Z 9055
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Caractéristiques techniques
rame automotrice électrique
Série Z 9055 puis Z 6004
Entreprise ferroviaire État puis SNCF
Constructeur De Dietrich-Thomson-Houston-SNCF
Numérotation Z 23081 Etat puis Z 1320 SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :)
puis Z 9055 (La Z 9055 est une ancienne automotrice électrique prototype de la SNCF alimentée en courant alternatif à « fréquence industrielle », c’est-à-dire la fréquence standard 50 Hz délivrée notamment par EDF....) puis Z 6004
Année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de construction 1924
1951 (transformation)
Effectif en service radiée en 1972
Vitesse (On distingue :) maximale 80 km/h
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle...) hors-tout 19,920 m
Composition 2 caisses (M+R)
Motorisation 4 moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) TH 533 SACM
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 280 kW
Alimentation monophasé 20 kV-50 Hz
puis 25 kV
Écartement standard
Capacité 2e : 32
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte)...) à vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 70 t

La Z 9055 est une ancienne automotrice électrique prototype de la SNCF alimentée en courant alternatif (Le courant alternatif (qui peut être abrégé par CA, ou AC, pour Alternating Current en anglais, étant cependant souvent utilisé) est un courant électrique qui change de sens.) à " fréquence industrielle ", c’est-à-dire la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) standard 50 Hz délivrée notamment par EDF. Cette expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives...) a eu lieu sur l'" Étoile de Savoie ", dont le premier tronçon était Aix-les-Bains - Annecy.

Elle a été obtenue par transformation de la Z 1320.

L'équipement monophasé consistait en :

  • transformateur abaisseur à rapport fixe alimenté par un pantographe (Le pantographe est le dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur la caténaire.) installé en toiture,
  • redresseur (Un redresseur, également appelé convertisseur alternatif - continu (rectifier en anglais), est un convertisseur destiné à alimenter une charge de type continu, qu'elle soit inductive ou capacitive à partir d'une...) à vapeur () de mercure à tubes scellés ignitrons dont ça a été la première application ferroviaire en France,

L'équipement était installé dans la partie arrière du compartiment voyageurs de la motrice.

Plusieurs autres redresseurs ont par la suite été essayées sur cette automotrice.

Le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) alimentait l'équipement d'origine à 750 V (contacteurs, rhéostat et moteurs). Cette particularité aurait pu faire de cette automotrice un engin bicourant 25.000 V monophasé - 750 V continu.

Page générée en 0.263 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique