Radioastronomie amateur - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La radioastronomie amateur est la pratique de la radioastronomie par des astronomes non professionnels et des radioamateurs.

Il y a environ 50 000 astronomes amateurs en France, mais moins de 300 radioastronomes amateurs.

Radioastronomie élémentaire

Avec un simple récepteur de radiodiffusion d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible...) courte bande des 13 mètres et comme antenne (En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de...) un fil électrique (Un fil électrique, ou câble électrique est un organe fait d'un matériaux conducteur servant au...) de 3,5 mètres, il est très simple d'intercepter le bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son....) radio-électromagnétique de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Jupiter en AM sur la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un...) de 21,86 MHz : bruit de petites vagues rapides écoutées sur haut-parleur (Un haut-parleur est un transducteur électromécanique destiné à produire des sons à partir d'un...). (Lire aussi 'Magnétosphère de Jupiter (La magnétosphère de Jupiter est une cavité créée dans le vent solaire par...)')

Il est également possible d'écouter les étoiles filantes. Les traînées de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) ionisés qu'elles laissent dans l'atmosphère terrestre (L'atmosphère terrestre est l'enveloppe gazeuse entourant la Terre solide. L'air sec se compose...) réfléchissent les ondes radio (A supprimer) de stations VHF inaudibles en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) normal parce que trop éloignées. La procédure consiste à régler le récepteur sur une fréquence non utilisée localement mais utilisée par un émetteur puissant situé à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...).

Bandes de radioastronomie

Les radioastronomes amateurs écoutent principalement les signaux radiofréquences du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) sur 20/30 MHz (HF), 140/150/160 MHz (VHF), 430/650 MHz (UHF), 10/12 GHz (SHF).

Certains radioastronomes amateurs écoutent et visualisent aussi les échos météoriques (technique du radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la...) bistatique) sur 50 MHz (VHF) notamment, les sursauts RF (bursts) de Jupiter sur 20/21 Mhz (HF), ou bien participent à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) SETI (recherche de signaux extra-terrestres) en veillant la fréquence de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) neutre vers 1420 MHz (UHF).

La radioastronomie poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air...) est réalisée avec du matériel radioastronomique de réception dans les bandes radios dédiées à la radioastronomie donc sans brouillage.

Les bandes dédiées à la radioastronomie ont des assignations spécifiques pour être utilisées par ce service de radioastronomie.

Ces fenêtres radio donnent accès à divers corps célestes car les répartitions des bandes protègent des brouillages d’autres services.

Bandes ITU Types d’observation
13,36 MHz à 13,41 MHz Soleil, Jupiter
25,55 MHz à 25,67 MHz Soleil, Jupiter
37,5 MHz à 38,25 MHz Jupiter
73 MHz à 74,6 MHz Soleil
150,05 MHz à 153 MHz Continuum, pulsar (Un pulsar est le nom donné à une étoile à neutrons, tournant très...), Soleil
322 MHz à 328,6 MHz Continuum, deutérium (Le deutérium (symbole 2H ou D) est un isotope naturel de l'hydrogène. Il possède 1 proton et 1...)
406,1 MHz à 410 MHz Continuum
608 MHz à 614 MHz VLBI
1 330 MHz à 1 400 MHz Raie (Raie [ʀɛ] est un nom vernaculaire ambigu qui correspond en français à de...) HI red-shiftée
1 400 MHz à 1 427 MHz Raie HI
1 610,6 MHz à 1 613,8 MHz Raies OH
1 660 MHz à 1 670 MHz Raies OH
1 718,8 MHz à 1 722,2 MHz Raies OH
2 655 MHz à 2 700 MHz Continuum, HII
3 100 MHz à 3 400 MHz Raies CH
4 800 MHz à 5 000 MHz VLBI, HII, raies HCO et HCOH
6 650 MHz à 6 675,2 MHz CHOH, VLBI
10,60 GHz à 10,70 GHz Quasar (En astronomie, un quasar (pour source de rayonnement quasi-stellaire, quasi-stellar en anglais) est...), raies HCO, Continuum
14,47 GHz à 14,50 GHz Quasar, raies HCO, Continuum
15,35 GHz à 15,40 GHz Quasar, raies HCO, Continuum
22,01 GHz à 22,21 GHz Raie HO red-shiftée
22,21 GHz à 22,5 GHz Raies HO
22,81 GHz à 22,86 GHz Raies NH, HCOOCH
23,07 GHz à 23,12 GHz Raies NH
23,6 GHz à 24,0 GHz Raie NH, Continuum
31,3 GHz à 31,8 GHz Continuum
36,43 GHz à 36,5 GHz Raies HCN, OH
42,5 GHz à 43,5 GHz Raie SiO
47,2 GHz à 50,2 GHz Raies CS, HCO, CHOH, OCS
51,4 GHz à 59 GHz
76 GHz à 116 GHz Continuum, raies moléculaires
123 GHz à 158,5 GHz Raies HCO, DCN, HCO, CS
164 GHz à 167 GHz Continuum
168 GHz à 185 GHz HO, O, multiples raies
191,8 GHz à 231,5 GHz Raie CO a 230.5 GHz
241 GHz à 275 GHz Raies CH, HCN, HCO+
275 GHz à 1 000 GHz Continuum, Raies moléculaires
Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique