Winny
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Winny (aussi connu sous le nom de WinNY) est un programme de P2P japonais qui a été inspiré du travail fait par Freenet et qui garde l'esprit d'intraçabilité des usagers. Freenet a été implémenté en Java, Winny a été implementé avec une application Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la sortie de Windows 95, son succès...), développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) en C++.

Le software tient son nom de WinMX (WinMX est un programme gratuit, de type peer-to-peer, permettant l'échange de données informatiques.), ou le M et le X ont été déplacés d'une lettre dans l'alphabet latin ce qui donne le N et le Y. Depuis septembre 2003, il existe 250 000 usagers de ce programme selon l'association basé à T?ky? pour le droit d'auteur des programmes informatiques. Selon P2Pnet, c'est le plus populaire des logiciels de partage de fichiers au Japon, WinMX tenant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure...) place.

Le software a été développé par Isamu Kaneko qui travaille à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de T?ky? au Japon. Il est également chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de...) au centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le...) des énergies atomiques (lien). Kaneko a originalement annoncé sur la page du populaire 2channel qu'il le développait. Depuis que les utilisateurs de 2ch font référence à des utilisateurs anonymes par des codes postaux, Kaneko s'est appelé " Mr. 47 " ("47-Shi", ou 47? en Japonais), ou juste " 47 ".

Arrestation de Kaneko

Le 28 novembre 2003, deux utilisateurs de Winny : Yoshihiro Inoue, un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé...) d'affaire de 41 ans de Takasaki, dans la préfecture de Gunma et un sans emploi de 19 ans de Matsuyama, ont été arrêtés par la police de Ky?to. Ils ont été accusés d'avoir partagé des programmes sous copyright via Winny (Winny (aussi connu sous le nom de WinNY) est un programme de P2P japonais qui a été inspiré du travail fait par Freenet et qui garde l'esprit d'intraçabilité des usagers. Freenet a été implémenté en...) et ont admis leur crime. Rapidement après leur arrestation, Kaneko a lui aussi eu son habitation fouillée et le code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau, compréhensible...) de winny a été confisqué par la police de Ky?to.

Le 10 mai 2004, Kaneko a été arrêté comme suspect pour conspiration et violation du droit d'auteur par l'unité de répression des crimes informatiques de la préfécture de Ky?to.

Son arrestation a causé un soulèvement de hurlement de la part de la communauté d'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...), y compris 2ch, citant qu'il a été arrêté injustement. Un site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) a lancé une collecte de fonds pour sa défense et a amassé quelque 11 millions de yen (environ 97 000 US$ le 23 mai 2004) en moins de 2 semaines.

Kaneko a été relâché sous caution le 1er juin 2004. Le tribunal (Le tribunal ou juridiction (de jus dicere : littéralement, « dire le droit ») est un lieu où est rendue la justice. C'est là que les personnes en conflit viennent chercher la justice et celles qui...) a commencé son procès en septembre 2004 au tribunal de la région de Ky?to. Après que le développement de winny a été arrêté, le partage a commencé entre les développeurs anonymes japonais pour reprendre là où winny s'était arrêté.

Anonymat avec Winny

Au moment de l'arrestation, la police de Ky?to a prétendu avoir "analysé les caractéristiques de l'anonymat de winny" pour poursuivre les utilisateurs mais n'a pas révélé la méthode exacte employée.

Il s'est avéré plus tard que la méthode utilisée, exposée en détails dans le rapport, le premier jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) de la mise en examen, n'était pas totalement exacte. En fait, il y a des secteurs où Winny ne fournit pas d'anonymat et c'est cela qui a permis à la police de retracer les utilisateurs.

Après avoir échoué à déchiffrer les communications chiffrées des fichiers partagés du programme, la police de Ky?to a changé de méthode : traquer les utilisateurs via les forums inclus dans Winny.

Les forums de discussion de Winny fournissent l'anonymat aux utilisateurs qui accèdent aux messages mais pas aux créateurs des sujets. Les utilisateurs peuvent déterminer l'adresse IP (Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est le numéro qui identifie chaque ordinateur connecté à Internet, ou plus...) de l'auteur du sujet.

La police de Ky?to a recherché des messages ou l'auteur avait posté les noms des fichiers copyrightés qu'il partageait et a enregistré son adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté,...) IP. Après, ils ont configuré leur pare-feu pour seulement laisser passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) les connexions entre eux et le propriétaire du message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de...) avec son adresse IP. Finalement, ils ont confirmé qu'ils pouvaient vraiment télécharger le fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients d'un médecin, ...) copyrighté depuis l'utilisateur et donc qu'il le partageait.

Page générée en 0.143 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique