Symbiose - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Association symbiotique d'une bactérie et de l'aulne dans un nodule fixé sur une racine.

La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes hétérospécifiques (espèces différentes), parfois plus. Les organismes sont qualifiés de symbiotes, ou, plus rarement symbiontes ; le plus gros peut être nommé hôte.

Origine

Le terme fut proposé par le botaniste allemand Anton de Bary en 1879, et décrivait alors la vie (La vie est le nom donné :) en association de différents organismes. Cette définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) incluait donc le parasitisme. Aujourd'hui, la notion de symbiose (La symbiose est une association intime et durable entre deux organismes...) est à tort restreinte aux associations à bénéfice mutuel et, dans son sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) strict, de type obligatoire ; les symbiotes ne pouvant survivre séparément.

En ce sens, la symbiose n'est pas une association à bénéfices réciproques (« gagnant et gagnant ») comme habituellement énoncé. Elle l'est dans le sens où « survivre c'est transformer les inconvénients en avantages et éviter que les avantages deviennent des inconvénients », pour éventuellement se survivre.

La symbiose est une association à caractère obligatoire ou non et à avantages et/ou inconvénients réciproques et partagés, entre partenaires ("locaux") avec des bénéfices ("globaux") sont pour la nouvelle entité émergente.

La symbiose peut être de deux types :

  • l'ectosymbiose : le symbiote vit à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de l'hôte (ce qui inclut la paroi intestinale et les conduits des glandes exocrines)
  • l'endosymbiose : le symbiote est situé dans l'espace intercellulaire, intracellulaire ( intravacuolaire ou libre dans le cytoplasme)

Différentes catégories de symbiotes

  • Phytosymbiote ou phytobionte : symbiote végétal (Les classifications scientifiques classiques regroupent sous le terme végétal...).
  • Phycosymbiote ou phycobionte: symbiote algal.
  • Mycosymbiote ou mycobionte: symbiote fongique.
  • Cyanosymbiote ou cyanobionte : symbiote bactérien (en l'occurence une cyanobactérie).
  • Photosymbiote ou photobionte : symbiote d'un autotrophe par photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et...).

Différentes catégories de symbioses

  • Obligatoires : parasitisme, mutualisme.
  • Non-obligatoire : commensalisme (Le commensalisme (du latin co-, avec mensa, table : compagnon de table) est un type...), coopération.

Endosymbiose

Des analyses précises de l'ultrastructure anatomique, biochimique et phylogénétique de certaines organites constitutives de nos cellules eucaryotes, nous amènent à penser que la présence de mitochondries et de chloroplastes aurait une origine externe et a été réalisée par endosymbiose de bactéries archaïques lors de l'évolution.

D'autres endosymbioses d'eucaryotes existent comme par exemple l'algue (Les algues sont des êtres vivants capables de photosynthèse dont le cycle de vie se...) coccomixa dans les cellules de ginkgo biloba (Le Ginkgo biloba ou « arbre aux quarante écus » ou « arbre aux...) découverte en 1992 ou les zooxanthelles (Dinoflagellés) dans les cnidaires (anémones de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), coraux,...).

Les preuves

  • mitochondries et chloroplastes possèdent de l'ADN qui codent des caractères nécessaires à la mitochondrie (Une mitochondrie (du grec mitos, fil et chondros, grain) est un organite à l'intérieur...) et au chloroplaste (Les chloroplastes sont des organites présents dans le cytoplasme des cellules eucaryotes...) et ne s'exprimant que là.
  • Le code génétique (Le code génétique désigne le système de correspondance mis en jeu lors de la...) n'est pas tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) à fait le même entre un eucaryote et un procaryote (Le terme « procaryote » (Prokaryota ou Prokarya), du grec pro (avant) et caryon...). Le code utilisé pour transcrire les gènes chloroplastiques et mitochondriaux sont plus proches de ceux des procaryotes que des eucaryotes.
  • Les ribosomes chloroplastiques et mitochondriaux sont phylogénétiquement plus proches de ceux des procaryotes que ceux des eucaryotes et leur ARNr n'a pas la même origine.
  • La structure en enveloppe des deux organites laisse à penser à une phagocytose d'une cellule procaryote. Cette hypothèse est confirmée par la structure de la membrane interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la...) (qui devrait être la membrane plasmique (La membrane plasmique, ou plasmalemme, est la membrane qui délimite une cellule, elle...) du procaryote) qui est très proche de celle d'une bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...). Elle est déjà aussi riche en protéines ce qui est une caractéristique des membranes plasmiques des procaryotes.
Page générée en 0.032 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique