LGV Normandie

La LGV Normandie est un projet de ligne à grande vitesse reliant essentiellement Paris à la Normandie.

Histoire

Le schéma directeur des LGV de 1991 prévoyait déjà une LGV Normandie. Celle-ci serait partie de la banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est...) parisienne et serait séparée en deux près de Mantes-la-Jolie, une branche filant vers Rouen, une autre s'arrêtant près d'Evreux. Ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) a été abandonné par souci de rentabilité (le coût de remplacement des corails actuels par des TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses supérieures à 320 km/h en exploitation, mise au point par la SNCF et...) serait élevé alors que le gain de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) serait modeste). Les régions Basse-Normandie et Haute-Normandie doivent donc pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) se contenter d'un simple projet d'amélioration de l'infrastructure de la ligne classique.

Projet actuel

Officiellement, le projet de LGV Normandie (La LGV Normandie est un projet de ligne à grande vitesse reliant essentiellement Paris à la Normandie.) a aujourd'hui été remplacé par celui de liaison rapide Normandie-Val de Seine, qui prévoit une amélioration de l'infrastructure existante, notamment entre Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la...) et Mantes-la-Jolie, avec en outre la construction d'une ligne nouvelle entre Achères et Épône[1].

L'association ALTRO, quant à elle, propose la création d'un shunt Lisieux-Elbeuf d'une soixantaine de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...), qui permettrait une diminution de 56 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. Unités...) du temps de parcours Rouen-Caen, soit plus que 50 minutes[2].

Projets connexes

  • Une LGV Interconnexion Ouest (La LGV Interconnexion Ouest est un projet de ligne de chemin de fer nouvelle en Île-de-France qui permettrait de relier la Normandie et le centre d'affaire de La Défense au réseau TGV, mais aussi de...) permettrait de desservir La Défense et la Normandie depuis toutes les régions desservies par le TGV.
  • Un Arc Picard (Le terme d'arc picard renvoit a deux projets distincts : la création d'un grand contournement de Paris et celui d'une ligne à grande vitesse non officiel, reliant Rouen à Reims via Amiens et St-Quentin. Ce dernier...) permettrait de lier la Normandie au Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la France, à Bruxelles, à la Picardie et à l'Est de la France.
  • Une Transversale Alpes Auvergne Atlantique (La Transversale Alpes Auvergne Atlantique (ou en abrégé T3A) est un projet de liaison ferroviaire performante reliant Lyon à l'Arc Atlantique via le Massif central.) permettrait de lier la Normandie au grand ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), et de lier Paris à Vire et Granville à grande vitesse (On distingue :).

Sources

  1. http://www.rff (Réseau ferré de France (RFF) est un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) français créé en 1997. Il est chargé de l'entretien, du...).fr/pages/projets/fiche_projet.asp?code=291
  2. http://www.altro.org/taa/europe/spec1_reseau_1.html
Page générée en 0.155 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique