Dérailleur
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le dérailleur
Le dérailleur

Un dérailleur est un système qui permet de changer de rapport de développement sur un vélo.

Il se compose d'un mécanisme de translation latérale de la chaîne, lui permettant de changer de pignon, et ainsi, de démultiplication. Il est généralement commandé par câble.

Le dérailleur (Un dérailleur est un système qui permet de changer de rapport de développement sur un vélo.) comporte aussi un tendeur de chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :), permettant d'adapter la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa...) de celle-ci en fonction du diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce...) de pignon choisi.

Le dérailleur avant se charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) de faire changer la chaîne de plateau pour trouver le bon braquet. On annonce généralement comme nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de vitesses d'un vélo le produit du nombre de plateaux du dérailleur avant par le nombre de pignons du dérailleur arrière. Par exemple, un vélo avec 3 plateaux et 7 pignons aura 21 vitesses. Il s'agit en fait de vitesses théoriques, car il faut éviter de "croiser la chaîne", c'est-à-dire de la tordre entre un pignon de gauche et un plateau de droite et réciproquement. Dans la pratique, le vélo n'aura que 12 vitesses utilisables.

Le dérailleur arrière lorsqu'on change de vitesse (On distingue :), le dérailleur arrière déplace la chaîne sur le pignon sélectionné. Si la plupart des dérailleurs offre toujours l'option changement de vitesse en mode friction, les dérailleurs indexés ou à commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes...) sont la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus...). Les dérailleurs modernes sont simple d'utilisation mais doivent être réglé très précisément. Notamment la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) latérale de la fourchette du dérailleur doit-être limitée afin que la chaîne ne saute pas...

Histoire

  • Dès 1869, un prototype de transmission par "dérailleur" est présenté au Salon du vélocipède (Vélocipède est le nom français donné par Karl Drais à sa Draisienne pour son importation en France en 1818, il devient ensuite un nom générique et est l'origine...) de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...).
  • En 1890, pour changer de vitesse, les coureurs doivent retourner leur roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) arrière.
  • En 1895, Jean Loubeyre conçoit le "Polycelere", premier vrai dérailleur, qui sera inscrit au catalogue de la Compagnie Générale des Cycles.
  • En 1897 apparaît la roue libre (Un système mécanique peut fonctionner en roue libre, s'il est capable d’interrompre momentanément l’entraînement en rotation d’un...).
  • En 1912, alors que le Tour de France franchit les cols des Alpes pour la première fois, un coureur, le stéphanois Joanny Panel (Le panel est un groupe de personnes interrogées régulièrement sur leurs opinions ou leurs attitudes. Les personnes peuvent participer aux enquêtes par...), expérimente sur son vélo "Le Chemineau" un changement de vitesse par dérailleur. Mais il sera ensuite interdit par Henri Desgrange, organisateur du Tour.
  • En 1923, Lucien Juy lance le dérailleur Simplex, premier système à parallélogramme (Un parallélogramme, en géométrie, est un quadrilatère (convexe) dont les côtés sont parallèles deux à deux ; c'est un trapèze particulier.) articulé.
  • En 1930, Campagnolo invente le dérailleur à baguette, qu'il commercialise en 1933.
  • En 1937, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du dérailleur est enfin autorisé sur le Tour de France. Le seul modèle homologué alors est le "Super-Champion" de l’ancien coureur cycliste Oscar Egg.
  • En 1946, le dérailleur "avant" fait son apparition dans les compétitions cyclistes.
  • En 1956, le japonais Shozabaro Shimano sort son premier dérailleur. Il s'agit en fait d'une copie du dérailleur Simplex de 1950.
Page générée en 0.137 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique