Gil Amelio
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Gil Amelio (Gilbert F. Amelio), né le 1 mars 1943 à New York, est un chef d'entreprise américain. Il a notamment dirigé Apple de 1996 à 1997.

Les débuts

Elévé à Miami, en Floride, il est diplômé de l'institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de Géorgie à Atlanta (La ville d'Atlanta est la capitale de l'État de la Géorgie, au sud-est des États-Unis. En 2007, Atlanta est une agglomération de 5 250 000 habitants, la onzième du pays. Atlanta...). Après avoir travaillé aux Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre...) Labs et chez le fabricant de circuits intégrés Fairchild Semiconductor, il rejoint la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce...) semiconducteurs de Rockwell International.

Amelio devient une personnalité de premier plan en tant que PDG de National Semiconductor, entre 1991 et 1996, où il obtient une réputation de réducteur de coûts et parvient à renouer avec les bénéfices.

Le PDG d'Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont l'activité principale était de fabriquer et de vendre des...)

En 1994, Amelio est nommé au conseil d'administration d'Apple. Il démissionne deux ans plus tard de National Semiconductor pour succéder à Michael Spindler au poste de PDG d'Apple.

Largement rémunéré, Amelio a pour mission de sortir Apple de la crise qui la frappe sévèrement. Il met en évidence plusieurs problèmes (liquidités insuffisantes, mauvaise qualité des produits, stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) hasardeuse en terme de système d'exploitation, indiscipline des équipes, etc.). Pour y remédier, il licencie un tiers de l'effectif, arrête le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de système d'exploitation Copland et met en place une nouvelle stratégie qui passe par le renouvellement, sinon l'abandon, de Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le...).

C'est lui qui mène les négociations avec Be Inc. pour remplacer Copland par un nouveau système d'exploitation qui sera adapté de BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un ordinateur spécifique,...). Mais le PDG de Be, Jean-Louis Gassée demande un prix jugé trop élevé pour sa technologie. En novembre 1996, Amelio entame des discussions avec Steve Jobs (Steven Paul Jobs (né le 24 février 1955) est, avec Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple. Ils sont tous deux considérés comme les pionniers de...), à l'époque PDG de NeXT (NeXT Computer, Inc (devenue NeXT Software, Inc) était une entreprise d’informatique fondée par Steve Jobs en 1985 après son départ d’Apple.), et décide finalement de racheter sa société le 4 février 1997. Le système d'exploitation de NeXT servira de base pour le futur Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée sur...). Steve Jobs accepte alors de devenir conseiller du PDG d'Apple.

Devant l'étendue des pertes financières (708 millions de dollars) après une courte embellie, le conseil d'administration d'Apple se sépare de Gil Amelio (Gil Amelio (Gilbert F. Amelio), né le 1 mars 1943 à New York, est un chef d'entreprise américain. Il a notamment dirigé Apple de 1996 à 1997.) fin 1997. Steve Jobs devient alors président par intérim, poste qu'il occupera jusqu'en 2000.

Après Apple

A partir de 1998, Amelio participe à des opérations de capital-risque avec différents partenaires. Il publie alors un livre intitulé On the Firing Line: My 500 Days at Apple. En février 2001, il est nommé PDG de Advanced Communications Technologies, qui développe des produits de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) sans fil.

Avec son ancienne collaboratrice Ellen Hancock et le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak (Steve Wozniak (surnommé Woz) (11 août 1950) est un informaticien et électronicien américain Il est cofondateur de la societé Apple computer avec...), il a créé la société Acquicor Technology, renommée Jazz Technologies en 2006, et spécialisée dans les fusions et acquisitions dans le secteur des nouvelles technologies. Il participe aussi à diverses associations.


Précédé de :
Michael Spindler
PDG d'Apple Computer (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont l'activité principale était de...)
1996-1997
Suivi de :
Steve Jobs
Page générée en 0.209 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique