GeForce
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les GeForce 200 Series

La GeForce GTX 260, la première de la série. Il s’agit ici d’une version sous XFX.

En juin 2008, nVidia a lancé une nouvelle série de cartes graphiques basée sur la toute nouvelle « GT200 », destinées à remplacer les Geforce (GeForce est le nom donné par nVidia à ses séries de cartes graphiques depuis 1999. La première GeForce était la GeForce 256. Lancée en automne 1999, elle fut la première carte vidéo grand public...) 9, réputés auprès des joueurs de n’être que des Geforce 8 améliorés.

Les GT200 reprennent les mêmes caractéristiques de base des Geforce 9, c’est-à-dire le support du PCI-Express 2.0 et de DirectX (Microsoft DirectX est une collection de bibliothèques destinées à la programmation d’applications multimédia. Plus particulièrement de jeux ou de programmes faisant intervenir...) 10.0. nVidia (Nvidia Corporation est l'un des plus grands fournisseurs de processeurs graphiques, de cartes graphiques et de chipsets pour PC et consoles de jeux (Saturn, Xbox,...) ne s’intéresse donc toujours pas à la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) DirectX 10.1, déjà présente sur les Radeon (Radeon est une marque de processeurs graphiques ou chipsets graphiques fabriqués par ATI depuis l'année 2000. Ces GPU succèdent à la gamme des ATI Rage. ATI fabrique aussi des puces graphiques...) HD3xxx et les HD4xxx d’ATI. Pour le reste, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) est différent à commencer par l’architecture, les GT200 désormais utilisent le tout nouveau GT200 à la place des G92/G94. La finesse de gravure est de 65 nm et la bande passante (La bande passante (angl. bandwidth) est un intervalle de fréquences pour lesquelles la réponse d'un appareil est supérieure à un minimum. Elle est...) est portée à plus de 140 Go/s soit le double de celle d’une 9800GTX. Idem pour le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de transistors qui passe de 754 (9800GTX) à 1400.

La GTX 280 est la nouvelle carte graphique (Une carte graphique ou carte vidéo (anciennement par abus de langage une carte VGA), ou encore un adaptateur graphique, est une carte d’extension d’ordinateur...) très haut de gamme de nVidia, elle détrône la 9800 GX2 après seulement 3 mois d’existence pour cette dernière. La GTX 280 est une solution mono-GPU, c’est-à-dire qu’elle ne possède qu’un seul processeur graphique (Un processeur graphique (en anglais GPU pour Graphics Processing Unit) est un microprocesseur présent sur les cartes graphiques au sein d’un ordinateur ou...) principal, contrairement à la 9800 GX2.

La GTX 280 est restée longtemps le must en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) de gaming.

À noter que le concurrent d’nVidia, ATI (ATi Technologies Inc. (NASDAQ : ATYT) devenu filiale par AMD est une compagnie spécialisée dans la production de microprocesseur pour carte graphique mais aussi de chipsets pour PC, de téléphones portables et de consoles de jeux...), peine à trouver sa place sur le très haut de gamme, toutefois la dernière série HD4000 est une réussite avec des produits certes moins performants sur le haut de gamme, mais des tarifs généralement plus bas et donc un bon rapport performances / prix.
Mais nVidia est connu, depuis les 6800, pour baisser ses prix de façon assez brutale lorsque ATI lance une nouvelle carte à prix réduit, c’est encore le cas à l’heure actuelle avec les GTX280 qui ont baissé de plus de 200 € en quelques semaines à cause d’une HD4870 à prix très agressif. Ainsi nVidia reprend la tête au niveau performances / prix et garde toujours la couronne de la carte graphique la plus performante depuis la 8800 GTX, malgré quelques « coups d’État » ponctuels d’ATI.

Depuis janvier 2009, nVidia a renouvelé son très haut de gamme en proposant la GTX 295, une carte bi-GPU, composée de deux G200b (le b signifiant une gravure en 55 nm). Les fréquences de la carte sont les mêmes que celles des GTX 260, soit 576 MHz pour le GPU, 1 242 MHz pour les shaders et 999 MHz pour la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.). Cette nouvelle carte permet à nVidia de reprendre la première place en termes de performances, dépassant ainsi la 4870X2. Cependant l’écart de performances entre les deux cartes est minime, alors que le prix de lancement de la solution bi-GPU nVidia est nettement plus élevé que celle d’ATI (459 € contre 370-390 € chez ATI). Toujours en janvier 2009, nVidia a également lancé la GTX 285, une carte haut de gamme qui est une révision de la GTX 280. La carte étant la encore équipée du G200b, la gravure passe en 55 nm, et les fréquences augmentent, passant de 602 à 648 MHz pour le GPU, 1 296 à 1 476 MHz pour les shaders, et de 1 107 à 1 242 MHz pour la mémoire. Cette carte est, à son lancement, la carte mono-GPU la plus puissante du marché. Depuis avril 2009, nVidia commercialise également la GTX 275, sensée concurrencer la HD 4890 de chez ATI. Elle se situe, en termes de performances, entre une GTX 260+, et une GTX 285, tout en affichant des performances très proches de la GTX 280. Ces deux dernières cartes (GTX 285 et 275) permettent ainsi à nVidia, d’une part, de baisser ses couts de production par rapport aux GTX 260 et 280, et donc ses prix, et d’autre part, de proposer des processeurs plus hautement cadencés. Ainsi, en baissant les prix et en montant les performances, nVidia souhaite améliorer encore le rapport performance / prix de son haut de gamme. Enfin, depuis mars 2009, est également commercialisée la GTS 250, qui n’est en réalité qu’une 9800GTX+ équipée d’un nouveau PCB. Le GPU reste donc le G92 qui équipait déjà les GeForce 9. Cette carte renouvelle ainsi le milieu de gamme de la marque (concurrençant ainsi la HD 4850 d’ATI).

Le futur GF100 prévu pour fin mars 2010 devrait bénéficier d’une gravure en 40 nm et de la prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu...) de DirectX 11 et DirectX 10.1. Depuis mi-mai 2009, les premiers exemplaires de la puce (A1) sont sortis des usines de TSMC, et sont fonctionnels. Par ailleurs, on en sait un peu plus : elle mesurerait 23 mm de côté, ce qui correspond donc à une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) de chip de 529 mm2. De plus, le GF100 embarquerait 3 milliards de transistors (pour comparaison, le GT200 embarque 1,4 milliards de transistors dans 576 mm2). Le GF100 enfermerait également 512 processeurs de flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens...) pour la Geforce GTX 480 contre seulement 448 sur la Geforce GTX 470. La mémoire serait de la GDDR5 (La GDDR5 SDRAM (Graphics Double Data Rate, version 5) est un type de mémoire pour carte graphique qui se présente comme le successeur de la GDDR4. Elle est actuellement disponible pour le grand public dans certaines cartes graphiques de la...) sur un bus de 384 bits pour la Geforce GTX 480 et 320 bits pour la Geforce GTX 470. Enfin, les fréquences seraient les suivantes : 625 MHz pour le core et 1 250 MHz pour les shaders (GTX 480 et GTX 470). Le prix de vente de ces cartes, seraient, selon les rumeurs, de 680 dollars US pour la Geforce GTX 480 et 500 dollars US pour la Geforce GTX 470.

Caractéristiques

Modèle Geforce GT 240 Geforce GTS 240 Geforce GTS 250 Geforce GTX 260 Geforce GTX 275 Geforce GTX 280 Geforce GTX 285 Geforce GTX 295
Code GT215 G92b G92 G200 G200b G200 G200b G200b
Nombre de Shaders Unifié 96 112 128 216 240 240 240 480 (240 × 2)
Fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité...) GPU (MHz) 550 675 738 576 633 602 648 576
Fréquence Shader (MHz) 1 340 1 620 1 836 1 242 1 404 1 296 1 476 1 242
Fréquence de la Mémoire (MHz) 1 800 1 100 1 100 999 1 134 1 107 1 242 999
Bus Mémoire (bit) 128 256 256 448 448 512 512 896 (448 × 2)
Bande passante théorique (Gio/s) 57,6 70,4 70,4 111,9 127,0 141,7 159,0 223,8
Quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) de mémoire Mo 512/1 024 GDDR5/GDDR3/DDR3 1 024 GDDR3 512/1 024 GDDR3 896 GDDR3 896 GDDR3 1 024 GDDR3 (GDDR5 prévu) 1 024 GDDR3 1 792 (896 × 2) GDDR3
Nombre de transistors (millions) 754 1 400 1 400 1 400 1 400 2 800 (1 400 × 2)
unités ROP 28 28 32 32 28
Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) de décodage HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD PureVideo HD
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) shading 705 GFlops 715 GFlops 894 GFlops 933 GFlops 1 063 GFlops 1 788 (894 × 2) GFlops
Consommation max. / alimentation PC min. 69 W / 300 W 120 W / 450 W 150 W / 450 W 182 W / 500 W 219 W / 550 W 236 W / 550 W 204 W / 550 W 289 W / 680 W
Page générée en 0.108 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique