Y 2200
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Caractéristiques techniques
locomotive thermique
Série Y 2200
Entreprise ferroviaire SNCF
Constructeur Moyse, Decauville
Numérotation Y 2201-2340
Année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de construction 1956 - 1960
Effectif en service 140
Vitesse (On distingue :) maximale 50 km/h
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de...) hors-tout 5,780 m
Motorisation thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents phénomènes...) 1 moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie (éolienne,...) (voir sous séries)
Motorisation traction -
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 44 kW/40kW
Carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) gazole (Le gazole (terme recommandé en France par la DGLFLF), ou gas-oil, ou encore gasoil, ou diesel (terme recommandé par l'Office québécois de la langue française),...)
Transmission mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit ou transmet un mouvement, une force,...)
Écartement standard
Disposition des essieux (Le disposition des essieux d'un véhicule ferroviaire (locomotive, voiture ou wagon) concerne l'ensemble des organes compris entre les rails et la suspension élastique et...) B
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution...) à vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 16 puis 18 t

Les Y 2200 (Les Y 2200 sont des locotracteurs légers de la SNCF. À leur mise en service, ils étaient destinés à accélérer l'élimination des petites machines à vapeur (type 030) qui subsistaient dans de nombreuses gares et ateliers....) sont des locotracteurs légers de la SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :). À leur mise en service, ils étaient destinés à accélérer l'élimination des petites machines à vapeur () (type 030) qui subsistaient dans de nombreuses gares et ateliers. Ils ont aussi permis de remplacer les animaux de manœuvre (chevaux, bœufs) et les systèmes à cabestan.

En 2006, les Y 2200 sont tous radiés, mais certains subsistent encore comme matériel de manœuvre dans des ateliers. Ils sont immatriculés en tant que gros outillage et ne peuvent en aucun cas sortir sur les voies principales. De très nombreux autres exemplaires sont utilisés sur des embranchements particuliers. Des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous...) touristiques à voie normale possèdent aussi ces petits locotracteurs, leur robustesse ainsi que leur petite taille étant très appréciées.

Sous séries

  • Y 2201 à 2249, construits par Moyse de 1956 à 1958, disposent d'un moteur Poyaud 2PDT de 44kW.
  • Y 2250 à 2320, construits par Decauville (La société Decauville, créée dans les années 1870 a été un constructeur de matériel ferroviaire et de manutention, de cycles et d'automobiles.) de 1959 à 1960. Leur conception est exactement identique à la première sous-série.
  • Y 2320 à 2340, construits par Decauville de 1956 à 1960, motorisés par un diesel Agrom 3 cylindres de 40 kW.

Côté transmission, ces engins ont la particularité de disposer d'une boîte à huit vitesses et deux rapports, ce qui facilite bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'opérations de manœuvre à effectuer à très faible vitesse sans pour autant que l'engin soit trop lent : sur le petit rapport, la vitesse maximale de l'engin est de 14,2 km/h.

Page générée en 0.068 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique