Radar secondaire - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Un radar secondaire ou SSR (Secondary Surveillance RADAR) est un dispositif de contrôle aérien qui "interroge" le ciel. Le sigle IFF, (Identification Friend or Foe), désigne un dispositif électronique embarqué développé par les Alliés pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) Guerre mondiale permettant, par interrogation radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la...), d'identifier les aéronefs "amis" ou "ennemis".

Ce dispositif a été amélioré depuis, du moins pour un usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) civil, et a donné naissance aux transpondeurs (interrogation par radar secondaire en mode A, B ou C).
Suivant le mode utilisé, l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) radar au sol peut identifier un appareil par un code attribué à l'avance (squawk) et ainsi obtenir sa position, son niveau de vol (réference altimètrique 1013hpa): mode C. Sa route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie...) et sa vitesse (On distingue :) est calculée par le radar secondaire. Les transpondeurs des avions qui sont à sa portée lui répondent. Les réponses des avions sont capturées par l’antenne du radar secondaire, sont analysées et traitées électroniquement et par la suite visualisées sur les écrans des contrôleurs aériens.

Caractéristiques

Ce type de radar permet de déterminer, comme tous les radars, la position de l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale...) à l'aide d'un gisement et d'une distance relatifs à l'antenne (En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de...). Le radar secondaire a plusieurs avantages qui lui sont propres. Comme un transpondeur (En télécommunications, le terme de transpondeur peut avoir les significations suivantes :) est nécessaire pour être détecté par un radar secondaire, seuls les plots pertinents seront visualisés, les obstacles ou oiseaux n'apparaîtront pas, évitant ainsi une "pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le...) visuelle". Un autre avantage est le fait que des données peuvent être transmises au système radar. Les données dépendent du mode du transpondeur utilisé par l'avion, et des capacités de l'antenne radar. L'IFF permets entre autre d'obtenir l'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...) de l'appareil par mode d'interrogation. Le mode d'interrogation 3/A est directement relié à l'altimètre (Un altimètre est un appareil permettant de mesurer l'altitude.) de l'appareil. De par sa conception, le radar IFF est de taille très réduite, le trajet de l'information est divisée par deux comparé à n'importe quel radar.

Mode A (Alpha)

Le mode A est le plus simple des modes de transmission de données entre l'avion et le sol. La seule information transmise est un code SSR, de quatre chiffres entre 0 et 7 inclus. Le code sera affiché sur la visualisation radar du contrôleur. Chaque avion se voit attribuer un code unique, donc ce code permet d'établir une relation entre un plot et un avion, d'identifier avec certitude que ce plot correspond a cet avion. On appelle cela l'identification radar. Avec le mode A, le contrôleur dispose donc de la position de l'avion, et d'un moyen d'identification radar.

Mode C (Charlie)

Le mode charlie est le plus utilisé actuellement sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) français. Il s'agit en fait d'un mode A amélioré, en ajoutant une information d'altitude. Cette donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) est mesurée dans l'avion, transmise au radar, puis visualisée sur l'écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent...) du contrôleur.

Mode S (Sierra)

Le mode S est encore une évolution du radar secondaire. Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de codes disponibles en mode A et C est limité (4096 codes seulement) et devient insuffisant pour les besoins actuels. Le mode S permettra donc une véritable liaison de données. Au lieu d'un code, l'immatriculation ou indicatif de l'avion pourra être transmis. Au lieu de l'altitude, n'importe quelle donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire,...) pourra être transmise, aussi bien de l'avion vers le sol que du sol vers l'avion. Les applications sont nombreuses.

Modes Militaires

L'IFF effectue dans les avions militaires les mêmes fonctions que le transpondeur. Il ajoute une fonction militaire d'identification ami/hostile. Il existe différents modes militaires: 1, 2, 3, 3C, 4 et 5. Le mode 3 et 3C sont les équivalents militaires aux modes Alpha et Charlie. Les modes 1, 2, 4 et 5 sont exclusivement militaires. Les modes 4 et 5 sont cryptés et le mode 5 permet un véritable dialogue (Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il...) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...).

Traitement des informations radar

Une fois les données transmises à l'antenne, elles sont envoyées au centre ayant besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) de ces informations. Elles subissent un traitement qui remplit plusieurs fonctions. La première est d'augmenter la précision des informations en mélangeant les informations provenant de plusieurs radars. En recoupant les informations, on affine (En mathématiques, affine peut correspondre à :) la position de l'aéronef (Un aéronef est un moyen de transport capable d'évoluer au sein de l'atmosphère...). Ensuite une comparaison avec les informations précédentes est effectuée, afin de déterminer la route de l'avion, et sa vitesse. Ces informations seront ensuite affichées sur la visualisation radar.

Il est à noter que le fait qu'un équipement de bord soit nécessaire pour être visualisé rend le radar secondaire impropre à une utilisation militaire. Pour une détection exhaustive, on préfèrera le radar primaire.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.105 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique