Agent conversationnel
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un agent conversationnel est un agent qui dialogue avec un utilisateur. La recherche sur cette Interface Homme-machine est influencée par la compétition sur le test de Turing (1950) : donner l'illusion qu'un programme pense par un dialogue (Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il doit y avoir au minimum un émetteur et un récepteur. Une donnée émise, c'est le message. Un code, c'est la langue et/ou le...) sensé. Un utilisateur est invité à formuler sa demande en langage naturel (Un langage naturel est une langue « normale » parlée par un être humain.), elle est affinée par un échange convivial, dont le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de...) interprète une requête (Le mot requête, synonyme de demande, est employé dans les domaines suivants :) opérationnelle pour son système d'information. Un agent conversationnel (Un agent conversationnel est un agent qui dialogue avec un utilisateur. La recherche sur cette Interface Homme-machine est influencée par la compétition sur le test de Turing...) peut en plus rechercher l'Effet ELIZA (ELIZA est un célèbre programme informatique écrit par Joseph Weizenbaum en 1966, qui simulait un psychothérapeute rogérien en reformulant la plupart des affirmations du « patient » en questions, et en...). ELIZA, un des premiers chatterbots, simulait un psychothérapeute rogérien, plusieurs personnes en seraient devenues dépendantes sur le plan émotionnel. Les agents conversationnels débordent donc la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) ou le divertissement, ils mettent en œuvre des connaissances linguistiques, psychologiques, et bien sûr informatiques.

Méthode

Un chatterbot est un programme (robot) qui tente de converser avec une personne durant quelques minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain...) ou plus en donnant l'apparence d'une conversation avec un humain. Il est vrai qu'une bonne compréhension de la conversation est nécessaire à la tenue d'un dialogue sensé, mais la plupart des chatterbots ne s'y essayent pas. Ils repèrent plutôt les mots-clés ou les expressions de leur interlocuteur pour retrouver des réponses préparées ou calculées à l'avance et qui peuvent mener la conversation plus loin d'une manière plus ou moins intelligente, mais sans nécessiter de comprendre de quoi ils parlent.

Applications commerciales

Depuis quelques années, les agents conversationnels fleurissent sur internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) et les sociétés qui en profitent sont maintenant légions. Le support client (Le mot client a plusieurs acceptations :) et le télémarketing sont les cibles privilégiées de ces nouveaux venus du web.

Ansi depuis 2009 la société SmartAction propose un agent conversationnel ; uniquement anglophone pour l’instant; pour le télémarketing, les hotlines et d’autres applications téléphoniques. Selon ses concepteurs le système est capable de remplacer un opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) humain dans de nombreux cas. Il travaille par apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation, l'imitation,...), est capable d’une vrai compréhension du dialogue et peut répondre précisément et rapidement à des questions ouvertes.

La société VirtuOz propose aussi depuis 2005 une vaste solution d'agent présent sur de nombreux sites.

Cependant, il faut noter que ces agents là ne veulent pas leurrer les utilisateurs, ils sont spécialisés dans un sujet particuliers (vente d'un produit particulier, support client d'une entreprise particulière) et se contentent simplement de recentrer la conversation dés que celle-ci s'en éloigne. Ils sont néanmoins dotés, dans la plupart des cas, d'un protocole social qui les rend plus "humains".

Historique

Les premiers chatterbots ont été ELIZA, PARRY, et SHRDLU.

ELIZA fut créé en 1966. Elle avait été créée par Joe Weizenbaum, du Massachusetts Institute of Technology (MIT), et ne prenait que 3 pages en langage SNOBOL. Elle faisait grand usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de la technique de l'écholalie.

  • Elle commençait par poser une question neutre (Bonjour. Pourquoi venez-vous me voir ?) à la personne testée, puis analysait à chaque fois la réponse pour tenter de reposer une question en relation avec celle-ci.
  • Si une question lui était posée, elle demandait pourquoi on lui posait la question
  • Si une phrase contenait le mot computer, elle demandait : Dites-vous cela parce que je suis une machine ?
  • etc.

Des concours de chatterbot sont organisés chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) pour promouvoir l'émulation dans ce domaine. Actuellement, on assiste à la naissance de nombreux chatterbots, en partie grâce au Prix Loebner, qui essaye d'être une sorte de test de Turing (Le test de Turing est une proposition de test d’intelligence artificielle ayant la faculté d’imiter la conversation humaine. Décrit par Alan Turing en 1950 dans sa publication Computing machinery and...). Lors de ces concours, afin d'évaluer les chatterbot, le jury peut dialoguer soit avec un humain soit avec une chatterbox à travers une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner...) clavier/écran. Au bout d'un certain temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), le jury doit évaluer si le candidat testé est une machine ou pas.

Les chatterbots les plus audacieux sont ceux qui tentent d'extraire des connaissances de leurs conversations comme ECTOR (en anglais, learning bots), mais ce sont aussi ceux dont les résultats sont actuellement les moins impressionnants.

Page générée en 0.129 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique