Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Hasard

Introduction

Les jeux de dés sont des jeux de hasard

Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.

« De choses répandues au hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.), le plus bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur sans dimension en...) ordre, l'ordre-du-monde. »

— Héraclite d'Éphèse (vers -500)

On parle de hasard :

  • quand on se retrouve dans une situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il...) imprévue (« On s'est rencontré par hasard »), Lorsqu'on décrira un événement grave non prévisible dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) uniquement, on parlera de fatalité (« Cela devait arriver un jour »),
  • quand on ne sait pas ce qui va se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) (« C'est le hasard qui décidera ! »),
  • quand on ne souhaite pas entrer dans le détail des causalités.

Deux incertitudes sont connotées par le terme : incertitude sur les causes (si causes il y a), et sur les conséquences (si conséquences il y a).

Le hasard est, depuis la plus haute antiquité, exprimé différemment lorsqu'il consiste en une expérience spirituelle subjective. On parle alors de providence, de destin, de congruence, de synchronicité, de fatalité, etc.

Par contre, il y a une évolution dans la compréhension du hasard. Beaucoup d'événements qui auraient été considérés comme un « hasard » il y a plusieurs siècles ne le sont plus actuellement, car les découvertes socio-culturelles, scientifiques ou psychologiques expliquent ces événements, qui deviennent dès lors « normaux » ou tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au moins « logiques » ou « attendus ».

Un des moments les plus connus du hasard (et ce, depuis l'Antiquité), même s'il est régi par des lois statistiques bien définies, est celui d'en jouer, et spécialement, d'y miser des opportunités escomptées par l'organisation (Une organisation est) de jeux d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.).

Dans une perspective déterministe, la notion de hasard est uniquement liée à l'incapacité à appréhender complètement certains phénomènes dans leur complexité naturelle et donc à les prévoir infailliblement. Cette impossibilité de prévoir et de contrôler constitue un péril potentiel : voir étymologie.

Étymologie

Hasard est un mot qui vient de l'arabe al-zahr signifiant à l'origine dés et ayant pris la signification de chance car il désigna jusqu'au XIIe siècle un jeu de dés, mais aussi par métaphore tous les domaines relevant de la « science de la Chance » (Averroès).

Le mot se charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne...) de nouvelles significations, et notamment de celle de danger. Déjà perceptible dans le mot hasardeux, ce nouveau sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive...) est devenu le noyau sémantique de l'anglais hazard.

Comment vaincre le hasard ?

  • Comprendre les phénomènes pour les prévoir,
    • par une méthode scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la...) et expérimentale.
    • par une méthode empirique ("D'expérience , je sais que cela va se passer comme cela" )
  • Plus on considère un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'événements ou des échantillons importants, plus on réduit l'effet de hasard (si je tire 1 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut un...) de fois à pile ou face, je peux prévoir à peu près le résultat).

Le hasard en sciences

Si on tient compte du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) déterministe des sciences, tout phénomène a nécessairement une cause. Donc, on ne peut qualifier de hasardeux que les systèmes dynamiques dont le niveau de complexité est tel que l'esprit humain ne peut en déterminer le devenir (exemple: le mouvement, ou la sortie des boules du Loto). On peut dire que le hasard s'applique aux systèmes obéissant à la théorie du chaos.

Le hasard dans différents domaines scientifiques

Selon Nicolas Gauvrit, les domaines qui, en mathématiques, peuvent nous apprendre quelque chose sur le hasard sont

  • Les probabilités (qui englobent la théorie ergodique)
  • Les systèmes dynamiques (dont la théorie du chaos)
  • La théorie des graphes
  • La sémantique de Kripke en logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une...)
  • La théorie algorithmique (L'algorithmique est l’ensemble des règles et des techniques qui sont impliquées dans la définition et la conception d'algorithmes, c'est à dire de processus systématiques de résolution, par le...) de l'information, en informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport...) théorique

Les sciences exactes sont celles qui cherchent à réduire le plus l'effet de hasard :

  • En statistique (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces...), on parle de variables aléatoires, c'est-à-dire de distributions de probabilité,
  • En informatique, le terme hasard peut paraitre assez incongru, mais lorsque l'on parle de hasard, on veut surtout parler de génération de nombres pseudo-aléatoires : la logique qui les sous-tend est supposée suffisamment éloignée du problème où on les injecte pour ne pas se distinguer d'une suite réellement aléatoire,
  • En mathématiques, les décimales de pi n'ont rien d'aléatoire, mais la distribution des chiffres ou des groupes consécutifs de N chiffres de ses décimales ont cependant les caractéristiques d'un phénomène aléatoire.
  • En théorie algorithmique de l'information, la notion de suite aléatoire possède des définitions précises.

Les systèmes chaotiques et hasardeux régissent un grand nombre de phénomènes naturels :

L'apparition de l'espèce humaine est-elle due au hasard?
  • En physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...), des phénomènes sont représentés comme des aléas. C'est le cas, par exemple, en mécanique quantique ou en théorie cinétique des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume...).
  • En biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences...), les lois de l'hérédité suivent les lois du hasard ( Ce sera un garçon ou une fille? ). L'évolution du monde (Le mot monde peut désigner :) vivant se fait en partie au hasard, on parle de contingence de l'évolution.
  • En médecine, certaines maladies multi-factorielles (cancer...) ne sont pas prévisibles.

Les sciences humaines et sociales comportent une forte part de hasard :

  • en économie, le manque de prévisions fiables montre que cela dépend du hasard,
  • en sociologie, les sondages se font sur des personnes tirées au hasard.
  • en psychologie, la théorie dite des probabilités subjectives étudie la manière dont nous percevons le hasard.
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.