Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Mousson

Introduction

Carte des climats mondiaux

La mousson est le nom d'un système de vents périodiques des régions tropicales, actif particulièrement dans l'océan Indien et l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Le mot mousson provient (par le portugais) de l'arabe mawsim qui signifie saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ...) et désigne notamment la saison favorable à la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) vers l'Inde dans l'océan Indien.

Le mot est également employé pour indiquer la saison durant laquelle ce vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et sur Saturne. Il est...) souffle dans le sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.) de l'Inde et les régions adjacentes et qui est caractérisée par des précipitations très fortes, et aussi pour nommer les précipitations qui sont associées à ce vent. Il est aussi finalement appliqué aux inversions saisonnières de direction du vent le long des rivages de l'océan Indien, particulièrement dans la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) d'Oman et le golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) du Bengale, qui souffle du sud-ouest pendant six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) et du nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) pendant l'autre semestre.

Causes et conséquences

Mousson au Cambodge en juillet 2004.

Les moussons sont causées par le fait que la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) s'échauffe et se rafraîchit plus vite que la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.). Au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant l'été et suivant l'hiver. Il se...), les températures terrestres s'élèvent progressivement et la terre atteint une température plus élevée que la mer. L'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) chaud de la terre tend à s'élever, créant une zone de basse pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) locale au niveau du sol. Cela crée un appel d'air et un vent extrêmement constant souffle alors de la mer vers la terre car sous les Tropiques la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) subit peu de perturbations, contrairement aux latitudes plus élevées. Cette circulation peut durer des semaines ou même des mois, le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) que la température de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...) de la mer devienne aussi chaude que la température maximale quotidienne des terres et que la boucle thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents...) ne puisse plus se former.

En fait, la mousson estivale produit un déplacement de la zone de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) intertropicale (ZCIT) vers des régions montagneuses. Le mouvement vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.) dans cette zone crée déjà des conditions favorables à de fortes précipitations orageuses mais les pluies sont rehaussées par l'air humide de la mer qui remonte la pente des montagnes et qui doit condenser par refroidissement des parcelles d’air. Elles peuvent également en partie provenir de complexes convectifs de méso-échelle imbriqués dans la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la...) nuageuse.

En hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.), la terre se rafraîchit plus vite, et la mer garde la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) plus longtemps. L'air chaud au-dessus de la mer s'élève, créant une zone de basse pression et du même coup un vent de la terre vers la mer. La différence de température entre la mer et la terre étant moindre qu'en été, le vent de la mousson d'hiver n'est pas aussi constant que celui de la mousson d'été.

Élargissement du concept

Depuis que le système des moussons est mieux compris, sa définition a été élargie pour inclure presque tous les phénomènes liés au cycle annuel du climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie...) dans les régions tropicales et subtropicales de l'Asie, de l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l’île-continent...), de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) et dans les mers et les océans régionaux. Toutes ces régions connaissent les cycles climatiques les plus vigoureux et les plus spectaculaires de notre planète, la Terre, et c'est surtout la mousson estivale qui domine ces régions. La mousson du sud de la Chine et du sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) asiatique s'inscrit dans le même cycle que celle de l'Inde. Elle se produit un peu différemment dans les autres régions et on ne peut en général parler de mousson d'hiver sauf pour l'Inde. Enfin, les phénomènes de mousson restent marginaux en Amérique tropicale et subtropicale mais le terme est utilisé assez fréquemment par le National Weather Service pour désigner la saison pluvieuse dans les déserts de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le...) américain.

Mousson africaine

Le cas le plus marquant en la matière est celui de l'Afrique subsaharienne. Dans le sud-ouest de cette région d'Afrique, il existe une mousson qui est reliée au déplacement semi-annuel de la Zone de convergence intertropicale (ZCIT) et à la différence de réchauffement entre le Sahara et la côte atlantique équatorial dans le golfe de Guinée. Les alizés secs du nord-est, et particulièrement leur forme plus intense l'harmattan, sont coupés par le mouvement vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) en été de la ZCIT où les vents sont légers. La ceinture pluvieuse des côtes africaines s'élargit, sans toutefois s'enfoncer profondément à l'intérieur du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste...), à la différence de ce qui se produit en Inde ou en Chine.

La mousson ouest africaine diffère donc en beaucoup d’aspects de la mousson asiatique. Le phénomène est très symétrique d'ouest en est à grande échelle, alors qu’au-dessus de l’Inde le flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...)...) est plus complexe. Une autre différence importante, parmi beaucoup d’autres, réside dans le fait que la mousson indienne semble plus constante en termes de précipitations que la mousson africaine. L’Inde n’a jamais connu plus de deux années consécutives de sécheresse au cours du XXe siècle alors que la région sahélienne a souffert de sécheresse depuis le début des années 1990.

La mousson africaine reste un sujet d'étude. En effet, elle varie jusqu'à 40% d'une année à l'autre, alors que la mousson indienne fluctue d'à peine 10%. Les régions semi-arides du Sahel et du Soudan voient ainsi une période de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...) très aléatoire dans une circulation du sud dont dépend la survie de la population.

Mousson d'Asie du sud et d'Océanie

En Asie du sud, la mousson se produit de décembre à mars avec des vents qui proviennent du nord-est. La température sur le centre de l'Asie est moins de 25 °C car on est en hiver ce qui crée un anticyclone (Un anticyclone est une zone de circulation atmosphérique autour d'un centre de haute pression. Leur sens de rotation est lié à la force de...) sur la région. Le courant-jet dans cette région se divise en une branche subtropicale et un branche polaire. La première souffle le plus souvent du nord-est, apportant de l'air sec sur l'Inde et le sud de l'Asie. Au même moment, une système dépressionnaire se développe sur le sud-est asiatique et l'Australasie dont les vents sont dirigés vers l'Australie, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle...) un creux barométrique où converge l'humidité.

Mousson sud-américaine

La plupart du Brésil subit l'influence d'une mousson estivale et Rio de Janeiro (Rio de Janeiro est une mégapole située dans le sud-est du Brésil. C'est également la capitale de l'État de Rio de Janeiro. Avec ses 6,1 millions d'habitants intra-muros...) est fameuse pour ses inondations durant celle-ci.

Mousson nord-américaine

En Amérique du Nord, la différence de températures entre les grands déserts de l'Ouest américain et du Mexique et le golfe du Mexique sert de moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce...) à une mousson qui s'étend de la fin juin à la fin juillet. Elle commence le long de la côte et s'étend jusqu'aux déserts durant cette période. Elle affecte au Mexique la Sierra Madre Occidentale et aux États-Unis les États de l'Arizona, du Nouveau-Mexique, du Nevada, de l'Utah, du Colorado, du Texas et même de la partie sud-est de la Californie dans les Peninsular et Transverse Ranges. Elle atteint rarement la côte du Pacifique.

Cette mousson est associée à des épisodes orageux brefs mais torrentiels, et non à des pluies continuelles. En effet, elle amène de grandes quantités d'humidité depuis le golfe du Mexique dans de l'air chaud et instable. Cette humidité n'est cependant pas largement répartie et les orages éclatent seulement lorsque des déclencheurs supplémentaires sont présents. En général, les orages vont se déclencher et causer des crues subites des ruisseaux à sec de ces régions si la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) « précipitable » dépasse 34 millimètres.

Jusqu'à soixante-dix pour cent du total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....) annuel de précipitations dans ces régions tombent durant la mousson. Les plantes sont adaptées à cet apport et ces régions désertiques, le Sonora et le Mojave, sont considérées comme des déserts « humides ». Ces pluies jouent également un rôle dans le contrôle des feux de brousse.

Orages vus de El Cajon en Californie. Ils vont rarement plus loin que les montagnes en arrière-plan, les Peninsular Ranges
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.