Abbaye Saint-Georges de Boscherville - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Abbaye Saint-Georges de Boscherville
La nef de l'église abbatiale.

Latitude
Longitude
49° 26′ 39″ Nord
       0° 57′ 52″ Est
/ 49.4442, 0.9645
 
Pays France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Saint-Martin-de-Boscherville
Culte Catholique romain
Type Abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de...)
Rattaché à Archidiocèse de Rouen
Début de la construction XIIe siècle
Autres campagnes
de travaux
XVIIe siècle
Style(s) dominant(s) Roman
Protection  Classé MH
Site internet Consulter
Localisation

 

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Georges de Boscherville

 

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Abbaye Saint-Georges de Boscherville

L'abbaye Saint-Georges de Boscherville se trouve dans la commune de Saint-Martin-de-Boscherville, en Seine-Maritime. L'église abbatiale est presque intégralement de style roman.

L'église fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et...) d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1840. La salle capitulaire fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1875.

Histoire

L'abbaye fut construite du XIIe et XIIIe siècle sur le site d'un ancien temple païen. Des fouilles archéologiques entreprises en 1981 ont révélé la présence d'un fanum gaulois de la fin du Ier siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...) av. J.-C. et une chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) funéraire chrétienne du VIIe siècle.

Cependant, elle fut précédée au XIe siècle par une collégiale (Une collégiale est une église qui a été confiée à un collège de clercs ou chapitre collégial, c'est-à-dire à une réunion de chanoines (de nombre variable selon les lieux) qui se...) voulue par Raoul Fitzgérald le Chambellan, chambellan du duc de Normandie.

Son fils Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) de Tancarville entreprend de la remplacer par une abbaye bénédictine, après en avoir « expulsé les chanoines ». L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1113 voit l'arrivée de moines bénédictins en provenance de l'abbaye de Saint-Évroult (Orne) qui remplacent les chanoines.

En 1235, la voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme un arc et son équilibre...) de la nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les...) en charpente est remplacée par une voûte gothique en pierre.

Pendant les Guerres de religion, l'abbaye est saccagée trois fois par les huguenots : en 1562, en 1570 (salle capitulaire) et en 1590 (logis de l'abbé).

En 1659, l'abbaye est réformée par les Mauristes.

Sous la Révolution, la municipalité de Saint-Martin-de-Boscherville décide d'utiliser l'église abbatiale Saint-Georges pour la pratique du culte, l'église Saint-Martin étant jugée trop petite et excentrée.

Lors de travaux dans la salle capitulaire en 1978, fut retrouvée une magnifique crosse d'abbé en laiton gravé et poinçonné, datant du début du XIIIe siècle.

Jardins

Les jardins à la française du XVIIe siècle ont été redessinés récemment à partir des plans anciens. Ils se composent d'un potager, d'un verger et de parterres de plantes aromatiques et médicinales.

Ils ont reçu le label « jardin remarquable ».

Bâtiments

Abside (L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à...) de l'église

Église (L'église peut être :) abbatiale

Église abbatiale (XIIe siècle) avec tour-lanterne (Une tour-lanterne est une tour s'élevant, dans certaines églises, au dessus de la croisée du transept et comportant des ouvertures par lesquelles la lumière peut pénétrer dans l'édifice.) et orgue (1627).

Dalle funéraire d'Antoine Le Roux (1535).

Salle capitulaire

Salle capitulaire (XIIe siècle) avec chapiteaux historiés. Propriété du département de Seine-Maritime.

Des fouilles y ont été effectuées en 1978-1979 par Jacques Le Maho.

Bâtiment monastique

Il subsiste une partie des bâtiments monastiques édifiés par les moines mauristes (XVIIe siècle).

Cloître (Un cloître ou cloitre (ou anciennement cloistre, ou clouastre) est une cour entourée de murs et de galeries établie à côté des églises...)

Le cloître a entièrement disparu. Un remarquable chapiteau ( Un chapiteau est une grande tente où se produisent les cirques ; En architecture, un chapiteau est un élément de forme évasée qui couronne une colonne et lui transmet les charges qu'elle doit porter. ) du XIIe siècle représentant onze musiciens et une acrobate est conservé au musée des Antiquités de Rouen.

Chapelle des Chambellans

La chapelle des Chambellans est une chapelle du XIIIe siècle située au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Page générée en 0.082 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique