Institut national de la santé et de la recherche médicale
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Sciences en France
Universités
Grandes écoles
Grands établissements
EPST (CNRS, Inserm,...)
EPIC (CEA, CNES,...)
EPA (CINES, CNED, MétéoFrance, École polytechnique ,...)

L’Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel...) national de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et de la recherche médicale (La recherche médicale se divise en recherche fondamentale et clinique.) (ou INSERM) est un organisme de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) médicale français, placé sous la double tutelle du ministère de la recherche et du ministère de la santé (Le Ministère de la Santé peut faire référence :).

Histoire

Il est créé en 1964 (décret du 18 juillet 1964) et prend la suite de l’Institut National d’Hygiène (INH) créé, lui, après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...) Guerre mondiale. Son budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) est de moins de 500 millions d’euros par an (source : L’Express, 28 juin 2004). Son équivalent américain, le NIH (National Institutes of Health), a un bugdet de 27 milliards de dollars. L'actuel directeur général de l'INSERM est Christian Bréchot.

Missions

L'INSERM a pour mission l'étude de la santé humaine avec pour vocation d'investir le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de la recherche biomédicale fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) et appliquée, dans les domaines de la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle...) cellulaire, la biologie moléculaire, la génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.), la physiologie (La physiologie (du grec φύσις, phusis, la nature, et λόγος, logos, l'étude, la science) étudie...), la physiopathologie, la thérapie génique (La thérapie génique est une stratégie thérapeutique qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d'un individu pour traiter une maladie. La thérapie génique vise...), l'épidémiologie, l'imagerie médicale (L'imagerie médicale regroupe les moyens d'acquisition et de restitution d'images à partir de différents phénomènes physiques (Résonance magnétique, réflexion d'ondes ultrasons, radioactivité,...)...

Organisation (Une organisation est), structures et personnels

L'INSERM est dirigé par un directeur général entouré d'un comité d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) et de réflexion stratégiques (le CORES créé en 2001) qui prend ses décisions après consultations (non facultatives) de deux instances scientifiques, le conseil scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...) et les commissions scientifiques spécialisées, et d'une instance administrative, le conseil d'administration.

L'INSERM est structuré en unités de recherche de tailles variées. En 2007, l'INSERM est consituté de 339 unités, le plus souvent insérées au sein de facultés de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du...), d'hopitaux, et d'universités (pour 85% d'entre elles). Certaines unités sont mixtes dans leur rattachement et leur financement, c’est-à-dire labélisées également en tant qu'unités CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) ou département universitaires.

En 2007, environ 6 500 personnes sont des employés permanents de l'INSERM, répartis en deux corps distincts : les chercheurs (directeurs et chargés de recherches) d'une part ; les ingénieurs, techniciens, et personnels administratifs (ingénieurs de recherches, ingénieurs d'études, assistants ingénieurs et techniciens) d'autre part. À ceux-là s'ajoutent les étudiants, et contractants divers, portant le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple :...) de personnes employées à environ 13 000.

Directeurs généraux

  • 2001-200X: Christian Bréchot
  • 1996-2001: Claude Griscelli
  • 1982-1996: Philippe Lazar
  • 1979-1982: Philippe Laudat
  • 1969-1979: Constant Burg
  • 1964-1969: Eugène Aujaleu
Page générée en 0.043 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique