Abbaye Saint-Georges de Boscherville - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Bibliographie

  • Albert Besnard, Monographie de l'église et de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville (Seine-Inférieure), Émile Lechevalier, Paris, 1899  
  • Joseph Daoust, Abbaye Saint-Georges de Boscherville, L. Durand et fils, Fécamp, 1954, 32 p.  
  • Marcel Degrutère, L'Orgue de l'abbaye Saint-Georges de Saint-Martin-de-Boscherville, Association des Amis de l'Orgue, Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...), 1985
  • Achile Deville, Essai historique et descriptif sur l'église et l'abbaye de St Georges de Boscherville, près Rouen, N. Périaux, Rouen, 1827
  • Georges Dubosc, L'Abbaye de Saint Georges de Boscherville, impr. L. Wolf, Rouen, 1912
  • Frédéric Épaud, De la charpente romane à la charpente gothique en Normandie, CRAHM, 2007
  • Jacques Le Maho, Boscherville : du temple païen à l'abbaye bénédictine, Musée départemental des Antiquités, Rouen, 1986
  • Jacques Le Maho, « L'Église (L'église peut être :) Saint-Georges de Boscherville », dans Les Dossiers d'archéologie , no 144, 1990
  • Jacques Le Maho, « Saint-Georges-de Boscherville : Du temple gallo-romain à l'abbaye bénédictine », dans Annuaire des cinq départements de la Normandie, 2000
  • Jacques Le Maho et Nicolas Wasylyszyn, Saint-Georges de Boscherville, 2000 ans d'histoire, Rouen, 1998
  • Hubert Postic, Les Chapiteaux romans de l'église abbatiale de Saint-Georges de Boscherville, Lecerf, Rouen, 1958
  • Nathalie Roy, Boscherville, du temple païen à l'abbaye bénédictine, Musée départemental des Antiquités, Rouen, 1986
  • Alexandre Vernon, « La Blanche Nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les...), Saint-Georges de Boscherville », dans Patrimoine normand , no 44, 2002
  • Yannick Rose, La chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) des Chambellans à l'abbaye Saint-Georges, à Saint-Martin de Boscherville (Seine-Maritime) : bilan des fouilles archéologiques de 1988, 1998 
  • R. de la Rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou...), Généalogie famille de la Rivière, Archives nationales, Paris, 1972

Divers

  • Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) de la Rivière en 1179, fait un don à l'abbaye de Saint-Victor-en-Caux, alors sous le patronage (Le Patronage est un ensemble d'initiatives associatrices destinés à protéger et à venir au secours des pauvres, à l'origine placé sous la protection d'un saint patron. Par extension, le terme désigne...) du moine Victor, puis en 1190, Philippe de la Rivière cède ses droits sur l'église de Saint-Pierre-de-Manneville à l'abbaye de Saint-Georges de Boscherville dont le même Victor est devenu Abbé.
  • David Hallyday et Estelle Lefébure s'y sont mariés le 15 septembre 1989
  • Jean Lecanuet et sa femme y sont inhumés.
  • Louis Thiry y a enregistré, sur les grandes orgues historiques un disque compact (Un disque compact (dans le langage courant, CD pour l'anglais Compact Disc), est un disque optique utilisé pour stocker des données sous forme numérique. Il se lit sur une platine laser.) intitulé : «Un tour d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) à partir de Rouen : J. Titelouze : ‘Urbs Jerusalem', F. Correa (Correa est un genre de 11 espèces d'angiospermes aux fleurs en forme de cloches originaires pour la plupart de l'est de l'Australie. Correa fait parie de la famille des...) de Arauxo : 2 Tientos 4° et 9° ton, G. Frescobaldi : Canzon dopo l'epistole, Ricercar dopo il credo, Toccata per l'Elevazione.- « Disque Ensemble », 1994
Page générée en 0.059 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique