Réseau express régional bruxellois
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le RER bruxellois est un projet de réseau ferroviaire, actuellement en cours de réalisation, destiné à offrir de nouvelles possibilités de liaisons rapides et à fréquence accrue dans un rayon de 30 kilomètres dans et autour de Bruxelles, couvrant un territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) habité par plus de deux millions de personnes.

Objectifs

La Région de Bruxelles-Capitale est le plus important bassin d’emploi du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de...). Plus de la moitié de ces emplois sont occupés par des travailleurs en provenance des autres régions, dont une importante proportion réside dans le territoire couvert par le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...). Plusieurs centaines de milliers de véhicules individuels convergent ( en astronautique, convergent en mathématiques, suite convergente série convergente ) chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale)...) vers la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...), générant d’importants problèmes de mobilité, de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre...) et de gaspillage d’énergie.

Le RER est l’une des réponses à ces problèmes croissants qui mènent à la saturation de l’espace public. Seuls 20% des navetteurs journaliers utilisent les transports en commun pour se rendre au travail, l’objectif est de doubler cette proportion.

Il doit aussi permettre d’améliorer les déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En...) à l’intérieur de la ville, en complément aux réseaux de transports en commun existants.

Historique du projet

L’idée de la création du réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) date du début des années 1990. Un premier projet a été publié en 1995, par un syndicat d’étude spécialement créé. La mise en service des premières lignes étaient alors planifiées à partir de l’année 2002.

La complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri...) institutionnelle de la Belgique a provoqué par la suite de nombreux retards et reports pour une réalisation qui nécessite l’accord et le financement de l’État fédéral et des trois Régions du pays, ainsi que la collaboration de quatre sociétés de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) en commun, la SNCB, la STIB, De Lijn (De Lijn est la société publique de transport de la Région flamande (Belgique). Son nom complet en Néerlandais est Vlaamse Vervoermaatschappij "De Lijn". Traduction...) et le TEC.

Certains tronçons ont suscité l’opposition de comités de riverains et d’organismes de défense de sites classés comme c’est le cas pour la mise à quatre voies de la ligne 161 entre Watermael-Boitsfort et Ottignies dans la partie qui traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et...) la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est dit bois,...) de Soignes.

Les premiers travaux n’ont finalement démarré qu’en 2005, la mise en service de l’ensemble étant programmée pour l’année 2012. Cependant un retard a été annoncé et certaines infrastructures ne seraient pas mises en service avant 2016.

La réalisation

La plus grande partie du réseau emprunte le tracé des lignes ferroviaires existantes. L’augmentation des fréquences et des usagers nécessite cependant d’importants travaux d’infrastructures :

  • mises à quatre voies de certains tronçons pour permettre la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) du RER sur des voies indépendantes de celles utilisées par les trains internationaux
  • démolition et reconstruction de plusieurs ponts routiers qui enjambent les voies élargies
  • constructions de points d’arrêt supplémentaires
  • installation de murs anti-bruits
  • aménagements des gares bruxelloises existantes (28) ou reconstructions de certaines d’entre elles
  • construction du tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés aux tunnels par leur mode de construction les grands...) ferroviaire Schuman-Josaphat
  • aménagement des correspondances des réseaux de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) en commun urbain et suburbain
  • aménagement d’aires de stationnement (Le stationnement tout comme l’arrêt d’un véhicule consiste en une immobilisation de ce dernier.) aux abords des gares de départ

Le réseau

En chiffres :

  • 640 trains par jour
  • 350 km de lignes ferroviaires
  • 120 gares et points d’arrêt
  • 25 millions de voyageurs par an (contre 13 millions aujourd’hui).

Les lignes prévues actuellement sont au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de huit :

  • ligne 1 : Zottegem / Grammont – Bruxelles – Arenberg
  • ligne 2 : Nivelles – Bruxelles – Louvain-La-Neuve – Villers-la-Ville
  • ligne 3 : Braine-l'Alleud – Bruxelles – Aéroport de Bruxelles-Zaventem () – Louvain
  • ligne 4 : Grammont – Hal - Bruxelles – Malines
  • ligne 5 : Bruxelles (Bockstael) – Alost
  • ligne 6 : Braine-le-Comte - Bruxelles – Termonde
  • ligne 7 : Hal - Bruxelles – Vilvorde
  • ligne 8 : Wavre - Bruxelles – Alost

Ces lignes seront complétées par des lignes d’autobus circulant en site propre (La définition du site propre est donnée par le Code de l'urbanisme ; c'est une "emprise affectée exclusivement à l'exploitation de lignes de transport".).

Page générée en 0.141 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique