Peugeot 205 Turbo 16
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Modèle Grand Raid 1987, 3ème au Paris-Dakar en 1989
Modèle Grand Raid 1987, 3ème au Paris-Dakar en 1989

La Peugeot 205 Turbo 16 est une voiture, basée sur la carrosserie de la Peugeot 205. Avec elle, Peugeot a remporté les titres mondiaux pilotes et constructeurs en 1985 et 1986.

Elle a été initiée par le responsable de la compétition Peugeot (Peugeot est une marque de constructeur automobile français fondée par Armand Peugeot de la famille Peugeot en 1896. Le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de...) de l'époque, Jean Todt (Jean Todt (surnommé " le Commendator Auvergnat " ou " le petit Napoléon ") (né le 25 février 1946 à Pierrefort en Auvergne) est un co-pilote de rallye français, devenu directeur...), et s'inscrivait dans la catégorie B du réglement des rallyes. Cette catégorie, créée en 1979, allégeait considérablement les contraintes posées aux constructeurs, et permettait notamment les quatre roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) motrices. Sont ainsi nées des voitures de rallyes radicalement différentes de leurs devancières, et surtout beaucoup plus rapides. Ainsi, la 205 T16 a été une des premières quatre roues motrices ; le gain en adhérence permettait d'augmenter considérablement la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des moteurs sans que la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) patine : entre 350 et 480 chevaux. L'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) générale de la voiture n'a plus rien à voir avec sa version de série : une cage de tubes sert de chassis/habitacle, un moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) de 4 cylindres en ligne turbocompressé la propulse, et une fine couche de kevlar et de plastique lui donne l'apparence d'une 205.

Ses séries de victoires, largement répercutées dans les médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias...), et dans les publicités Peugeot, ont fortement contribué au succès de sa version commerciale, qui a lui-même permis à Peugeot de sortir d'une période de marasme économique.

L'aventure en championnat du monde (Le mot monde peut désigner :) des rallyes

L'aventure commence en 1984, quand la 205 participe à 5 courses d'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation, l'imitation, l'essai, la...) au championnat du monde. Apprentissage qui se terminera par 3 victoires pour le pilote Ari Vatanen et son copilote Harryman. Malgré la présence de la concurrence et de leurs voitures très compétitives, la 205 montre une étonnante vélocité (VéloCité est un service de prêt gratuit mis en place par la ville d'Angers qui fournit aux personnes qui habitent ou travaillent à Angers des bicyclette aux couleurs de la ville.) et fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des...) pour une voiture de conception récente.

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1985 est la confirmation du potentiel de la voiture : pour le premier championnat complet, Timo Salonen gagne le titre conducteur et Peugeot le titre constructeur. C'est l'année d'arrivée de la version évolution 2, amélioration de la 205 T16, principalement visible de l'extérieur par une carrosserie (La carrosserie est l'enveloppe rigide d'une machine, destinée à protéger les organes situé à l'intérieur. La carrosserie d'un véhicule protège les...) body-buildée, et des ailerons de grande taille, mais aussi plus puissante. Ces appendices aérodynamiques devenaient nécessaires avec la montée de la puissance des moteurs (montée permise par le réglement), pour permettre à la voiture de rester collée au sol. Cette année voit aussi un des premiers accidents graves d'une groupe B, avec la violente sortie de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) de Ari Vatanen au rallye d'Argentine, qui lui vaudra 18 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de convalescence (Convalescence est le nom habituellement donné à la période suivant une maladie et pendant laquelle le patient retrouve progressivement ses forces et un état de santé habituel.) pour vertèbres fracturées.

Le championnat de l'année 1986 sera encore sous la domination des 205 : avec Juha Kankkunen qui gagne le titre conducteur, et Peugeot le titre constructeur pour la deuxième année consécutive. Mais c'est la dernière année pour les machines du groupe B: la FISA (Fédération Internationale du Sport Automobile) décide de supprimer cette catégorie pour 1987, à cause des accidents tragiques et fréquents, causés par des voitures aux performances déraisonables.

L'aventure en rallye raid

Modèle Grand Raid 1987
Modèle Grand Raid 1987

Privée d'une catégorie de rallye acceptant la 205, Peugeot décide de s'orienter vers le rallye raid, et principalement le Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...) Dakar. En 1987, la 205 T16 adaptée aux conditions difficiles des raids gagnera 'haut la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce...)', aux mains de Ari Vatanen, le Dakar et le rallye des Pharaons en Égypte, face, il est vrai, à une concurrence faible par rapport à celle des années de rallye.

L'édition suivante du Dakar sera aussi remportée par la 205 pilotée par Juha Kankkunen.

En 1989, elle est remplacée par la Peugeot 405 (La 405 fut une voiture produite par Peugeot à partir de l'automne 1987. Bien qu'elle ne soit plus disponible en Europe depuis 1997, elle est...) Turbo 16 mais des 205 T16 sont encore engagées dont l'une, pilotée par Alain Ambrosino, (voir photo) termine 3ème.

L'aventure au Pikes Peak

Une version de la 205 T16 participera à la course de côte (La course de côte (ou simplement "la côte" dans le jargon) est une discipline de sport automobile qui consiste à parcourir le plus rapidement possible un tracé au dénivelé relativement important.) la plus haute du monde, le Pikes Peak, en juillet 1987. Ce modèle, de 550 chevaux pour 850 kilos, aux ailerons hypertorphiés, ne gagnera pas la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.), à cause d'une casse d'un collier de serrage (Un collier de serrage ou un clipse de serrage est un appareil mécanique assurant le maintien en position dans un enmanchement cylindriques entre deux éléments. Dans le cas des tuyaux...). Elle sera remplacée victorieusement les années suivantes par la 405 T16, qui, sous l'apparence du nouveau modèle Peugeot, conservait en grande partie la mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de...) de la 205.

La version de série

Version de série
Version de série

Les voitures courant en championnat du monde des rallyes devant être dérivées de voitures de série, Peugeot à fabriqué une version civile de la T16 à seulement 200 exemplaires (nombre minimal pour faire courir une voiture en rallye).

Partant d'une 205 de série classique, les ingénieurs de Peugeot ont installé un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) suralimenté d'une cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et tous les moteurs utilisant un...) de près de 1800 cm3 à 16 soupapes développant 200 chevaux en position centrale. Ainsi la 205 T16 affichait des performances impressionnantes (mais loin de celles de son modèle de rallye) avec ses 4 roues motrices et son faible poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...).

Actuellement, la 205 T16 se fait très rare et sa cote élevée.

Page générée en 0.198 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique