Alejandro De Tomaso
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Alejandro de Tomaso (né le 10 juillet 1928 à Buenos Aires, Argentine - mort le 21 mai 2003 à Modène) était un pilote automobile italien, fondateur de la marque automobile de Tomaso. Son père était d'origine italienne et sa mère argentine. Son père, qui a été ministre, décède à l'âge de 38 ans et Alejandro quitte l'école à 15 ans pour s'occuper des affaires familiales.

À 20 ans, il mène deux carrières de front :

  • il s'occupe des ranchs familiaux
  • dirige un journal d'opposition au président Juan Perón.

Il est même impliqué au sein d'un groupe qui avait pour but de renverser celui-ci mais leur tentative échoua. Expulsé à 27 ans, il revient sur les terres de son père en Italie près de Modène où il trouve une place de pilote pour la marque Maserati (Maserati est une célèbre marque de voitures de sport et de course italienne.).

En 1957, il participe à son premier Grand Prix sur une Ferrari ( Automobiles et motos Ferrari, constructeur automobile italien dont le nom provient de son fondateur Enzo Ferrari. Scuderia Ferrari, l'écurie de course du...) sur le circuit Oscar Alfredo Galvez de Buenos Aires (Buenos Aires est la capitale fédérale de l'Argentine, dont elle est la plus grande ville et le port le plus important. Avec ses 12 millions...) en Argentine. Il se qualifie à une modeste 12e place à plus de 10 secondes de Stirling Moss, le poleman ce jour-là. Au final, il termine à la 9e place à, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même, 9 tours du vainqueur Juan Manuel Fangio. 2 ans après, il court pour son 2e et dernier GP de sa carrière sur une Cooper aux États-Unis sur le circuit de Sebring. Qualifié à une 14e place, il doit renoncer pour des problèmes de freins alors qu'il n'a effectué que 13 boucles.

En 1959, il fonde la marque automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport...) de Tomaso en 1959 à proximité de Modène. Ford (Ford Motor Company, généralement appelée simplement Ford, est un constructeur automobile américain.) n'ayant pas réussi le rachat de Ferrari s'allie à De Tomaso dans l'espoir de prendre une place dans le segment des voitures de sport luxueuse. Lee Iacocca (Lee Iacocca est un designer automobile, ayant principalement travaillé pour Ford. Sa principale création fut le dessin final de la Ford Mustang. Il a été licencié de chez Ford car il était trop ambitieux selon Henry Ford et lui...) alors a la tête de Ford se lie d'amitié avec De Tomaso. Il s'engage a lui fournir les moteurs dont il a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les...) pour ses Pantera et Mangusta. Il lui propose aussi de développer une berline (La berline est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-bise fixe, deux ou quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales.) sportive de luxe, la Deauville. Dessinée par Tom Tjaarda, l'auteur de la Jaguar XJ (La XJ apparaît au Salon de Paris 1968 mais c’est dès 1962 qu’un investissement colossal est effectué pour cette auto qui a pour ambition de renouveler la gamme Jaguar. Elle allie modernisme, tradition, confort et offre une bonne...), la Deauville reprendra certaines de ses formes... Malheureusement, les relations entre Ford et De Tomaso s'obscurcissent la Deauville ne sera jamais exportée aux USA.

Il rachète aussi les entreprises Benelli et Moto Guzzi et leur insuffle une nouvelle dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) avant de les revendre.

Il inscrit son écurie, De Tomaso Automobili SpA., en 1961 et 1970. Elle apparait pour la première fois en France, en 1961. Dès les qualifications, la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...) pilotée par Giorgio Scarlatti sera très vite releguée à la dernière place, à 8 seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La...) de celle qui la précède, la Lotus Climax de Ian Burgess. En course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.), le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) rend l'âme après seulement 15 tours. Cette contre-performance ne sera pas la seule. Lors du GP d'Italie, les 3 engagés de De Tomaso F1, Nino Vacarella, Roberto Bussinello et Roberto Lippi, abandonneront à cause d'un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de...) cassé. En 1962 et 1963, elle est engagée dans certains GP mais aucune ne se qualifie pour la course. Il abandonne donc la F1 mais sa voiture réapparait 7 ans après en 1970 pour l'écurie Williams avec comme pilote titulaire le regretté Piers Courage qui mourra dans cette voiture lors du GP des Pays-Bas qui sera remplacé par Tim Schenken qui ne fera pas mieux que Piers Courage. En 1971, Williams abandonne les voitures de De Tomaso pour celles de March. C'est ici que son écurie disparaîtera de la F1.

Il rachète Maserati à Citroën (Citroën est un constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën.) et est à l'origine de la création des modèles Biturbo et de ses déclinaisons dans les années 80 et Ghibli II et Shamal des années 90. Il revend ensuite la marque Maserati au groupe Fiat (Fiat (acronyme de Fabbrica Italiana Automobili Torino, fabrique italienne automobiles Turin), est un constructeur automobile, basé à Turin, dans le Nord de l'Italie. Elle est contrôlée par la famille Agnelli, par l'intermédiaire du groupe...) qui la place d'abord sous l'égide de Ferrari puis d'Alfa Romeo (Alfa Romeo est une marque automobile italienne fondée à Milan le 24 juin 1910, propriété de Fiat depuis 1986 ; et qui fut auparavant propriété de l'État...) avec le succès que l'on connaît aujourd'hui

  • Icône du portail de l’automobile Portail de l’automobile
  • Icône du portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les spécifications...)
  • Icône du portail de l’Italie Portail de l’Italie
Page générée en 0.135 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique