Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Troupeau

Introduction

Troupeau d'éléphants

En zoologie et en élevage, un troupeau est un grand groupe d'animaux vivant ensemble. Le terme s'emploie habituellement à propos des mammifères, et en particulier des ongulés.

Quand un groupe d'animaux (ou par extension, dans un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) péjoratif, de personnes à comportement passif) est qualifié de « troupeau », cela implique que les membres de ce groupe tendent à réagir ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) (par exemple, en se déplaçant tous dans la même direction à un moment donné), sans que cela soit le résultat d'une action coordonnée. Au contraire, chaque individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) adopte le comportement qui correspond à celui de la majorité des autres membres du groupe, soit par un réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces activités musculaires...) d'imitation, soit parce que c'est la réponse commune à des contraintes extérieures.

Pourquoi les animaux se réunissent-ils en troupeaux ?

Un troupeau (En zoologie et en élevage, un troupeau est un grand groupe d'animaux vivant ensemble. Le terme s'emploie habituellement à propos des mammifères, et en particulier des ongulés.) de Gnous

La question de savoir pourquoi les animaux se rassemblent est l'une des plus fondamentales en sociobiologie et en écologie comportementale. Comme indiqué plus haut, le terme de « troupeau » est plus généralement employé pour les herbivores tels que les ongulés, et dans ce cas on estime que le facteur de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) sélective le plus fort pour mener à la constitution de troupeaux plutôt qu'à une existence solitaire est la protection contre les prédateurs.

C'est clairement le résultat d'un arbitrage entre des facteurs contradictoires, puisque d'un côté un prédateur (Un prédateur est un organisme vivant qui met à mort des proies pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est très courante dans la nature où les prédateurs jouent un rôle essentiel dans...) peut hésiter à attaquer un grand groupe d'animaux, et de l'autre un grand groupe constitue une cible plus facile à détecter. On estime généralement que le facteur de protection le plus important est la dilution (La dilution est un procédé consistant à obtenir une solution finale de concentration inférieure que celle de départ, soit par ajout de solvant, soit par prélèvement...) du risque - si un prédateur attaque le troupeau, le risque pour chaque individu d'en être la victime est relativement réduit. Dans le cas des prédateurs, le terme de « troupeau » n'est pas approprié, car un groupe de chasse nécessite un certain niveau de coordination et de différenciation des rôles.

Les groupes de prédateurs sont généralement plus petits que les groupes d'herbivores, car bien qu'une bande puisse être plus efficace qu'un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se...) solitaire pour capturer une proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.), la proie doit ensuite être partagée entre tous ses membres, si bien que les animaux les plus faibles ont davantage intérêt à chasser par eux-mêmes des proies plus petites. Il existe chez les ruminants des moments d'échappement du comportement de troupeau, en particulier pour les femelles qui au moment de la mise bas, veullent être seule et non solitaire. Ce comportement permet la fixation de la relation mère petit. Le retour dans le troupeau dépend des capacités du couple mère jeune.

Troupeaux domestiques

Les troupeaux d'animaux domestiques sont une création de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...), pour des raisons pratiques liées à l'élevage. Leur comportement peut être complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité...) différent de celui des troupeaux sauvages de la même espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il...) ou d'espèces apparentées, puisque à la fois leur composition (répartition par tranches d'âge ou par sexe) et leur histoire (chronologie de constitution du troupeau) sont vraisemblablement très différentes. L'homme a souvent modifié l'animal domestique, pour limiter des comportements qu'à un moment il jugeait inopportun. Un exemple, les oreilles allongées et cassées de bien des ovins, qui limitent les capacités d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) dans l'espace.

La structure des troupeaux

Un troupeau n'est, par définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.), pas ou relativement peu, structuré. Toutefois, il peut comprendre un ou plusieurs animaux dont le comportement tend à être imité par le reste du groupe de façon privilégiée. L'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) du comportement d'un animal assumant ce rôle peut permettre de prédire celui du troupeau tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) entier. On ne doit pas cependant en déduire que ce « meneur » a délibérément choisi de jouer ce rôle. Ce n'est d'ailleurs pas nécessairement, ni même généralement, celui ou ceux qui sont dominants dans les situations conflictuelles.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Page générée en 0.077 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales