NEAR Shoemaker
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

NEAR Shoemaker (Near Earth Asteroid Rendezvous - Shoemaker) est une sonde lancée le 17 février 1996 par la NASA dans le but d'étudier en détails l'un des plus gros astéroïdes géocroiseurs : 433 Éros. La sonde s'est finalement posée sur l'astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la différence d’une comète, tourne autour du Soleil sur une...) le 12 février 2001 sans subir de dommages. Le dernier signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...) de la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les...) a été reçu le 28 février 2001.

Détails sur la mission

Astéroïde Eros vu par sonde Near à 7000 km, le 4 février 2000.
Astéroïde Eros vu par sonde Near à 7000 km, le 4 février 2000.

Le 27 juin 1997 la sonde était à seulement 1800 km de l'astéroïde Mathilde, dont elle n'a pas pris moins de 500 clichés, et était ensuite censée se mettre en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent...) de l'astéroïde Éros le 10 janvier 1999.

Suite à la défaillance du moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir...) et d'une perte momentanée du contact avec la sonde, il a fallu attendre une révolution autour du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...) avant que la sonde ait finalement pu être mise en orbite autour de l'astéroïde (à 50 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la...), le 14 février 2000).

Elle a pu alors observer l'astéroïde sous toutes les coutures pendant près d'un an et, entre avril et octobre 2000, la sonde a établi une cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de...) complète de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) d'Éros pour finalement se poser le 12 février 2001, en prenant quelques ultimes clichés de la surface.

La mise en orbite de la sonde puis son atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est...) réussi constituent une belle performance vu la faible intensité et surtout l'hétérogénéité du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) gravitationnel d'Éros.

Résultats de la mission

Astéroïde Eros survolé par la sonde Near, le 19 septembre 2000.
Astéroïde Eros survolé par la sonde Near, le 19 septembre 2000.

La sonde a notamment permis d'établir la première carte (d'une précision de 3 mètres) de la surface d'un astéroïde. Contrairement aux météorites, Éros n'a pas de champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et...), ce qui constitue une anomalie. De plus la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...) est homogènement répartie, ce qui n'est pas le cas sur d'autres astéroïdes comme Mathilde, ce qui montre qu'il n'a pas connu d'étapes de différenciation. La mesure du champ gravitationnel de l'astéroïde a permis une estimation précise de sa masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) (7 000 milliards de tonnes) et donc de sa densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les...) égale à 2,7 — valeur assez proche de celle de la croûte terrestre (La croûte terrestre est la partie superficielle et solide du matériau dont est faite la Terre. C'est la partie supérieure de la lithosphère (qui constitue les...). Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de cratères à la surface a permis d'estimer l'âge de l'astéroïde à environ un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et précède un...) d'années. La connaissance de la surface d'Éros a également posé de nombreux problèmes. Par exemple, le nombre de cratères ne semble pas obéir aux mêmes lois qu'ailleurs : en général, les cratères sont d'autant plus nombreux qu'ils sont de petite taille, or sur Eros, on compte beaucoup de cratères dont la taille est comprise entre 200 et 1 km, et presque pas pour une taille inférieure à 20 m ! Enfin, la sonde nous a permis grâce à son spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un mélange de molécules par exemple en spectrométrie de...) à rayons X de connaître précisément la composition de la surface d'Éros : elle est principalement constituée de pyroxène, d'olivine et de silicium (Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Si et de numéro atomique 14.).

Page générée en 0.114 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique