Arc-boutant
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Arcs-boutants de Notre-Dame de Paris
Arcs-boutants de Notre-Dame de Paris

L'arc-boutant est un élément typique de l'architecture gothique. C'est un étai formé d'un arc en maçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisée (Croisée peut désigner :) d'ogives et les achemine vers le pilier (Un pilier est un organe architectural sur lequel se concentrent de façon ponctuelle les charges de la superstructure (par exemple les charges d'une charpente ou celles des maçonneries des niveaux supérieurs)....) de culée (Culée - Terme de construction -). Ce dernier est le plus souvent couronné d'un pinacle (Le pinacle est la partie la plus élevée d'un édifice (synonyme de faîte). Par exemple, dans la Bible, le "pinacle du Temple" est le faîte du Temple de Jérusalem.), ce qui permet en constituant un poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des...) important au dessus de l'étai (Sur un voilier, l' étai (1) est un câble servant à maintenir le mât longitudinalement vers l'avant. Les haubans (3) et les galhaubans maintiennent le mât latéralement, légèrement vers l'arrière. Le pataras (5) et les...) d'asseoir la poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) reçue vers le bas en allégeant visuellement l'arc.

Histoire

Inventés vers la fin de la période romane, et utilisés notamment en Normandie, ils sont alors dissimulés sous la toiture. Mis en valeur lors de la construction de la Cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse....) Saint-Étienne de Bourges, ils deviennent courants pendant le XIIIe siècle. Il reprennent la fonction des contreforts de l'architecture romane (L'architecture romane s'est développée en Europe au cours du Moyen Âge (v. 950 ~ XIIe siècle). On peut la caractériser par la réintroduction de la technique romaine antique de la voûte en pierre, généralement en...), en permettant (grâce à la croisée d'ogives) d'ouvrir de larges baies en partie haute des murs des églises, et d'éclairer abondamment l'intérieur à travers les vitraux.

Chronologie en images :

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir.

Utilisations notables

Cathédrale Saint-Julien du Mans
Cathédrale Saint-Julien du Mans
Un exemple d'utilisation de l'arc-boutant : l'abbatiale Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay.
Un exemple d'utilisation de l'arc-boutant : l'abbatiale Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay.

Il n'est pas nécessaire de citer ici toutes les églises gothiques, en voici quelques-unes : cathédrales de Bourges, de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents...) (Notre-Dame de Paris), de Strasbourg, ou de Cologne.

  • Le chœur de la cathédrale du Mans présente des arcs-boutants à triple volée, couplés en " Y ", qui constituent une prouesse architecturale (cf. photo).
  • Les voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme...) d'arêtes de la nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels collatéraux...) romane de l'abbatiale Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay (cf. croquis) (la construction de la nef actuelle s'achève en 1138) étaient, à l'origine, maintenues par des tirants à la naissance des voûtes (en A la construction est figurée telle que l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un...) l'avait conçue), mais ces tirants ont rompu (en B, figurée telle que l'effort des voûtes hautes l'avait déformée). Un siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où...) et demi après la construction de la nef, les effets produits avaient déjà causé la chute de plusieurs voûtes. Des arc-boutants ont été construits (en E et pointillés) pour prendre le relai des tirants et maintenir les voûtes.[1]
  • La technique de l'arc-boutant (L'arc-boutant est un élément typique de l'architecture gothique. C'est un étai formé d'un arc en maçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisée d'ogives et les achemine vers le pilier de culée. Ce dernier est le plus...) a été utilisée par l'architecte canadien William P. Anderson au début du XXe siècle pour construire des phares.
Page générée en 0.206 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique