Institut national de l'audiovisuel

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) est un établissement public à caractère industriel et commercial français, chargé notamment d'archiver toutes les productions radiophoniques et audiovisuelles françaises, de la même manière que le fait la bibliothèque nationale de France (La Bibliothèque nationale de France (BnF) est la plus importante bibliothèque de France. Elle a le statut d'établissement public. Ses activités sont réparties sur différents sites,...) (BNF) avec les écrits.

Historique

Créé par la réforme de l'audiovisuel menée en 1974 et mis en place le 6 janvier 1975, le cadre général, législatif, réglementaire et financier dans lequel l'INA assure ses missions est fixé par l'État. Il dispose du pouvoir de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) sur ses activités, notamment à travers la présence de représentants de l'État et de parlementaires au conseil d'administration, la réponse à des questions parlementaires, enquêtes et rapports. Il reçoit pour financer ses activités une partie de la Redevance audiovisuelle.

En 1992, la loi du 20 juin étend le Dépôt légal à la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus de langage,...) et à la radio, et c'est l'INA qui est le dépositaire. Cette loi donne naissance en 1995 à l'Inathèque, chargée de la conservation et de la mise à la disposition des archives du dépôt légal aux chercheurs et étudiants. Son ouverture au public est effective en octobre 1998, au rez-de-jardin de la Bibliothèque François Mitterrand.

En 2002, le dépôt légal est étendu aux chaînes du câble et du satellite (Satellite peut faire référence à :), puis en 2005, à la télévision numérique terrestre ( ).

À partir de septembre 2006, l'INA est chargé de l'archivage (L'archivage est l'action de mettre en archive, d'archiver. Employé surtout à l'origine pour les seuls documents électroniques, comme un synonyme de stockage ou de sauvegarde, il tend de plus en plus à être utilisé...) d'un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...) de cinquante-deux chaînes, soit une croissance de son fond d'archives de 540 000 heures (L'heure est une unité de mesure  :) par an.

Suite à un travail de numérisation (La numérisation est le procédé permettant la construction d'une représentation discrète d'un objet du monde réel.) de ses archives, le 27 avril 2006 à travers l'opération Archives pour tous, l'INA a mis en ligne sur son site 100 000 archives représentant 10 000 heures de programmes. À côté de cette opération grand public, la numérisation a permis de diffuser plus rapidement les archives à ses clients et offre à la consultation gratuitement les dix premières minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la...) des programmes, le reste est payant suivant différentes formules (location ou achat du programme). En 2015, l'INA devrait avoir numérisé l'intégralité de ses archives.

Présidents

  • Francis Beck : 1999 - janvier 2001
  • Emmanuel Hoog : depuis janvier 2001, renouvelé en décembre 2006

Directeurs généraux

  • Michel Roux : 1975-1979
  • Francis Beck : 1998 - janvier 2001
  • Emmanuel Hoog : depuis janvier 2001, renouvelé en décembre 2006

Objectifs

Première entreprise publique à avoir conclu un contrat d'objectif et de moyens avec l'État, l'INA a pour principales missions :

  • la conservation du patrimoine audiovisuel national ;
    • assurer la collecte des programmes audiovisuels ;
    • préserver et restaurer les fonds ;
    • offrir des services documentaires renouvelés et efficaces ;
    • renforcer l'accessibilité aux images et aux sons dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) Internet ;
  • l'exploitation et la mise à disposition de ce patrimoine ;
    • développer l'exploitation commerciale des fonds ;
    • valoriser les archives à des fins scientifiques, éducatives et culturelles ;
  • l'accompagnement des évolutions du secteur audiovisuel à travers ses activités de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...), de production et de formation ;
    • renforcer la convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) des activités de recherche et expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives permettant de l'affiner. Elle est...) vers la mission patrimoniale ;
    • accroître le caractère innovant de la production de création et de recherche ;
    • orienter la formation professionnelle (La formation professionnelle est le processus d'apprentissage qui permet à un individu d'acquérir le savoir et les savoir-faire (habiletés et compétences)...) vers les technologies numériques. En 2007, l'INA compte créer une école spécialisée en coopération avec l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) de Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation en mandarin , « la capitale du...) et l'UCLA aux États-Unis ;
  • l'INA travaille également avec des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) ayant connu la guerre comme l'Afghanistan, le Chili, le Cambodge ou le Rwanda afin de les aider à préserver leur patrimoine audiovisuel.

Disparitions d'archives

Lors d'un entretien dans l'émission d'Antoine Perraud, Jeux d'archives (France Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :), 31 mars 2007), William Karel fait remarquer que certains documents audiovisuels et des notices se rapportant à de Gaulle ou à la guerre d'Algérie ont disparu de l'INA. Tous deux notent aussi que le fameux "lapsus" de Raymond Barre lors de l'enregistrement à Lyon de sa réaction après l'attentat de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) Copernic (3 octobre 1980) a été partiellement effacé de l'enregistrement stocké à l'INA (voir par exemple en ligne sur le site de l'INA: IT1 NUIT TF1 (TF1 (acronyme de Télévision Française 1) est la première et la plus ancienne chaîne de télévision généraliste française.) - 03/10/1980 - 00h20m27s).

Page générée en 0.355 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique