Saliout 6 - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Saliout 6 était une station spatiale soviétique lancée le 29 septembre 1977. Bien que dans l'allure elle ressemble aux précédentes stations Saliout, elle disposait de plusieurs innovations révolutionnaires, comme par exemple un second point (Graphie) d'amarrage (Le terme d'amarrage est utilisé dans deux domaines :) où un cargo Progress (Le Progress est un véhicule spatial développé en 1978 dans le cadre du programme spatial soviétique et qui est depuis, utilisé pour ravitailler les stations...) pouvait s'arrimer et ravitailler la station. Avec Saliout 6 (Saliout 6 était une station spatiale soviétique lancée le 29 septembre 1977. Bien que dans l'allure elle ressemble aux précédentes stations Saliout, elle disposait de plusieurs innovations...), le programme spatial soviétique est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent....) de séjours courts à de longs séjours dans l'espace.

De 1977 à 1982, Saliout (Saliout (du russe ?????, salut ou feu d'artifices) est le nom d'une série de stations spatiales soviétique. Le programme était composé de huit stations, qui furent mises sur...) 6 a été visitée par 5 équipages à longue durée et 11 équipages à courte durée, incluant des cosmonautes-chercheurs issus des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) du Pacte de Varsovie ou sympathisants de l'Union soviétique : le Tchécoslovaque Vladimir Remek, le premier voyageur de l'espace non issu des États-Unis ou de l'Union soviétique, a volé dans Saliout 6 en 1978. Les pays concernés étaient : Tchécoslovaquie, Hongrie, Pologne, Roumanie, Cuba, Mongolie, Viêt Nam et République démocratique allemande. Le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premier séjour longue durée à bord de Saliout 6 a battu un record établi à bord de Skylab (Skylab (« laboratoire du ciel » en français) a été la première station spatiale américaine. Elle est lancée le 14 mai 1973 et se...) en 1974, en restant 96 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée...) en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.). Le plus long vol à bord de Saliout 6 a duré 185 jours. La quatrième expédition a déployé une antenne (En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de capter (récepteur) les ondes électromagnétiques.) radiotélescope (Un radiotélescope est un télescope spécifique utilisé en radioastronomie pour capter les ondes radioélectriques émises par les astres....) de 10 mètres apportée par un vaisseau cargo. Après cela, les vols habités vers Saliout 6 ont été discontinus en 1981, un lourd vaisseau TKS lancé sans équipage , le vol Cosmos 1267, faisant partie du programme Almaz annulé par la suite s'amarre à la station dans le cadre de tests de qualifications. Saliout 6 est désorbitée le 29 juillet 1982.

Les vaisseaux cargo Progress s'amarraient automatiquement à l'écoutille (Écoutille : Mot issu de l'espagnol Escotilla qui, en vieux français, a donné Écoste et enfin le mot que nous connaissons. Littéralement, ce mot signifie Échancrure.) située à l'arrière de la station, et étaient ouverts et verrouillés par les cosmonautes depuis la station. Le transfert du carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) vers la station avait lieu automatiquement sous le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...). Un deuxième point d'arrimage (L’arrimage, dans le domaine de l’astronautique, est la fixation d’une charge utile à l’intérieur ou à l’extérieur d’un véhicule...) permettaient aux équipages effectuant des séjours de longue durée de recevoir des vaisseaux visiteurs . 12 cargos Progress ont apporté plus de 20 tonnes d'équipement, provisions et carburant. Un vaisseau de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) expérimental appelé « Cosmos 1267 » s'est amarré à Saliout 6 en 1982. Ce vaisseau était conçu à l'origine pour le programme Almaz. Cosmos 1267 a démontré que de grands modules pouvaient s'amarrer automatiquement aux stations spatiales, un grand pas vers les stations multimodulaires Mir et ISS.

Saliout 6 a accueilli six équipages résidents. Le 10 décembre 1977, le premier équipage, Yuri Romanenko et Georgi Grechko, est arrivé à bord de Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes après l'éclatement de l'URSS, conçue au début des années...) 26 et est resté pour 96 jours. Le 15 juin 1978, Vladimir Kovalyonok et Alexandre Ivantchenkov (Soyouz 29) sont arrivés pour rester 140 jours. Vladimir Liakhov et Valery Ryumin (Soyouz 32) sont arrivés le 25 février 1979 et sont restés 175 jours. Le 9 avril 1980, Leonid Popov et Valery Ryumin (Soyouz 35) sont arrivés pour le plus long séjour à bord de Saliout 6, 185 jours. Une mission d'entretien, composée de Leonid Kizim, Oleg Makarov et Gennady Strekalov (Soyouz T-3) a travaillé sur la station pendant 12 jours à partir du 27 novembre 1980. Le 12 mars 1981 le dernier équipage, Vladimir Kovalyonok et Viktor Savinykh, est arrivé et est resté 75 jours. Pendant ce temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), il y eut également 10 missions « visitantes », des équipages venus apporter des provisions et faire des visites à courte durée aux équipages résidents.

Missions vers Saliout 6

Mission Équipage Date
de lancement
Mission aller Date
de retour
Mission retour Durée
(jours)
Saliout 6 -
EO-1
Yuri Romanenko,
Georgi Grechko
10 décembre 1977
01 h 18 40" UTC
Soyouz 26 16 mars 1978
11 h 18 47" UTC
Soyouz 27 96,42
Saliout 6 -
EP-1
Vladimir Dzhanibekov,
Oleg Makarov
10 janvier 1978
12 h 26 00" UTC
Soyouz 27 16 janvier 1978
11 h 24 58" UTC
Soyouz 26 5,96
Saliout 6 -
EP-2
Aleksei Gubarev,
Vladimir Remek Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
2 mars 1978
15 h 28 00" UTC
Soyouz 28 10 mars 1978
13 h 44 00" UTC
Soyouz 28 7,93
Saliout 6 -
EO-2
Vladimir Kovalyonok,
Aleksandr Ivanchenkov
15 juin 1978
20 h 16 45" UTC
Soyouz 29 2 novembre 1978
11 h 04 17" UTC
Soyouz 31 139,62
Saliout 6 -
EP-3
Pyotr Klimuk,
Miroslaw Hermaszewski Pologne Pologne
27 juin 1978
15 h 27 21" UTC
Soyouz 30 5 juillet 1978
13 h 30 20" UTC
Soyouz 30 7,92
Saliout 6 -
EP-4
Valeri Bykovski,
Sigmund Jähn Allemagne de l'Est RDA
26 août 1978
14 h 51 30" UTC
Soyouz 31 3 septembre 1978
11 h 40 34" UTC
Soyouz 29 7,87
Saliout 6 -
EO-3
Vladimir Liakhov,
Valery Ryumin
25 février 1979
11 h 53 49" UTC
Soyouz 32 19 août 1979
12 h 29 26" UTC
Soyouz 34 175,02
Saliout 6 -
EO-4
Leonid Popov,
Valery Ryumin
9 avril 1980
13 h 38 22" UTC
Soyouz 35 11 octobre 1980
09 h 49 57" UTC
Soyouz 37 184,84
Saliout 6 -
EP-5
Valery Kubasov,
Bertalan Farkas Hongrie Hongrie
26 mai 1980
18 h 20 39" UTC
Soyouz 36 3 juin 1980
15 h 06 23" UTC
Soyouz 35 7,87
Saliout 6 -
EP-6
Yuri Malyshev,
Vladimir Aksyonov
5 juin 1980
14 h 19 30" UTC
Soyouz T-2 9 juin 1980
12 h 39 00" UTC
Soyouz T-2 3,93
Saliout 6 -
EP-7
Viktor Gorbatko,
Pham Tuan Viêt Nam Viêt Nam
23 juillet 1980
18 h 33 03" UTC
Soyouz 37 31 juillet 1980
15 h 15 02" UTC
Soyouz 36 7,86
Salyut 6 -
EP-8
Yuri Romanenko,
Arnaldo Tamayo Méndez Flag of Cuba.svg Cuba
18 septembre 1980
19 h 11 03" UTC
Soyouz 38 26 septembre 1980
15 h 54 27" UTC
Soyouz 38 7,86
Saliout 6 -
EO-5
Leonid Kizim,
Oleg Makarov
Gennady Strekalov
27 novembre 1980
14 h 18 28" UTC
Soyouz T-3 10 décembre 1980
09 h 26 10" UTC
Soyouz T-3 12,80
Saliout 6 -
EO-6
Vladimir Kovalyonok,
Viktor Savinykh
12 mars 1981
19 h 00 11" UTC
Soyouz T-4 26 mai 1981
12 h 37 34" UTC
Soyouz T-4 74,73
Saliout 6 -
EP-9
Vladimir Dzhanibekov,
Jugderdemidiyn Gurragcha Mongolie Mongolie
22 mars 1981
14 h 58 55" UTC
Soyouz 39 30 mars 1981
11 h 40 58" UTC
Soyouz 39 7,86
Saliout 6 -
EP-10
Leonid Popov,
Dumitru Prunariu Roumanie Roumanie
14 mai 1981
17 h 16 38" UTC
Soyouz 40 22 mai 1981
13 h 58 30" UTC
Soyouz 40 7,86
Page générée en 2.834 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique