris-Laon
  • Relations province-province Lille-Reims-Strasbourg, Lille-Amiens-Rouen-Caen, Caen-Rouen-Amiens-St-Quentin-Reims-Strasbourg, Lyon-Amiens ...
  • Relations internationales Rouen-Amiens-Bruxelles
  • Desserte du port autonome (En France, un port autonome est un établissement public qui exerce conjointement des missions de service public administratif et des missions de service public à...) du Havre depuis la Belgique et l'Allemagne pour la composante fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.)

Tracé envisagé

La ligne commencerait à proximité de Reims sur la LGV Est européenne par un triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points et par les trois segments qui les relient. La...). Un raccordement permettrait un accès à la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) centrale de Reims depuis Lille. Puis la LGV suivrait grosso modo l'A26. Deux raccordements permettraient l'accès à Laon, deux autres l'accès à St-Quentin. La LGV croiserait la LGV Nord (La LGV Nord, ou ligne nouvelle 3 (LN3), est une ligne à grande vitesse française de 333 km de long reliant Paris à la frontière belge et au tunnel sous la Manche via Lille, mise en service en 1993. Autorisant en service...) au niveau de la gare d'Ablaincourt-Pressoir : à cet endroit, quatre raccordements seraient construits pour interconnecter les deux lignes, et la gare d'Ablaincourt-Pressoir (surnommée gare des betteraves) gagnerait alors une utilité comme gare d'interconnexion. À Longueau (près d'Amiens), deux raccordements desserviraient Amiens (plus éventuellement une gare nouvelle). La ligne continuerait alors vers Rouen, desservie par un raccordement ; une éventuelle construction de la LGV Normandie (La LGV Normandie est un projet de ligne à grande vitesse reliant essentiellement Paris à la Normandie.) permettrait de créer un raccordemnt entre les deux lignes permettant des TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses supérieures à 320 km/h en exploitation, mise au point par la SNCF...) Lille-Caen, voire Amiens-Rennes.

Temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de parcours envisagés

  • Paris-Amiens et Paris-St-Quentin 40-45mn
  • Lille-Amiens et Lille-St-Quentin 30-35mn
  • Lille-Rouen et Lille-Reims 1h
  • Lille-Strasbourg 2h20
Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.101 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique