Airco DH.2
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Airco DH.2
Rôle Avion de chasse
Équipage
'
Motorisation
Moteur moteur Gnome mono soupape (Une soupape est un organe mécanique servant à fermer et ouvrir une chambre ou un conduit à la demande .)
100 ch (74 kW)
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...)
[[Image:{{{plan3vues}}}|300px]]
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 8,61 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) 7,68 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 2,91 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est...) alaire 23,18 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 428 kg
Avec armement 654 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 150 km/h
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 4 265 m
Vitesse ascensionnelle 168 m/min
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme d'études...) Une mitrailleuse Lewis
Avionique

L'Airco DH.2 était un avion de chasse (Un avion de chasse (aussi appelé chasseur) est un avion militaire conçu pour attaquer les avions adverses, qu'il s'agisse par exemple de bombardiers afin de les empêcher d'atteindre leurs cibles, ou...) biplan (Un biplan est un avion pourvu de deux paires d'ailes, l'une au-dessus de l'autre. Si une des ailes est moitié plus petite que l'autre, on parle plus précisément de sesquiplan.) britannique de la Première Guerre mondiale. Il fut développé par la société Airco et il s'agissait de la deuxième construction de Geoffrey de Havilland (de Havilland Aircraft Company est un constructeur aéronautique britannique fondé en 1920 par Geoffrey de Havilland.) pour cette société.

Cet appareil était, par sa construction, presque identique à son prédécesseur, l'Airco D.H.1. Mais ce dernier était un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) biplace alors que le "DH.2" était un appareil monoplace et avait, de ce fait, des dimensions réduites. Mais il s'agissait dans les deux cas de biplans à deux entretoises avec des ailes de taille identique constituées d'une structure en bois recouverte de toile. Son fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la stabilité).) était également constitué d'une structure en bois non habillée.

Du fait de ses dimensions réduites combinées à des améliorations aérodynamiques, cet appareil offrait moins de résistance à l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de...) que le DH.1. De plus, sa structure était renforcée et il était doté d'un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à...) plus puissant, un "Gnôme" 9 cylindres de 100 ch. (74 kW) propulsif.

Le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) du DH.2 eut lieu le 1er juin 1915.

Début 1916, des quantités importantes de cet avion furent livrées à l'armée. Dès lors, il fut critiqué par les pilotes qui lui reprochaient d'être très difficile à manier. Ceci était dû à ses gouvernes très sensibles mais qui, d'un autre côté, en faisaient également un bon chasseur qui permettait enfin de contrer efficacement les redoutables monoplans allemands Fokker E.III. Il est néanmoins avéré que seuls les pilotes vraiment expérimentés arrivaient à se servir correctement du DH.2.

Au début, les pilotes avaient également des problèmes pour se servir de la mitrailleuse. En effet, deux supports pour l'arme étaient disposés de part et d'autre du fuselage et le pilote devait déplacer la mitrailleuse de 12 kg d'un support vers l'autre s'il voulait changer de direction de tir, ce qui était assez délicat quand il fallait en plus contrôler l'avion…

Les plaintes des pilotes ont conduit à l'installation d'un support d'arme central avec la possibilité d'une orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la...) verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) de la mitrailleuse. Mais en général les pilotes ont bloqué l'arme en position et ils dirigeaient l'avion vers la cible.

En automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 1918 le DH.2 a été retiré du service de la RAF. A cette date, Airco avait fabriqué 401 exemplaires de cet appareil.

Page générée en 0.309 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique