Institut national de physique nucléaire et de physique des particules - Définition et Explications

L'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) est un institut de recherche fondamentale du CNRS dont le domaine de recherche est comme son nom l'indique la physique nucléaire et des particules. Il a été fondé en 1971 et comprend 21 laboratoires répartis dans toute la France. Il collabore actuellement à la mise en place du LHC au CERN et lors de l'exploitation de cet équipement, l'IN2P3 (L'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) est un institut de...) se chargera du stockage d'une partie des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) des expériences ainsi que de certains calculs par l'intermédiaire de LCG.

En province

  • à Strasbourg : l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) de recherches Subatomiques (IReS)
  • à Annecy-le-Vieux : le Laboratoire d'Annecy-le-vieux de physique des particules (La physique des particules est la branche de la physique qui étudie les constituants...) (LAPP)
  • à Lyon : l'Institut de physique nucléaire (La physique nucléaire est la science qui étudie non seulement le noyau atomique en tant...) de Lyon (IPNL)
  • à Lyon : le Centre de calcul (CC-IN2P3)
  • à Lyon : le Laboratoire des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...) avancés (LMA)
  • à Modane : le Laboratoire souterrain de Modane (LSM)
  • à Grenoble : le Laboratoire de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) subatomique et de cosmologie (La cosmologie est la branche de l'astrophysique qui étudie l'Univers en tant que système...) (LPSC)
  • à Marseille : le Centre de physique des particules de Marseille (CPPM)
  • à Montpellier : le Laboratoire de Physique Théorique (La physique théorique est la branche de la physique qui étudie l’aspect théorique des lois...) et Astroparticules (LPTA)
  • à Clermont-Ferrand : le Laboratoire de physique corpusculaire (LPC Clermont-Ferrand)
  • à Bordeaux : le Centre d'études nucléaires de Bordeaux Gradignan (CENBG)
  • à Nantes : le Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées (SUBATECH)
  • à Caen : le Grand accélérateur national d'ions lourds (GANIL)
  • à Caen : le Laboratoire de physique corpusculaire (LPC Caen)

En région parisienne

  • à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...), le Collège de France (Le Collège de France, situé au no 11 place Marcelin-Berthelot dans le quartier latin...) Astroparticule et Cosmologie (APC),ex-Physique corpusculaire cosmologie (PCC), qui doit s'établir sur le site de Paris-Rive Gauche (Tolbiac), associé à l'Université de Paris (L’Université de Paris était l’une des plus importantes et des plus...) VII, l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique...) et le Commissariat à l'Énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) Atomique (DAPNIA)
  • à Paris, à université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Paris VI : le Laboratoire de physique nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) et des hautes énergies (LPNHE)
  • à Paris : le Musée Curie et les archives de l'Institut du radium (Le radium est un élément chimique de symbole Ra et de numéro atomique 88.)
  • à Orsay : le Centre de spectrométrie nucléaire et de spectrométrie de masse (La spectrométrie de masse (mass spectrometry ou MS) est une technique physique d'analyse...) (CSNSM)
  • à Orsay : l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO)
  • à Orsay : le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL)
  • à Palaiseau à l'École polytechnique : le Laboratoire Louis Leprince-Ringuet (Louis Leprince-Ringuet, né le 27 mars 1901 à Alès et décédé...) (LLR)
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique