Diaspora
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « diaspora » sur le Wiktionnaire.

Le terme diaspora désigne la dispersion d'une communauté ethnique ou d'un peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) à travers le monde (Le mot monde peut désigner :).

À l'origine, ce terme ne recouvrait que le phénomène de dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les différentes fréquences constituant l'onde ne se...) proprement dit. Aujourd'hui, par extension, il désigne aussi le résultat de la dispersion, c'est-à-dire l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) des membres d'une communauté dispersés dans plusieurs pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...).

Le mot fut d'abord employé pour la diaspora (Le terme diaspora désigne la dispersion d'une communauté ethnique ou d'un peuple à travers le monde.) juive comme l'indiquent l'encyclopédie Larousse et le dictionnaire du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et pour le Larousse, utilisé avec une majuscule, il désigne uniquement la diaspora juive. Le terme a ensuite été repris au XXe siècle pour désigner d'autres communautés : la diaspora arménienne, la diaspora irlandaise, la diaspora kurde, la diaspora italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour enrouler la...), la diaspora grecque, la diaspora africaine, la diaspora chinoise, la diaspora palestinienne, la diaspora libanaise (voir aussi diaspora arabe), la diaspora marocaine, la diaspora coréenne, ou encore la diaspora québécoise (descendants des Français de Nouvelle-France).

Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de personnes en situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu...) de diaspora n'est pas connu précisément, mais il peut être estimé à 600 millions, soit 10 % de l'humanité. Le rapport de la Commission globale sur les migrations internationales (ONU) évalue à 200 millions le nombre de migrants (Rapport de 2005). On peut multiplier par trois ce chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) pour évaluer le nombre de diasporiques, citoyens ou non des pays d'accueil.

Étymologie

Le terme était initialement un terme botanique (La botanique est la science consacrée à l'étude des végétaux (du grec βοτάνιϰή; féminin du mot...) signifiant « dispersion des graines ». Du grec ancien διασπορά (diasporá, « dispersion ») construit avec le préfixe διά, dia- et σπορά, (sporá, « ensemencement ») issu du verbe σπείρω (speíro, « semer ») qui a aussi donné « spore » en français.

La définition d'une diaspora

Trois caractéristiques essentielles :

  1. la conscience et le fait de revendiquer une identité ethnique ou nationale.
  2. l'existence d'une organisation (Une organisation est) politique, religieuse ou culturelle du groupe dispersé (vie associative).
  3. l'existence de contacts sous diverses formes, réelles ou imaginaire, avec le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...) ou le pays d'origine (l'intégration d'un groupe diasporé ne signifie pas l'assimilation dans le pays d'accueil).

La définition adoptée peut cependant être plus ou moins restrictive selon les chercheurs, certains faisant de la perte du territoire d'origine un préalable, d'autres comme Michel Bruneau insistant davantage sur la dispersion dans des pays différents. C'est un point (Graphie) de débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions...).

La dispersion dans les pays d'accueil

L'espace d'une diaspora est un espace transnational diffus et réticulé, fait d'une multitude de noyaux dispersés, centres de communautés, et d'une multipolarité sans hiérarchie stricte. Le lien communautaire est essentiel pour la pérennité de la diaspora. Il s'établit à partir de différents ancrages (maison familiale, quartiers, édifices religieux, sièges d'associations) et se développe à travers de nombreux réseaux (filières et cultures régionales).

La mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et le territoire d'origine

La mémoire joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir...) un rôle important dans la structuration des communautés et peut s'inscrire en référence à un territoire réel ou mythique lorsqu'il est inexistant. La référence au territoire d‘origine est particulièrement forte pour les diasporas issues de la vaste zone eurasiatique, naguère lieu de prédilection des empires multiethniques. Le rapport entre les diasporas et l'État-nation est difficile, quand ce dernier s'accompagne d'homogénéisation ethnique, donnant lieu parfois à des génocides (en Turquie : génocide arménien). Mais les diasporas ont largement contribué à créer, repeupler leur État-nation (Grèce, Arménie, Israël, Québec) . Parfois la diaspora est utilisée comme une extension de la politique du territoire d'origine, et inversement elle peut faire pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) sur la politique extérieure.

Le système spatial de la diaspora et l'État-nation

Cadre historique des diasporas :

  • grands empires multiethniques ;
  • empires coloniaux (empire britannique, empire russe).

Les diasporas se redéploient de plus en plus dans les pays du nouveau monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au XVIe siècle à propos de terres découvertes au-delà de l'océan...) (Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), Australie). Les phénomènes de circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) migratoire (territoire d'origine-territoire d'accueil) tendent à se généraliser avec les progrès des techniques de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la...) et de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi...). Dans l'État-nation post-moderne, les diasporas sont moins assimilées qu'intégrées et conservent une certaine autonomie.

Mondialisation (Le terme « mondialisation » désigne l'expansion et l'harmonisation des liens d'interdépendance entre les nations, les activités humaines et les systèmes...) et structuration des diasporas

Les territoires d'origine des diasporas sont souvent de grands isthmes à l'échelle mondiale : Moyen-Orient, Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et...) du Sud est et Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de...) centrale-Caraïbes. Les diasporas peuvent également être issues de zones de fortes pressions démographiques et de pauvreté relative (diasporas « prolétaires » qui à la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La...) génération deviennent de vraies diasporas, car elles ont les moyens d'auto-développement). C'est seulement à partir du XIXe siècle que les diasporas se sont mondialisées.

Page générée en 0.167 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique