Yakovlev Yak-38 Forger - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Yak-38 Forger Silhouette d'un avion

Le Yakovlev (Yakovlev (en russe : ??? ??.????????) est un constructeur aéronautique russe (soviétique au temps de l'URSS). Le préfixe du bureau d'étude est le Yak. Le bureau d'étude fut...) Yak-38 est le seul chasseur soviétique à capacité VSTOL. Embarqué à bord de porte-aéronefs (Un porte-aéronefs est un bâtiment de combat avec pont d'envol continu et îlot à tribord, capable de mettre en œuvre des avions à décollage et atterrissage courts ou...), il a reçu le code OTAN Forger.

Conception

Dans les années 1950, les Américains expérimentèrent différents types d'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné...) à décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.). Les Soviétiques commencèrent donc à développer un prototype avec de telles capacités. Le résultat fut le Yakovlev Yak-36 Freehand. Celui-ci servit de base au développement du Yak-38 qui effectua son premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) en janvier 1971 et entra en production de série en 1975.

Il était doté d'un réacteur (Un réacteur peut désigner :) à poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) vectorielle à l'arrière et de deux réacteurs montés quasi verticalement à l'avant. Le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) à basse vitesse (On distingue :) et en stationnaire, du mouvement de roulis était réalisé par des éjecteurs d'air comprimé (L'air comprimé est de l'air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars mais parfois jusque 300 bars.) en bouts d'aile. Les lacets étaient contrôlés par le même type d'éjecteur dans le cône de queue, et le tangage par l'ajustement de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des réacteurs verticaux.

Yak-38 à bord du Minsk
Yak-38 à bord du Minsk

Le Yak-38 était doté d'ailes de petite dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) en flèche à 45° et pouvant se replier à mi-longueur afin de faciliter le rangement des aéronefs dans les hangars des porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne flottante et donc mobile, qui permet de déplacer...). Celles-ci possèdent quatre points d'ancrage pouvant recevoir entre 2 600 et 3 600 kg de charges (Bombes, roquettes ou missiles. A pleine charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être...) les décollages prenaient la forme d'un décollage court.

Le Yak-38 fut surtout construit pour faire profiter la marine soviétique d'une expérience dans le domaine des avions à décollage vertical. En effet ceux-ci était peu performants en terme de vitesse et d'emport d'armement et d'avionique. Ils procuraient à la flotte une capacité d'interception et d'attaque dans des régions trop éloignées des bases terrestres pour les avions basés au sol.

Les bureaux d'études de Yakovlev développèrent un remplaçant au Yak-38, connu sous le nom de Yak-141 Freestyle, dont les prototypes volèrent pour la première fois en 1987. Mais le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) fut abandonné.

Engagements

Il a été mis en service sur les porte-aéronefs suivants :

  • Kiev
  • Minsk
  • Kharkov
  • Novorosiisk

Variantes

  • Yak-38 (Forger A) : Chasseur embarqué monoplace.
  • Yak-38M (Forger A) : Version du Yak-38 disposant d'un réacteur principal plus puissant Lyulka AL-21 de 8t de poussée.
  • Yak-38UV (Forger B) : Version biplace d'entraînement dotée d'un fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion...) rallongé.

Utilisateurs

  • Union soviétique
    • Marine soviétique
      • Aviation navale (L’aviation navale (AVIA) est la nouvelle appellation de l'aéronautique navale française ("l'Aéro"). Elle forme une des quatre grandes composantes de la marine...) soviétique : Tous les appareils ont été retiré du service au début des années 1990.
Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.048 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique