John Dollond
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Télescope Dollond exposé à Göttingen, Allemagne
Télescope Dollond exposé à Göttingen, Allemagne

John Dollond (10 juin 1706-30 novembre 1761) est un ingénieur-opticien britannique.

Dollond est le fils d'un réfugié français huguenot, un fabricant de soie (De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées et chenilles de certains papillons notamment (Yponomeutes, bombyx)....) de Spitalfields, Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui devenue un centre culturel,...) ou il naît en 1706. Il poursuit le commerce de son père mais dans le même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) acquiert des connaissances en latin, grec, mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et...), physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de...), anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe...) entre autres. En 1752 il abandonne le commerce de la soie et se joint à son fils aîné, Peter Dollond (1730-1820) qui en 1750 commence à fabriquer des instruments d'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.).

En 1747 alors qu'il est encore un opticien amateur, il écrit une critique à Leonhard Euler selon lequel l'aberration chromatique (En optique géométrique, l'aberration chromatique désigne une aberration optique qui produit une image floue et aux contours irisés.) pourrait être corrigé. Dollond de son côté, à partir des travaux de Newton sur ce sujet, considère que c'est impossible. Toutefois après avoir reçu le résumé d'un mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) de Samuel Klingenstierna, un mathématicien (Un mathématicien est au sens restreint un chercheur en mathématiques, par extension toute personne faisant des mathématiques la base de son...) et astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) suédois, il doute de la précision des expériences de Newton. Klingenstierna démontre, à partir de considérations purement géométriques, que les résultats de Newton contredisent d'autres faits universellement acceptés sur la réfraction (En physique des ondes — notamment en optique, acoustique et sismologie — le phénomène de réfraction est la déviation d'une onde lorsque la vitesse de celle-ci change entre deux milieux. Typiquement, cela se produit à...). Dollond effectue lui même une série d'expériences et accepte que l'aberration chromatique peut être corrigé. En 1758 il publie Account of some experiments concerning the different refrangibility of light (Phil. Trans., 1758) décrivant ses expériences et le cheminement de la mise au point (Graphie) de lentilles achromatiques par la combinaison (Une combinaison peut être :) de lentilles concaves et convexes. On crédite souvent Dollond, à tort, pour l'invention des lentilles achromatiques. Toutefois, avant lui, Chester More Hall, un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon, tandis...) de loi, opticien amateur, a aussi résolu le problème. Hall décide de garder le secret sur son invention et fait fabriquer les 2 lentilles nécessaires, une en verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium (silice SiO2) et de...) flint et une en verre crown par deux opticiens différents. Par un singulier hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.), ces opticiens sous-traitent le travail au même fabricant George Bass. Bass comprend l'intérêt de cette technique mais lui non plus ne prend pas de brevet sur l'invention. Dans les années 1750 Dollond rencontre Bass qui lui raconte l'histoire, Dollond crée sa propre version des lentilles et les brevette. On peut considérer que Dollond a popularisé les lentilles achromatiques plutôt qu'il ne les a inventé.

Dollond a aussi écrit deux articles sur les améliorations qu'il apporte à l'héliomètre, un appareil pour mesurer le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la...) apparent du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est...) et des planètes.

Dollond obtient la médaille Copley en 1758 pour son mémoire sur la correction de l'aberration chromatique. Trois ans plus tard il est élu membre de la Royal Society.

Il meurt le 30 novembre 1761 après une attaque d'apoplexie. Son nom perdure dans celui de la société Dollond & Aitchison spécialisé de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) dans l'optique médicale : lunettes, verres de contacts etc.

Source

(en) " John Dollond ", dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail édition] [lire en ligne]

Page générée en 0.773 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique