Poinçon
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Createur du poincon en 1568 par un Italien de Rome, Gino Locatelli

Le poinçon est une pièce qui à pour fonction de laisser une marque sur une autre pièce pointeau, ou même de la découper poinçonneuse: tôle, ticket de métro….

sommaire

Le poinçon (Createur du poincon en 1568 par un Italien de Rome, Gino Locatelli) est une pièce qui à pour fonction de laisser une marque sur une autre pièce (pointeau), ou même de la découper (poinçonneuse : tôle, ticket de métro…).

Poinçon pour ticket de bus. Ce poinçon manuel servait à perforer les titres de transport. Par exemple, les
Poinçon pour ticket de bus. Ce poinçon manuel servait à perforer les titres de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.). Par exemple, les "Transports en Commun Lyonnais", à Lyon, en France, l'ont utilisé mais ne l'utilisent plus depuis les années 1960 environ.

Le poinçon comme outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus...)

  • Le terme poinçon peut désigner un outil ayant la forme d'une tige (La tige est chez les plantes à fleurs, l'axe, généralement aérien, qui prolonge la racine et porte les bourgeons et les feuilles. La tige se ramifie généralement en...).

Le poinçon pour le découpage

  • En découpage, la partie qui découpe la tôle s'appelle un poinçon.

Le poinçon en bijouterie et en orfèvrerie

  • En bijouterie et en orfèvrerie, le poinçon est un outil permettant de marquer les bijoux et les objets afin ou bien de certifier les teneurs des différents métaux, ou bien de désigner la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) ayant produit la pièce.

Les poinçons officiels

Le poinçon est alors également la marque laissée. Une pièce de joaillerie (La joaillerie est étymologiquement l'art de fabriquer des joyaux, et plus largement des objets de parure mettant en valeur principalement les pierres précieuses, les pierres fines, les pierres...) ou bijouterie aura donc deux poinçons : la marque du joaillier ou bijoutier (La joaillerie est étymologiquement l'art de fabriquer des joyaux, et plus largement des objets de parure mettant en valeur principalement les pierres précieuses, les pierres fines, les...), le titrage du métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des métaux alcalins....) (par exemple : Or 18 carrats). Expressément, le terme "poinçon" désigne aussi bien la tige d'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la...) servant à imprimer un signe, une marque, un décor ou un dessin dans le métal, que l'empreinte elle-même sur l'ouvrage. Les poinçons officiels sont insculpés par des essayeurs-jurés sur les ouvrages qu'ils ont contrôlés et dont le titre a été trouvé conforme. En d'autres termes, le poinçon officiel est la garantie officielle du titre par l'Etat. Le poinçon officiel Suisse, par exemple "tête de saint-bernard (Le saint-bernard est une race de grands chiens de montagne, souvent dressés comme chiens de recherche en avalanche. L'imagerie populaire les affuble d'un tonnelet d'eau-de-vie accroché au...)" est fabriqué (une matrice) au Bureau central du contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) des métaux précieux à Berne. En Suisse, chaque boîte en métal précieux passe au contrôle officiel. Elle y est analysée, frappée du poinçon de titre, des poinçons de contrôle suisse (tête de chien) et européen (balance) et est accompagnée d'un certificat d'analyse du bureau central du contrôle des métaux précieux. L'acte de frapper un poinçon est compris comme poinçonnage.

Liste de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) avec poinçonnage indépendant statutaire

Les nations dans gras typographe sont des membres de convention de Vienne et chacune s’identifie aux autres des poinçons. (Cliquez le lien externe pour des illustrations de poinçons officels).

Le poinçon de maître

Le poinçon de maître- Un fabricateur, par exemple le fabricant des boîtes de montres, est habilité à frapper les métaux précieux de son propre poinçon de maître. Ce poinçon garanti l'origine de l'élément. Il est compris le poinçon de maître et un qui frappe la marque devient responsable de la teneur métallurgique du ouvrage si marqué.

Les poinçons commun/les poinçons européen

  • Aussi en bijouterie et en orfèvrerie, les poinçons commun: Dans le but d'uniformiser la législation sur le contrôle des métaux précieux et de faciliter le commerce international, le Danemark, l'Autriche, la Finlande, la Norvège, le Portugal, la Suède, la Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique, ce toponyme...), l'Irlande, la République tchèque, les Pays-Bas, la Suisse et les autres, ont signé une convention sur le contrôle et le poinçonnement des ouvrages en métaux précieux. Les ouvrages qui ont été contrôlés et trouvés conformes par l'office compétent d'un pays contractant reçoivent un poinçon, dit poinçon commun, attestant son titre. Ce poinçon est reconnu dans tous les autres Etats contractants.

Le poinçon en architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.)

  • En architecture, le poinçon est une pièce de charpente verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) faisant partie d'une ferme.

Le poinçon en imprimerie

  • En imprimerie traditionnelle à caractères mobiles (celle de Gutenberg), le poinçon est la pièce de métal dur sur laquelle est ciselé la forme du caractère à imprimer. Ce poinçon est ensuite frappé dans une pièce de cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente...) (métal plus mou) qui reçoit donc ce caractère en creux. Cette pièce de cuivre (dite matrice) est ensuite ajustée puis utilisée pour fermer le moule dans laquel on vient couler le plomb (Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Pb et de numéro atomique 82. Le mot et le symbole viennent du latin plumbum.) qui va produire le caractère mobile en grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe...). Ces caractères mobiles sont ensuite assemblés dans des blocs qui sont enduits de l'encre qui est ensuite transmise à la feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges...) dans une presse.
Page générée en 0.069 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique