Monastère
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

De nombreux monastères sont construits dans des lieux peu accessibles (Monastère Sainte-Catherine du Sinaï

Le monastère (du grec monos, seul), est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...) de bâtiments où habite une communauté de moines et moniales. On parle également d'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie « père »),...) ou de prieuré. Ce sont des monastères, le premier comportant un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de moines plus importante que le second. Souvent, le prieuré est dépendant d'une abbaye. Les monastères des ordres militaires du Moyen Âge sont appelés commanderie (Une commanderie est un établissement foncier appartenant à un ordre religieux et militaire au Moyen Âge. Placée sous la responsabilité d'un...). On parle de couvent (Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n'a pas...) pour les monastères franciscains et dominicains, ainsi que d'autres ordres, tandis que les bénédictins ou prémontrés sont dans des abbayes ou prieurés.

Langue

Dans la toponymie française, le terme d'ancien français moutier ou moustier (pour les zones méridionales) correspond à la présence (éventuellement passée) d'un monastère : Les Trois-Moutiers (Vienne), l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...) de Noirmoutier en sont des exemples. Ce mot a pour étymologie le nom latin monasterium, qui a donné directement monastère, mais qui signifie aussi au Moyen Âge simplement église. Munster ou Münster est l'équivalent dans les dialectes germaniques, minster en vieil anglais.

Architecture

Cloître (Un cloître ou cloitre (ou anciennement cloistre, ou clouastre) est une cour entourée de murs et de galeries établie à côté des églises cathédrales, collégiales et monastiques.) de l'abbaye de Senanque

Le monastère de Vivarium pourrait être un des premiers lieux spécialement conçus.

L'ensemble des bâtiments qui composent le monastère sont organisés de façon que la prière et la vie (La vie est le nom donné :) commune soient au centre. Le premier bâtiment du monastère d'être construit est la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) à laquelle sont attachés cloître et déambulatoire (Le déambulatoire est une galerie qui sépare le chœur d'une église des chapelles absidiales. Cet élément architectural est apparu dès l'époque caroligienne...), salles communes (salle de chapitre, salle à manger, etc.) et les cellules ou le dortoir (Un dortoir est une grande salle comprenant plusieurs lits généralement alignés de part et d'autre des murs qui en constituent la longueur. Il apparaît souvent...) des moines.

Les monastères bénédictins et clunisiens furent conçus comme la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant...) idéale. L'exemple le plus connu étant les « trois sœurs provençales » (Abbayes de Sénanque, de Silvacane et du Thoronet, situées en Provence).

Histoire

Saint Antoine rencontre saint Paul de Thèbes (Sassetta, National Gallery (Gallery est un moteur de recherche sur téléphone mobile qui permet d'avoir accès à de très nombreux sites spécialement adaptés aux téléphones mobiles.) (Washington), 1445

Le monachisme chrétien commença en Égypte et en Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...) Sainte et continua plus tard en Abyssinie (Ethiopie). Selon la tradition, au IIIe siècle saint Antoine fut le premier chrétien à adopter un style de vie mêlant anachorétisme et cénobitisme, le monachisme étant plutôt auparavant de type anachorétique. D'autres suivirent peu de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) après.

À l'origine, tous les moines chrétiens étaient des ermites qui rencontraient rarement d'autres personnes. Mais à cause de l'extrême difficulté de la vie solitaire, beaucoup de moines échouèrent dans leur vocation, et soit retournèrent à leurs vies antérieures dans la cité, soient perdirent leurs illusions spirituelles.

Une forme transitoire de monachisme fut créée plus tard par saint Amoun dans laquelle des moines “solitaires” vivaient assez proches les uns des autres pour s'offrir un soutien mutuel et pour se rassembler les dimanches pour des services communs.

Ce fut saint Pacôme qui préconisa que des moines vivent et vénèrent un culte ensemble sous le même toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries...) (monachisme cénobitique). Bientôt, le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des...) égyptien se peupla de monastères, surtout autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) de Nitrie, qui était appelée la "cité sainte”. On estime qu'il y avait au moins 50 000 moines qui vivaient dans cette région à certaines époques.

Dès le commencement, la vie monastique recommandait la lecture assidue de la Parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie à celle de corps. La parole est singulière et...) de Dieu. Les principes de la Lectio divina, telle qu'elle était définie par Origène (sur la prière) furent le plus souvent adoptés dans les règles des monastères. Pacôme, saint Augustin, saint Jérôme, saint Benoît prescrivaient la lecture assidue de la Parole de Dieu. Jean Cassien la recommandait également, et formula à la suite d'Origène les règles d'interprétation des textes selon quatre sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...).

Le premier théoricien du monachisme en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré...) fut l'abbé Jean Cassien de Marseille.

En Occident, saint Benoît fonda l'abbaye du Mont-Cassin en 529 et rédigea la Règle de saint Benoît.

Page générée en 0.307 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique