Étage (architecture) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un étage en architecture est l’espace compris entre le plancher et le plafond dans un bâtiment, hormis le rez-de-chaussée dans certains pays, dont la France, ce terme étant alors équivalent avec celui de « niveau ». Un étage est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de locaux contigus pour lesquels il n’y a pas ou peu de différence de niveau d’altitude des planchers alors que les plafonds peuvent être variables en forme et très dissociés selon la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) libre qu'ils délimitent.

La composition d’un édifice, l’utile et l’esthétique d’étages existants plus ou moins superposés, entre dans le domaine de l’architecture. Le gabarit de construction et l’épannelage qui en est issu relève davantage du domaine de l’urbanisme, ce qui montre la disparité des démarches selon la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite...) et la région.

Un élément d’urbanisme

En France, la réglementation urbaine, notamment au moyen du plan local d'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de...) (qui a en général remplacé le plan d'occupation des sols), définit la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) autorisée de prise au sol sur la parcelle, l’emprise ainsi que la hauteur des bâtiments constructibles selon leur situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre...) dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m...).

Un gratte-ciel (Un gratte-ciel (calque de l'anglais skyscraper) est un immeuble de très grande hauteur. Il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur minimale...) est un immeuble comportant de nombreux étages, en général en situation exceptionnelle avec autorisation exceptionnelle en France. À Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la...), la tour Montparnasse (La Tour Maine-Montparnasse, plus communément appelée Tour Montparnasse, est un immeuble de grande hauteur construit dans le sud-ouest de Paris, par les architectes Roger Saubot, Eugène Beaudouin, Urbain Cassan et Louis Hoym de Marien.), un des tout-premiers gratte-ciels parisiens, compte 59 étages. À Lyon, la tour de la Part-Dieu avec 42 étages est le plus haut bâtiment de l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est définie comme...) dont la contrainte à la construction était de ne pas dépasser la hauteur de la colline de Fourvière. Dans certaines régions du monde (Le mot monde peut désigner :), la démarche peut être inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est...), la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre....) peut être celle des très hautes tours pour le respect de l'image de modernité que l'on veut donner, comme l'a fait historiquement New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200...), une caractéristique de la forme de la ville qu'elle a exporté.

Le plus célèbre des contournements des conventions de construction, celui en France des normes de la hauteur maximale admise de l'édifice à construire est la gouttière à la Mansart qui n'est pas au dernier étage de la construction. Dans les règlements de Haussmann à Paris l'immeuble compte 7 étages au maximum au-dessus du rez-de-chaussée, avec une hauteur maximale de façade, une hauteur minimum d'étage, et le toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité.) peut comporter au plus deux étages contenus dans des combles dont la section s'inscrit dans un demi-cercle dont le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le...) est fixé par rapport à la largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux mesures d'un rectangle, l'autre...) de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...). Les surélévations de bâtiments dans des sites réglementés et protégés sont fréquentes, provenant de la valeur du foncier.

Généralement les étages d'immeubles sont de mêmes dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) globales, la même masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) en emprise au sol. Ils peuvent se rétrécir avec des gradins comme pour les Pyramides de La Grande-Motte. Parfois, par exemple lorsqu'il y a un encorbellement (L’encorbellement est une construction en saillie du plan vertical d’un mur, soutenue en porte-à-faux par un assemblage de corbeaux ou de consoles. Un étage, une galerie un balcon, etc. peuvent être en encorbellement.), l'étage occupe une surface un peu débordante à celle de la parcelle au sol. Le débord au-dessus de la chaussée fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) de règles DTU avec une portée maximale et une hauteur du surplomb minimale.

Un élément de l'économie

La promotion immobilière moderne a changé les habitudes des valeurs traditionnelles attribuées aux étages : plus l'étage est haut, plus la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) est belle et moins l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) est pollué : la valeur surfacique augmente (prix au m2), la répartition dans l'immeuble des appartements de grande taille n'est plus la même selon le standing visé par la promotion en bas ou haut de gamme, et la terrasse est reine. On a pu même voir le dernier étage traité en attique prendre la forme générique d'une maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme...) individuelle. De la même façon, l'importance des locaux qui sont des bureaux dans leur immeuble spécialisé est un signe de hiérarchie selon leur altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie...) dans l'immeuble, plus seulement selon la surface ou le style d'aménagement : on est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent. L'intuition du...) du rez-de-chaussée du bureau directorial dans l'entreprise fin du XIXe siècle, au premier étage milieu du XXe siècle, puis au sommet de la tour XXIe siècle pour le bureau du président. Si dans l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) actuelle la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) dans l'édifice est voulue totalement libre, moins contraignante ou moins ordonnée, et surtout moins objet de protocole qu'auparavant (voir les magasins self-services et bureaux aménagés sur les plateaux), si cela est une constante de progrès affichée dans l'architecture molle, l'étage reste aussi un élément d'organisation (Une organisation est) de l'espace qui permet rendre de façon sensible dans l'esprit des gens la structure de la société avec sa stratification. De ce point (Graphie) de vue la hauteur de l'édifice reste aujourd'hui encore une marque de réussite identique à celle des hauteurs de cathédrales au moyen-âge donnant leur importance religieuse. La hauteur est symbolique et l'étage sert maintenant de repère unitaire de hauteur. L’ importance dans la modernité est affichée, les records concernant les édifices sont médiatisés dans le même esprit maintenant que pendant la construction de la Tour Eiffel (La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres, est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour...) (et ses 3 étages qui ont fait discussion), avec le record très parlant du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'étages.

Page générée en 0.134 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique