Arithmomètre - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Héritage et héritiers

Parce que c'est la première machine à calculer à avoir été produit en masse et à avoir été massivement copié, sa production marque le début de l'industrie des calculateurs mécaniques, qui éventuellement se transformera en industrie des calculatrices electroniques et qui, à travers l'invention accidentelle du premier microprocesseur (Un microprocesseur est un processeur dont les composants ont été suffisamment...), le 4004 d'Intel, durant le développement d'une calculatrice (Une calculatrice, ou calculette, est une machine conçue pour effectuer des calculs. D'abord...) pour Busicom en 1971, nous amènera au premier ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...) personnel, l'Altair 8800 en 1975.

Son mode opératoire (Un mode opératoire consiste en la description détaillée des actions nécessaires à l'obtention...) sera utilisé tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) au long des 120 ans de l'industrie des calculateurs mécaniques. D'abord avec ses propres clones, puis avec l'Arithmomètre (Un Arithmomètre est une machine à calculer à addition et soustraction directes et...) d'Odhner et ses clones (Odhner améliora l'Arithmomètre en remplaçant ses cylindres de Leibniz par des roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par...) à nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle...) de dents).

Son nom, ou des parties de son nom, furent utilisés par beaucoup de machines, comme l'Arithmomètre d'Odhner, ou l'Arithmaurel, ou le Comptomètre et aussi par des machines mécaniques de poches dans les années 1940. La compagnie américaine Burroughs, commença avec le nom American Arithmometer Company en 1886. Dans les années 1920 c'était le nom utilisé pour designer tous ses clones, avec 20 compagnies de clones dont, Burkhardt, Layton, Saxonia, Gräber, Peerless, Mercedes-Euklid, XxX, Archimedes, etc...

Les supporters des calculateurs de Babbage ou de l'Arithmaurel ont, à certains moments, ridiculisés la simplicité de l'Arithmomètre, mais c'est cette simplicité même, parfaitement adaptée aux limitations des outils de production du XIXe siècle, qui lui a permis d'être le seul d'entre eux à devenir un succès commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.).

Les opérations

Déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles...) de la platine (Le platine est un élément chimique de symbole Pt et de numéro atomique 78.) mobile

Pour déplacer la platine mobile if faut d'abord la lever en utilisant les boutons de remise à zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr,...) qui se trouvent à ses extrémités. En partant de la position de repos, on ne peut la déplacer que vers la droite, en la relâchant elle se cale sur l'indexe choisi (unité, dizaine, centaine, ....).

Remise à zéro des affichages

Pour remettre les affichages à zéro il faut d'abord lever la platine mobile en utilisant les boutons de remise à zéro puis tourner les boutons de remise à zéro et enfin reposer la platine mobile. Le bouton de gauche remet à zéro l'accumulateur, celui de droite remet à zéro le compteur d'opérations.

Addition (L'addition est une opération élémentaire, permettant notamment de décrire la...)

La manette de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) doit être sur Addition/Multiplication. Après avoir remis les affichages à zéro, on inscrit le premier nombre sur les curseurs d'entrée, puis on tourne la manivelle d'opération une fois; ce nombre s'inscrit sur l'accumulateur (puisqu'il s'ajoute à zéro). On inscrit le deuxième nombre sur les curseurs d'entrée, puis on tourne la manivelle de nouveau, et la somme des deux chiffres est affichée sur l'accumulateur.

Multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire...)

La manette de contrôle doit être sur Addition/Multiplication. Pour multiplier 328 à 921, après avoir remis les affichages à zéro, on inscrit 921 sur les curseurs d'entrée, puis on tourne la manivelle d'opération 8 fois. 7 368 s'affiche sur l'accumulateur, et le compteur d'opérations affiche 8. On déplace la platine mobile d'un cran vers la droite. Maintenant on tourne la manivelle 2 fois, ce qui ajoute 18 420 à l'accumulateur (deux fois 921 ajouté aux dizaines de l'accumulateur) soit 25 788, le compteur d'opérations affiche 28. On déplace la platine d'un cran de plus vers la droite et l'on tourne la manivelle trois fois. 302 088 s'affiche sur l'accumulateur, et 328 (le multiplicateur) est affiché sur le compteur d'opérations.

Soustraction (La soustraction est l'une des opérations basiques de l'arithmétique. La soustraction...)

La manette de contrôle doit être sur Soustraction/Division. Après avoir remis les affichages à zéro, on inscrit le premier chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) sur l'accumulateur à l'aide des mollettes appropriées (ne pas oublier que la platine doit être levée pendant ces deux opérations). On inscrit le deuxième nombre sur les curseurs d'entrée, puis on tourne la manivelle et la différence des deux chiffres est affichée sur l'accumulateur.

Division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par...) entière

La manette de contrôle doit être sur Soustraction/Division. En premier lieu on inscrit le diviseur (En mathématiques, un nombre entier d est un diviseur d'un entier n lorsque la division...) sur les curseurs d'entrée, et puis, on lève la platine pour remettre les affichages à zéro, pour inscrire le dividende sur l'accumulateur à l'aide des mollettes appropriées, justifié à droite, et pour déplacer la platine de façon à ce que le premier chiffre du dividende et le premier chiffre du diviseur soit au-dessus de l'autre. On repose la platine.
On tourne la manivelle jusqu'à ce que le nombre directement au-dessus du diviseur (et à sa gauche) soit inférieur au diviseur, puis on déplace la platine d'un cran vers la gauche et l'on répète cette opération jusqu'au moment où l'on ne peut plus déplacer la platine. Le quotient est alors affiché dans les lucarnes du nombre d'opérations et le reste est dans l'accumulateur (le diviseur est toujours affiché sur les curseurs).

Division décimale

De manière à augmenter la précision des divisions entières, il suffit d'ajouter des zéros au dividende sans oublier de placer les virgules mobiles à droite de la partie décimale du dividende et du quotient.

Page générée en 0.066 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique