Dragage - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

On appelle dragage l'opération qui consiste à prélever des matériaux du fond de la mer, soit pour les exploiter (granulats marins), soit pour réaliser des travaux de génie portuaire (creusement de bassins ou de chenaux, ou entretien pour les débarrasser des sédiments (souvent pollués) qui se sont amassés et en diminuent la cote). C'est aussi une technique de pêche utilisée pour certains coquillages (voir drague (outil de pêche), qui est dénoncé pour ses impacts négatifs sur l'environnement lorsqu'abusivement pratiquée). Dans les zones de séquelles de guerres, la présence de munitions non explosée peut aggraver le risque de pollution pour les ports et canaux qui ont souvent été la cible de bombardements ou pilonages. Les sédiments dragués contiennent souvent des métaux lourds, et d'autres polluants (dont pesticides) qui se sont acculumés au cours du temps. Ils sont déposés sur des dépôts le long des canaux, dans les ports ou rejetés en mer, après enquête publique et étude d'impact, le cas échéant.

Extraction de granulats

Elle peut se réaliser à des profondeurs assez grandes (plusieurs dizaines de mètres), et les quantités prélevées sont importantes (typiquement, plusieurs milliers de tonnes à plusieurs dizaines de milliers de tonnes). Les matériaux prélevés sont généralement des sables et graviers, principalement utilisés dans le BTP, ou des matériaux calcaires (utilisés principalement en amendement agricole).

Dragage portuaire

drague en action dans le port de Port-la-Nouvelle
drague en action dans le port de Port-la-Nouvelle

Le dragage consiste en l'excavation de sols ou d'alluvions sous l'eau (lacs, fleuves, rivières, watringues, canaux, estuaires, chenaux marins, etc.) Il peut être réalisé à partir de la berge, avec des engins de travaux classiques. Le dragage peut aussi être réalisé sur l'eau à l'aide d'un navire ou d'une barge spécialisé (drague, à ne pas confondre avec l'outil de pêche du même nom utilisée pour ramasser, notamment, les coquilles Saint-Jacques.

Traitement des matériaux dragués

L'avenir des matériaux dragués dépend de leur nature (vases, sables, graviers...) et de leur concentration en polluants : dans les ports, les polluants se concentrent en effet dans les sédiments (hydrocarbures, tributylétain, métaux lourds, épaves, munitions non explosées, etc.). En France, en 1990, un Groupe d’Études et d’Observation sur le Dragage et l’Environnement (GEODE) a été mis en place pour produire un guide technique de bonnes pratiques en matière de dragage portuaire. Ce groupe a défini des seuils de teneur en différents composés (métaux lourds, PCB, TBT, HAP, ...) qui permettent de statuer sur le devenir des sédiments (rejet en mer, utilisation en remblais, stockage à terre, traitement, ...).

Risques pour l'environnement

Dans les régions industrielles ou très agricoles, les boues de curage des retenues de barrages, de canaux, de certains lacs, chenaux ou gares d'eau et d'estuaires sont toujours (et parfois extrêmement) polluées métaux lourds, pesticides..). Parfois l'opération de curage est plus polluante pour l'environnement que de laisser les sédiments en place. De subtiles variation du pH, du taux d'oxygène, de la bio-turbation, une crue, ou la mobilisation volontaire ou involontaire des sédiments respectivement lors de dragages ou d’aménagement ou lors du passage d'un navire inhabituellement lourd, etc. peuvent remobiliser les toxiques qui étaient provisoirement piégés dans le " compartiment sédimentaire ".

Depuis les années 1980, les scientifiques cherchent à développer des modèles prédictif et des outils d’aide à la décision. Pour cela ils doivent d'abord mieux comprendre le comportement des polluants, éventuellement synergiques dans les sédiments.

En attendant, dans la plupart des pays développés, les sédiments pollués doivent être dépollués ou stockés à terre.

Matériel utilisé

Le dragage utilise actuellement les équipements suivants :

  • drague à élinde traînante, principalement utilisée pour les dragages portuaires d'entretien et les extractions de granulats, et qui procède par aspiration
  • drague à disque désagrégateur (ou " drague à cutter "), principalement utilisée pour les dragages dans des matériaux résistants (argiles, roches, graviers consolidés)
  • drague à pelle rétro-excavatrice, pour les travaux de finition ou les travaux atypiques.
  • Suceuse pour les sédiments fins dans certains cas.

La drague à godets est un équipement dépassé, qui remet trop de sédiments en suspension, mais encore très présent dans la mémoire du grand public.

Page générée en 0.036 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise