Méningite
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Zones habituellement touchées par les épidémies de méningite.

Une méningite est une inflammation des méninges, le plus souvent d'origine infectieuse.

Les encéphalites sont des affections cérébrales de caractère inflammatoire impliquant des signes neurologiques de souffrance cérébrale. Très souvent, les méningites sont associées à des signes d'encéphalites, comme des encéphalites peuvent s'associer à des signes inflammatoires des méninges. On parle alors de méningo-encéphalites.

Il existe deux formes très différentes de méningites :

  • Les méningites virales sont les plus fréquentes et sont bénignes.
  • Les méningites bactériennes, plus rares, sont graves et doivent être prises en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) en urgence. Face aux symptômes de la méningite (Une méningite est une inflammation des méninges, le plus souvent d'origine infectieuse.) (forts maux de tête, raideur de la nuque (La nuque est la partie dorsale du cou. C'est-à-dire la région du cou situé en arrière d'un plan frontal passant par les processus...), difficulté à supporter la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de...), etc.), le corps médical pratique en urgence les examens permettant de déterminer de quel type de méningite il s'agit. En cas de méningite bactérienne, un traitement de l'entourage du malade avec un antibiotique (Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») est une molécule qui détruit ou bloque la croissance des...) approprié s'impose d'urgence.

Étiologies

Les méningites correspondent à une atteinte inflammatoire des méninges. Le responsable est le plus souvent d’origine infectieuse.

Signes et symptômes

Signes cliniques

La méningite bactérienne provoque de graves réactions qui se manifestent généralement en l'espace de quelques heures (L'heure est une unité de mesure  :). Elle associe de façon plus ou moins complète les signes suivants :

  • Des signes infectieux (fièvre, frissons)
  • Un syndrome méningé comportant :
    • violents maux de tête (céphalées), classiquement en casque,
    • vomissements en jet,
    • photophobie (éblouissement douloureux par la lumière),
    • phonophobie (sons douloureux)
    • raideur de nuque (signe de Kernig et signe de Brudzinski)
    • rachialgies
    • constipation ;
  • parfois des troubles de la conscience : torpeur, obnubilation, voire coma (Le terme « coma » signifie « sommeil profond » en grec ancien. Le coma est une abolition de la conscience et de la vigilance non réversible par les stimulations. Il...) profond d'emblée,
  • éventuellement un purpura fulminans (taches rouge-violacées ou ecchymoses) lors des méningites méningococciques.

Mais les signes ne sont pas toujours aussi typiques : « chez le nourrisson [et particulièrement le nouveau-né (Un nouveau-né est un enfant à partir de sa première heure de vie et jusqu'à 28 jours. De 28 jours à 2 ans, c'est un nourrisson.)] où toute altération brutale de l'état général doit faire évoquer le diagnostic et où le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) clinique peut être dominé par une hypotonie (méningite dite à nuque molle) mise en évidence par la manœuvre de Lesage. Chez la personne âgée, la méningite peut se révéler par une confusion fébrile (Terme médical (du latin febrilis, de febris signifiant fièvre) signifiant « accompagné de fièvre ».), c'est dire l'importance de la prise de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est...) devant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) syndrome confusionnel à cet âge ».

  • Parfois des signes d'encéphalite s'ajoutent :
    • somnolence,
    • confusion,
    • épilepsie,
    • déficit sensitivo-moteur (paralysie ou paresthésie).
    • On va alors parler de méningo-encéphalite.

Chez l'enfant

Les symptômes chez les bébés comportent :

  • réveil difficile ;
  • forte fièvre ;
  • irritabilité ;
  • perte d'appétit ;
  • vomissement ;
  • pleurs aigus ou gémissements, en particulier quand on le prend dans les bras (hyperesthésie) ;
  • teint pâle ou blafard ;
  • fièvre (La fièvre est l'élévation de la température corporelle chez un être à sang chaud par dérèglement du...), maux de tète, hypotonie, sensibilité à la lumière ;
  • éruption de taches violacées ou ecchymoses ;
  • fontanelle tendue.

Particularités : il s'agit d'une urgence médicale. La gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) est liée à la mortalité et aux risques de séquelles neurologiques (fréquentes chez l'enfant âgé de moins de quatre ans, retard psychomoteur, surdité).

Chez la personne âgée

Les signes sont fréquemment absents ou présents à minima. Les symptômes pouvant faire évoquer une méningite chez les sujets âgés sont :

  • troubles du comportement ;
  • convulsions ;
  • céphalées.
Page générée en 0.014 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique