Classification internationale des maladies
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'appellation complète de la Classification internationale des maladies est " Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes " (en anglais : International Statistical Classification of Diseases and Related Health Problems). La désignation usuelle abrégée de " Classification internationale des maladies " est à l’origine du sigle couramment utilisé pour la désigner : " la CIM " (en anglais : ICD). La CIM permet le codage (De façon générale un codage permet de passer d'une représentation des données vers une autre.) des maladies, des traumatismes et de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) des motifs de recours aux services de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). Elle est publiée par l'OMS et est utilisée à travers le monde (Le mot monde peut désigner :) pour enregistrer les causes de morbidité et de mortalité, à des fins diverses parmi lesquelles le financement et l'organisation (Une organisation est) des services de santé ont pris ces dernières années une part croissante.

Elle a été conçue pour " permettre l'analyse systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers. Elle ne doit pas être confondue...), l'interprétation et la comparaison des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de mortalité et de morbidité recueillies dans différents pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision...) ou régions à des époques différentes " (volume 2 p. 2). Son histoire a commencé avec la Classification des causes de décès de Jacques Bertillon (1893). Cette classification connut cinq révisions décennales jusqu'en 1938. À sa création en 1945, l'OMS se vit confier l'évolution de la classification de Bertillon qui devint en 1948, avec la sixième révision, la " Classification statistique (Une statistique est, au premier abord, un nombre calculé à propos d'un échantillon. D'une façon générale, c'est le résultat de l'application d'une...) internationale des maladies, traumatismes et causes de décès " : elle cessait en effet de ne répertorier que les causes de décès pour s'intéresser de façon plus générale à la morbidité. Les travaux pour l'élaboration de la dixième révision (CIM-10, en anglais : ICD-10) actuellement utilisée (2006) avaient commencé en 1983 et ont été achevés en 1992. La CIM-9 ayant vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) en 1975, la CIM-10 a rompu le rythme décennal des révisions. L'un des motifs en est l'importance des modifications effectuées. L'OMS avait prévu que les révisions décennales seraient remplacées par des mises à jour. La première a été publiée en 1996, suivie d'autres selon un rythme annuel.

Les affections (symptômes, maladies, lésions traumatiques, empoisonnements) et les autres motifs de recours aux soins sont répertoriés dans la CIM avec une précision qui dépend de leur importance, c'est-à-dire de leur fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...) et de l'intensité du problème de santé public qu'ils posent (par exemple, le chapitre des maladies infectieuses est le plus gros et le plus détaillé parce que ces maladies sont la première cause mondiale de morbidité et de mortalité). La CIM attribue aux entités répertoriées un code alphanumérique comportant trois à cinq caractères.

La CIM-10 comprend trois volumes.

Volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) 1

Il est essentiellement constitué par la table analytique de la classification.

  1. La table analytique comporte vingt deux chapitres depuis 2006, du fait de sa plus récente mise à jour ; elle en comptait vingt et un auparavant. Chaque chapitre est divisé en catégories affectées d'un code à trois caractères, par exemple : asthme (L'asthme (phon. : [asm]) du latin asthma signifiant « respiration difficile », est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes supérieures et notamment les deux...) J45. La majorité des catégories propose un niveau de détail supplémentaire ou sous-catégorie dont le code est précisé par un quatrième caractère (séparé des trois premiers par un point), par exemple : asthme allergique J45.0.

Les vingt deux chapitres sont les suivants, avec l'indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit ou oral.) entre parenthèses des codes des première et dernière catégories qu'ils contiennent.

  • Chapitre I : Certaines maladies infectieuses et parasitaires (A00-B99)
  • Chapitre II : Tumeurs (C00-D48)
  • Chapitre III : Maladies du sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un...) et des organes hématopoïétiques et certains troubles du système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le « soi » du « non-soi ». Ce qui est reconnu comme non-soi...) (D50-D89)
  • Chapitre IV : Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques (E00-E90)
  • Chapitre V : Troubles mentaux et du comportement (F00-F99)
  • Chapitre VI : Maladies du système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les mouvements musculaires, contrôle le fonctionnement des...) (G00-G99)
  • Chapitre VII : Maladies de l'œil et de ses annexes (H00-H59)
  • Chapitre VIII : Maladies de l'oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans...) et de l'apophyse mastoïde (H60-H95)
  • Chapitre IX : Maladies de l'appareil circulatoire (I00-I99)
  • Chapitre X : Maladies de l'appareil respiratoire (J00-J99)
  • Chapitre XI : Maladies de l'appareil digestif (K00-K93)
  • Chapitre XII : Maladies de la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) et du tissu cellulaire sous-cutané (L00-L99)
  • Chapitre XIII : Maladies du système ostéo-articulaire, des muscles et du tissu conjonctif (M00-M99)
  • Chapitre XIV : Maladies de l'appareil génito-urinaire (N00-N99)
  • Chapitre XV : Grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle...), accouchement et puerpéralité (O00-O99)
  • Chapitre XVI : Certaines affections dont l'origine se situe dans la période périnatale (P00-P96)
  • Chapitre XVII : Malformations congénitales et anomalies chromosomiques (Q00-Q99)
  • Chapitre XVIII : Symptômes, signes et résultats anormaux d'examens cliniques et de laboratoire, non classés ailleurs (R00-R99)
  • Chapitre XIX : Lésions traumatiques, empoisonnements et certaines autres conséquences de causes externes (S00-T98)
  • Chapitre XX : Causes externes de morbidité et de mortalité (V01-Y98)
  • Chapitre XXI : Facteurs influant sur l'état de santé et motifs de recours aux services de santé (Z00-Z99)
  • Chapitre XXII : Codes d'utilisation particulière (U00-U99)

Seuls les vingt et un premiers chapitres sont aujourd'hui présents dans l'édition papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et...) de la CIM-10. Le chapitre XXII est accessible en anglais sur le site Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le...) de l'OMS, avec l'ensemble des mises à jour faites depuis 1996. Il est aussi accessible avec les mises à jour, en français, sur le site de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation.

  1. Morphologie des tumeurs : c'est une nomenclature anatomopathologique qui provient de l'adaptation de la CIM à l'oncologie.
  2. Annexes
  • Listes spéciales pour la mise en tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) des causes de mortalité et de morbidité
  • Définitions

Volume 2

C'est le manuel d'utilisation de la CIM. Il contient les règles et directives pour l'établissement des certificats de décès et pour le codage de la mortalité et de la morbidité.

Volume 3

Il contient l'index alphabétique de la table analytique du volume 1. L'ensemble fournit un thesaurus de quelque 14790 entrées, dont voici un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :):

F60.5, Caractère obsessionel(-compulsif)

F60.0, Caractère paranoïaque

R46.5, Caractère soupçonneux

T58, Carboxyhémoglobinémie

D39.1, Carcinoïde (M8240/3) - avec goitre ou strume ovarien(ne) (M9091/1)

C18.1, Carcinoïde (M8240/3) - à cellules caliciformes (M8243/3) siège non précisé

D37.3, Carcinoïde (M8240/3) - appendice (M8240/1)

C18.1, Carcinoïde (M8240/3) - mucineux (M8243/3) siège non précisé

D39.1, Carcinoïde (M8240/3) - ovarien (M9091/1)

D39.1, Carcinoïde (M8240/3) - strumeux (M9091/1)

C78.6, Carcinomatose péritonéale (M8010/6)

C80, Carcinomatose siège non précisé (M8010/6)

C75.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - acidophile (Les poissons ne sont pas retrouvés à des pH inférieurs à 4, les plantes et les insectes à des pH inférieurs à 2-3. Quelques eucaryotes unicellulaires peuvent vivre à des pH inférieur à 1...) (M8280/3) siège non précisé

C75.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - acidophile et basophile, mixte (M8281/3) siège non précisé

C41.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - améloblastique (M9270/3)

C41.0, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - améloblastique (M9270/3) maxillaire supérieur (os)

C44.9, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - apocrine (M8401/3) siège non précisé

C21.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - basaloïde (M8123/3)

C75.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - basophile (M8300/3) siège non précisé

C75.1, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - basophile et acidophile, mixte (M8281/3) siège non précisé

C10.4, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - branchial ou branchiogénique

C50.9, Carcinome (à) (de) (M8010/3) - canalaire (M8500/3) infiltrant (M8500/3) avec carcinome lobulaire (in situ) (M8522/3) siège non précisé

ICD-9-CM (International Classification of Diseases, 9th Revision, Clinical Modification)

Page générée en 0.239 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique