Inversion du champ magnétique de la Terre
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le champ magnétique terrestre s'inverse durant des périodes allant de la dizaine de milliers à de nombreux millions d'années, avec un intervalle moyen de 250 000 ans environ. La dernière modification est peut-être survenue il y a 780 000 ans. Ce dernier changement a été nommé l'inversion Brunhes-Matuyama. Les inversions passées sont gardées en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) dans la polarité des roches magmatiques s'étant répandue de manière symétrique autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) des rifts océaniques. En effet, ces rifts déversent de la lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une éruption. La lave est issue d'un magma, réserve de roche en fusion située dans...) à un taux relativement constant, ce qui donne de larges bandes sol océaniques dans lesquelles on peut lire la direction de ce champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:). Au moins une fois durant l'histoire de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...), le champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une...) a gardé une direction constante pendant 30 millions d'années.

Théories

Le mécanisme responsable de cette inversion géomagnétique n'est pas encore bien compris. Certains scientifiques ont produit des modèles du noyau de la Terre dans lequel le champ magnétique est quasi stable et pour lesquels la direction des pôles peut migrer spontanément d'une orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) à l'autre durant une période très courte de quelques centaines à quelques milliers d'années.

D'autres scientifiques proposent que la " géodynamo " s'arrête tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord elle-même, soit spontanément ou suite à l'impact d'une comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a généralement la forme d'une ellipse...), et qu'alors elle repart d'elle-même avec le pôle nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme le point d’intersection de l'axe de...) en haut ou en bas. Quand le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) réapparait dans la direction opposée, on considère cela comme une inversion; par contre, dans le cas où le champ magnétique s'arrête et que le nord retourne à sa direction d'origine, on le considère comme une " excursion géomagnétique ".

Vers une nouvelle inversion ?

Aujourd'hui, le champ géomagnétique total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En...) diminue, ce qui pourrait causer un désastre vers les années 4000 si cette tendance se poursuit[1]. D'autres sources prévoient cette inversion vers les années 3000. Cette déterioration a commencé il y a approximativement 150 ans et s'est accélérée ces dernières années. Depuis, la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force (vertu) » et...) du champ magnétique terrestre (La Terre possède un champ magnétique produit par les déplacements de son noyau externe – composé essentiellement de fer et de nickel en fusion conducteurs – qui se...) a décru de 10 à 15 %. Cependant, personne n'est sûr que la diminution de ce champ continuera dans le futur. Comme jamais personne n'a observé ces inversions et comme le mécanisme de génération du champ magnétique n'est toujours pas bien compris, il est difficile de dire si les variations observées sont les signes d'une nouvelle inversion.

Conséquences de cette inversion

WikiLettre

Attention : les informations suivantes ne présentent que des théories et ne respectent peut-être pas une neutralité de point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.).

Absence de champ magnétique

Une inversion du champ magnétique pourrait avoir pour conséquence une absence de champ magnétique pour une durée plus ou moins courte, qui peut être de l'ordre de quelques semaines – durée qu'il est raisonnable d'avancer. La protection de la ceinture magnétique de la Terre (la ceinture de Van Allen) disparaîtrait et toutes les particules et radiations cosmiques arroseraient la Terre.

Cet intense et plus ou moins long bombardement par des rayonnements et particules connus, de natures diverses, créé inévitablement des mutations et destructions génétiques d'ampleurs variables.

Il est possible que ce phénomène ordinaire ait été l'un des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) principaux de la naissance ou de l'extinction des espèces (En biologie et écologie, l'extinction est la disparition totale d'une espèce ou groupe de taxons, réduisant ainsi la biodiversité.). Cette théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...) apporte également un nouvel éclairage sur l'origine des différenciations mineures au sein d'une même espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...) en fonction de la durée du bombardement cosmique subie par elles.

La réalité de ce phénomène reste à être confirmée par différentes approches scientifiques, notamment par l'étude des roches magmatiques des rifts océaniques. Une datation précise pourrait permettre de trancher quand l'existence et la durée de champ magnétique nul et donc de bombardements cosmique.

Bombardement cosmiques de longues durées

Plusieurs événements pourraient se produire lors de " bombardements cosmiques " de longue durée :

  • création d'espèces nouvelles par mutation à partir d'espèces existantes. Ces dernières ne s'éteignant pas obligatoirement, et pouvant peut-être même se reproduire, durablement ou non, avec les nouvelles ;
  • extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :) massive (Le mot massif peut être employé comme :) de certaines espèces, bien que ce type d’anéantissement puisse également être dû à d'autres phénomènes naturels (telluriques, météorologiques, météoritiques, etc.)

Bombardements de courtes durées

Lors de " bombardements cosmiques " de courte durée, les phénomènes suivants pourraient être observés :

  • faibles variations, différenciations, au sein d'une même espèce ;
  • extinction de certaines variétés d’espèces.

Extinctions

On soupçonne que les extinctions du crétacé sont en partie dues à cette inversion et au bombardement cosmique qu'elle entraine.

Notes

  1. Martin Walt, Introduction to Geomagnetically Trapped Radiation (1994)
Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique