Progress
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Véhicule spatial Progress
Progress en approche de la station spatiale internationale
Progress
Premier 20 janvier 1978
Longueur de 7,2 m à 7,48 m
Diamètre 2,72 m
Masse totale 7 020 kg à 7 450 kg
Charge utile 2 230 kg 2 350 kg
Un vaisseau Progress (Le Progress est un véhicule spatial développé en 1978 dans le cadre du programme spatial soviétique et qui est depuis, utilisé pour ravitailler les stations spatiales...) chargé de ravitaillement amarré à la station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en permanence par un équipage international qui...)

Le Progress est un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) spatial développé en 1978 dans le cadre du programme spatial soviétique et qui est depuis, utilisé pour ravitailler les stations spatiales situées en orbite basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé entre 350 et 1 400 kilomètres d'altitude. On considère généralement...). Déployé initialement pour le ravitaillement des stations spatiales soviétiques puis russes, comme Mir, il assure désormais le même service pour la Station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion...) internationale à raison de 3 à 4 vols par an. Sa capacité d'emport est d'environ 2,5 tonnes dont une partie est réservée au combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la chaleur : la...). Entre le 1er février 2003 et le 26 juillet 2005, à la suite de l'accident de la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations...) Columbia au cours de la mission STS-107, les vaisseaux Progress étaient les seuls à assurer le ravitaillement de la station spatiale internationale.

Historique

Le vaisseau Progress est dérivé du vaisseau spatial habité Soyouz : celui-ci était dès le départ conçu pour réaliser de manière automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements théoriques...) des manœuvres de rendez-vous et d'amarrage (Le terme d'amarrage est utilisé dans deux domaines :). Le séjour prolongé de l'équipage dans une station spatiale nécessite le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de déplacements et...) de consommables que le vaisseau Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes...) faute de capacité, ne pouvait prendre en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...). Les ingénieurs soviétiques déterminèrent à l'époque qu'en supprimant les composants du vaisseau Soyouz liés à la présence d'un équipage humain (tour de sauvetage, bouclier thermique (Un bouclier thermique, dans le domaine de l'astronautique, est un dispositif destiné à protéger une partie d'un engin spatial contre l'échauffement...), système de support de vie), on pouvait obtenir une capacité de transport significative. Plusieures variantes du vaisseau Progress ont été utilisées (Progress M, Progress M1) avec des capacités croissantes. D'une masse de 7 tonnes pour une longueur de 7,9 mètres le vaisseau Progress peut transporter environ 2,5 tonnes de fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.). Sa structure est proche de celle du vaisseau Soyouz : le module orbital devenu module cargo est rempli de fret en vrac (Le vrac (du néerlandais wrac : mal salé, mauvais) désigne des marchandises qui ne sont pas emballées ou arrimées.) (nourriture, bouteilles (Sur les anciens navires à voiles, on appelait les bouteilles deux petits compartiments, un de chaque côté du tableau arrière servant de toilettes aux officiers du bord.) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) ou d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), pièces détachées, expériences scientifiques) qui est rangé dans des casiers ou solidement arrimé aux cloisons ; le module de descente est transformé en réservoir et permet de transporter du carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) qui est transféré à la station spatiale via une tuyauterie qui passe à l'extérieur du module cargo pour éviter toute contamination. Le module de service (Le module de service, appelé aussi plate-forme ou "bus" dans le jargon spatial rassemble les servitudes d'un satellite alors que les fonctions liées à la mission sont rassemblées dans la charge utile.) est prolongé pour recevoir l'électronique qui, dans la version Soyouz, est installée dans le module de descente. Une fois le transfert du ravitaillement dans la station effectué, l'équipage charge le vaisseau Progress de déchets, puis celui-ci manœuvre de manière à effectuer une rentrée atmosphérique au cours de laquelle il se désintègre.

Le vaisseau Progress ne permet pas de ramener du matériel à Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande...). Entre 1990 et 1993, les vaisseaux Progress ont été lancés à 9 reprises équipés avec une capsule VBK-Raduga : celle-ci permet de ramener jusqu'à 150 kg de fret à Terre. Le matériel à ramener à Terre est chargé dans la capsule lorsque le vaisseau Progress est amarré à la station spatiale. La capsule est éjectée au cours de la rentrée atmosphérique du vaisseau Progress et utilise un parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical d'un objet ou d'une personne.) pour effectuer un atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le...) en douceur. La capsule Raduga mesure environ 1,5 m de long, 60 cm de diamètre, et a une masse d'environ 350 kg à vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.).

Page générée en 0.089 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique