Neoval
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Neoval est le programme de recherche qui accouchera du futur système de transport modulaire automatique sur pneus de Siemens. Ce programme de recherche est piloté par Siemens Transportation Systems, la filiale transport du groupe Siemens, en partenariat avec l'industriel français Lohr.

Le programme Neoval (Neoval est le programme de recherche qui accouchera du futur système de transport modulaire automatique sur pneus de Siemens. Ce programme de recherche est piloté par Siemens...) est un des six premiers projets retenus par l'Agence de l'innovation industrielle (AII), ce qui prouve le regain d'intérêt pour les systèmes de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) en commun et le caractère innovant du concept présenté par les industriels. Le développement de ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours...) est estimé à 62 millions d'euros, dont 11 millions de subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation...) et 15 millions d'avance remboursable par l'AII.

Le programme Neoval accouchera d'un système innovant de transport dans la lignée du Val de Siemens. Il associe Siemens Transportation Systems et LOHR Industrie (Lohr Industrie est un fabricant français de matériels ferroviaires implanté à Duppigheim en Alsace.) pour développer un concept innovant s'appuyant en particulier sur des technologies initialement développées pour le domaine routier. Dans le cadre de ce partenariat, Lohr Industrie est chargé de la production du véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) et Siemens Transportation Systems du système et de sa commercialisation.

Principes et marchés

Le Neoval est conçu pour obtenir un métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.) très flexible. Contrairement au Val, limité à des configurations de 2 ou 4 voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...), Néoval devrait pouvoir en accueillir entre 1 et 6, soit une capacité de 5 000 à 30 000 personnes par heures (L'heure est une unité de mesure  :) et par direction, contre 24 000 pour le Val. Neoval est donc destiné à des marchés de métro léger (Un métro léger est une forme de transports en commun où des trams roulent complètement ou partiellement en souterrain. Un métro léger est assimilable à un tramway en surface et à un métro classique sur son parcours...), comme pour les aéroports ou urbain. Il devrait avoir une vitesse commerciale (La vitesse commerciale d'un moyen de transport en commun est sa vitesse moyenne utile à l'usager.) de pointe de 80 km/h (50 miles/h), ce qui correspond au Val actuel.

Le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un...) qui accueillera la première ligne de Neoval n'est pas désigné à cette date (début 2007).

Technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :)

Le Neoval devrait reposer sur une technologie hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement interspécifique) ou...), pour faire baisser les coûts de production et améliorer les performances. Le véhicule doit être guidé par un rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée. Ils reposent alors généralement sur des traverses pour...) central et deux galets en V, à l'image du Translohr (Translohr est le nom d'un système de tramway sur pneus développé par la société Lohr Industrie.). Ce dispositif a l'avantage de réduire fortement les pressions exercées sur le rail et les galets. Il simplifie aussi les appareils de voies. Le système de roulage et de freinage sera importé du monde (Le mot monde peut désigner :) routier, comme beaucoup d'autres éléments (châssis, essieu (Dans un véhicule à roues, un essieu est un arbre placé transversalement sous la caisse et supportant par l'intermédiaire des fusées les roues situées à ses extrémités. Un essieu peut être simplement porteur, ou moteur et/ou...), suspension) afin de réduire les coûts. Le châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) est porteur des roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.), du système de guidage et de la suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de particule. En géomorphologie, la suspension est un mode de transport...). La combinaison (Une combinaison peut être :) des technologies routières et ferroviaires permettra en outre un très faible rayon de courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est une mesure quantitative du caractère « plus ou moins courbé » de cet objet. Par exemple :), de l'ordre de 10,5 mètres. Toute la partie véhicule est en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...) de Lohr industrie. Siemens, en charge de la partie "système", intègrera sa dernière génération d'automatismes CBTC (Le CBTC (Communication Based Train Control) signifie “Gestion des trains basée sur la communication”.) (Communication Based Train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et...) Control), appelée Trainguard MT CBTC, afin d'accroître la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par...), la régularité et la capacité. Ces automatismes permettront d'adapter la composition des rames à la demande de trafic, et ceci de façon dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) pendant la journée d'exploitation.

Énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.)

Les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) électriques du Neoval seront des moteurs-roues. Deux versions de véhicules seraient prévues : la première disposant d'une alimentation classique par rail de traction, la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) disposant d'un système innovant de stockage d'énergie embarqué sous forme de batteries et de supercondensateurs. Ces derniers fourniront la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) au démarrage et permettront de récupérer une grande part de l'énergie cinétique (L'énergie cinétique (aussi appelée dans les anciens écrits vis viva, ou force vive) est l’énergie que possède un corps du fait de son mouvement....) de freinage, réduisant ainsi la consommation globale d'énergie. Les trains étant autonomes en énergie, ce système permettra de s'affranchir du rail de traction entre stations, toujours pour réduire les coûts.

Page générée en 0.295 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique